Dr Tahou Thierry : « une alliance RHDP-FPI n’est pas à exclure »

Tahou Thierry, l’actuel vice-président du Front Populaire Ivoirien (FPI), pense que l’élection présidentielle de 2025 ne se gagnera pas, sans qu’aucun parti politique ne s’associe à un ou plusieurs autres partis. Il pense d’ailleurs, que l’ancien président du FPI, Laurent Gbagbo, pourrait très bien avec son nouveau parti politique, faire alliance avec le PDCI, qui n’est autre que le parti politique de l’ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié. Ce fait le pousse donc à envisager une alliance avec le parti au pouvoir.

« Nous devons prendre nos responsabilités. Avant 2025, il y a 2023 avec les élections municipales et régionales. Le nouveau parti de Gbagbo fera peut-être une alliance avec le PDCI de Bédié. Qu’est-ce que nous devons faire dans ce contexte où les alliances sont indispensables pour accéder au pouvoir. Si Bédié nous a rejetés, si notre patron Gbagbo nous a abandonné, on est libre de s’allier au RHDP ». Ce sont là  les propos du vice-président du Conseil Régional du Guemon, qui ont précédé la réponse qu’il a donné suite à la question qui était de savoir s’il serait gêné ou pas, s’il advienne que le FPI venait à s’allier au RHDP.

« Nous n’avons pas de complexe à nous allier au RHDP. On a connu une crise en Côte d’Ivoire. Même si on n’oublie pas, on doit pardonner et avancer. Chaque pays a connu sa crise. En Europe de l’est, les grands pays ont connu des crises qui ont entraîné de milliers de morts », a .donné premièrement comme réponse le docteur Tahou Thierry, pendant cette interview qu’il avait accordée au site d’actualités Koaci, le vendredi 1er septembre 2021.

« Bédié était en exil, c’est Laurent Gbagbo qui a permis son retour au pays. Il a laissé Gbagbo pour aller s’allier à Ouattara. Ils ont envoyé Gbagbo en prison. Gbagbo est revenu, il est allé voir Bédié. Nous étions les premiers à approcher le PDCI mais Bédié nous a rejetés. Que voulez-vous qu’on fasse ? Gbagbo même était dans le Front républicain avec le RDR. Qui pouvait imaginer que revenu de la CPI il irait rire avec Ouattara, Bictogo et Bacongo ? Vous voyez toutes ces combinaisons. Si aujourd’hui, on n’est pas avec le PDCI que dirige Bédié, demain, on pourra être avec un PDCI que dirigera une autre personne. Ça ne me gêne pas qu’on fasse en 2023 une liste commune avec le RHDP aux élections locales », a ensuite ajouté Tahou Thierry, comme réponse complémentaire et définitive à la question qui lui a été posé.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire