Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Donald Trump veut cogner un journaliste français qui fixait trop sa femme
26/09/2019 à 11h40 par La Rédaction

Regarder la femme d’autrui peut porter malheur surtout quand il s’agit de la femme du président Trump. C’est le journaliste Géorges-Marc Benamou qui a eu la malchance d’être, presque, la cible du coup de poing de Donald Trump.

La scène se passe en 1999, il y’a 20 ans dans un restaurant de Saint-Paul-de-Vence, dans les Alpes-Maritimes. Un riche homme d’affaires américain venait déjeuner avec sa compagne d’alors, aujourd’hui devenue sa femme. Il s’agit de Donald Trump, attablé avec Melania à quelques mètres du journaliste Benamou et de son ami Bernard-Henri Lévy.

Le journaliste français raconte ce lundi, au micro de Europe 1 avoir fixé du regard l’épouse du futur président des États-Unis . M. Benamou assure se rappeler qu’: « Elle était véritablement très belle ». Mais, c’est sans passé sous silence la réaction de Trump. Ayant remarqué les regards déplacés du journaliste Benamou, Donald Trump, « est venu vers moi, la carrure très impressionnante. J'ai levé les yeux, je me suis levé et là... je reconnais Donald Trump. Il était prêt à me foutre son poing sur la gueule."

Le fondateur du journal Globe, reconnait qu’il a dû s’excuser pour éviter le coup de poing de Trump. Il poursuit en affirmant : « Je lui ai dit 'I'm sorry sir'. Je n'ai plus regardé sa femme et il s'est assis."

Donald Trump veut cogner un journaliste français qui fixait trop sa femme

Aujourd’hui, quand Georges-marc Benamou analyse cette scène qui aurait pu être fâcheuse pour lui, il est marqué par l’impression que Trump lui a laissé : « Je dois dire qu'il a un certain charisme rétrospectivement. C'est un mec qui, quand il vient vers vous et qu'il vous toise, on a l'impression que la castagne va partir assez vite »

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Regarder la femme d’autrui peut porter malheur surtout quand il s’agit de la femme du président Trump. C’est le journaliste Géorges-Marc Benamou qui a eu la malchance d’être, presque, la cible du coup de poing de Donald Trump.

La scène se passe en 1999, il y’a 20 ans dans un restaurant de Saint-Paul-de-Vence, dans les Alpes-Maritimes. Un riche homme d’affaires américain venait déjeuner avec sa compagne d’alors, aujourd’hui devenue sa femme. Il s’agit de Donald Trump, attablé avec Melania à quelques mètres du journaliste Benamou et de son ami Bernard-Henri Lévy.

Le journaliste français raconte ce lundi, au micro de Europe 1 avoir fixé du regard l’épouse du futur président des États-Unis . M. Benamou assure se rappeler qu’: « Elle était véritablement très belle ». Mais, c’est sans passé sous silence la réaction de Trump. Ayant remarqué les regards déplacés du journaliste Benamou, Donald Trump, « est venu vers moi, la carrure très impressionnante. J'ai levé les yeux, je me suis levé et là... je reconnais Donald Trump. Il était prêt à me foutre son poing sur la gueule."

Le fondateur du journal Globe, reconnait qu’il a dû s’excuser pour éviter le coup de poing de Trump. Il poursuit en affirmant : « Je lui ai dit 'I'm sorry sir'. Je n'ai plus regardé sa femme et il s'est assis."

Donald Trump veut cogner un journaliste français qui fixait trop sa femme

Aujourd’hui, quand Georges-marc Benamou analyse cette scène qui aurait pu être fâcheuse pour lui, il est marqué par l’impression que Trump lui a laissé : « Je dois dire qu'il a un certain charisme rétrospectivement. C'est un mec qui, quand il vient vers vous et qu'il vous toise, on a l'impression que la castagne va partir assez vite »

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire