Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Donald Trump raconte comment le général iranien Soleimani est éliminé : «10, 9, 8… boum !»
25/01/2020 à 18h21 par La redaction

Enregistré à son insu dans sa résidence en Floride, le président américain Donald Trump a livré l’effrayant récit de la mort programmée du général iranien.

La chaîne américaine CNN a diffusé samedi 18 janvier l’enregistrement sonore qu’elle s’est procuré, dans lequel on entend Donald Trump parler du général iranien Soleimani éliminé le 3 janvier à l’aéroport de Bagdad avec son lieutenant irakien Abou Mehdi al-Mouhandis.

Cet enregistrement aurait été réalisé lors de l’un de ses dîners privés de levée de fonds. Ce vendredi 17 janvier, il s’est ainsi livré à des donateurs du Parti républicain réunis dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride. «Boum!», se vante le président américain lorsqu’il raconte les derniers instants du puissant général. «Il méritait qu’on le frappe durement parce qu’il était méchant», se justifie-t-il.

Selon lui, juste avant le raid américain, «il disait des mauvaises choses sur notre pays, genre ‘on va l’attaquer’, ‘on va tuer des Américains’ , et alors j’ai dit : ‘écoutez, combien de temps va-t-on devoir écouter ces conneries?’».

Un récit hallucinant où le président américain décrit l’opération du 3 janvier à Bagdad, allant jusqu’à imiter les militaires américains qui s’adressaient à lui grâce à des caméras «à des kilomètres d’altitude dans le ciel», lui permettant de suivre les événements en simultané depuis les États-Unis. : «Ils me disent : ‘ils sont ensemble Monsieur et ils ont 2 minutes et 11 secondes à vivre.’ Il n’y a pas d’émotions. ‘Ils sont dans la voiture, ils sont dans un véhicule blindé, Monsieur, ils ont encore 1 minute à vivre, 30 secondes, 10, 9, 8, et soudainement boum ! Ils sont partis Monsieur’».

Une frappe dit-il, qui a «secoué le monde» certes, mais, selon lui, «il méritait qu’on le frappe durement parce qu’il était méchant, il a tué des centaines de milliers de personnes et des milliers d’américains», assure-t-il.

«Il était censé être invincible», a-t-il lancé. Le président américain s’est alors réjoui d’en avoir éliminé «deux pour le prix d’un», Qassem Soleimani et Abou Mehdi al-Mouhandis.

L’Iran a riposté quelques jours après l’assassinat de Soleimani en tirant des missiles contre des cibles américaines en Irak, sans toutefois faire de morts. Dans le sillage de ces représailles, l’armée iranienne a toutefois abattu «par erreur» un avion de ligne ukrainien au départ de Téhéran, tuant 176 personnes.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Enregistré à son insu dans sa résidence en Floride, le président américain Donald Trump a livré l’effrayant récit de la mort programmée du général iranien.

La chaîne américaine CNN a diffusé samedi 18 janvier l’enregistrement sonore qu’elle s’est procuré, dans lequel on entend Donald Trump parler du général iranien Soleimani éliminé le 3 janvier à l’aéroport de Bagdad avec son lieutenant irakien Abou Mehdi al-Mouhandis.

Cet enregistrement aurait été réalisé lors de l’un de ses dîners privés de levée de fonds. Ce vendredi 17 janvier, il s’est ainsi livré à des donateurs du Parti républicain réunis dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride. «Boum!», se vante le président américain lorsqu’il raconte les derniers instants du puissant général. «Il méritait qu’on le frappe durement parce qu’il était méchant», se justifie-t-il.

Selon lui, juste avant le raid américain, «il disait des mauvaises choses sur notre pays, genre ‘on va l’attaquer’, ‘on va tuer des Américains’ , et alors j’ai dit : ‘écoutez, combien de temps va-t-on devoir écouter ces conneries?’».

Un récit hallucinant où le président américain décrit l’opération du 3 janvier à Bagdad, allant jusqu’à imiter les militaires américains qui s’adressaient à lui grâce à des caméras «à des kilomètres d’altitude dans le ciel», lui permettant de suivre les événements en simultané depuis les États-Unis. : «Ils me disent : ‘ils sont ensemble Monsieur et ils ont 2 minutes et 11 secondes à vivre.’ Il n’y a pas d’émotions. ‘Ils sont dans la voiture, ils sont dans un véhicule blindé, Monsieur, ils ont encore 1 minute à vivre, 30 secondes, 10, 9, 8, et soudainement boum ! Ils sont partis Monsieur’».

Une frappe dit-il, qui a «secoué le monde» certes, mais, selon lui, «il méritait qu’on le frappe durement parce qu’il était méchant, il a tué des centaines de milliers de personnes et des milliers d’américains», assure-t-il.

«Il était censé être invincible», a-t-il lancé. Le président américain s’est alors réjoui d’en avoir éliminé «deux pour le prix d’un», Qassem Soleimani et Abou Mehdi al-Mouhandis.

L’Iran a riposté quelques jours après l’assassinat de Soleimani en tirant des missiles contre des cibles américaines en Irak, sans toutefois faire de morts. Dans le sillage de ces représailles, l’armée iranienne a toutefois abattu «par erreur» un avion de ligne ukrainien au départ de Téhéran, tuant 176 personnes.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire