Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le documentaire  » Décolonisations : du sang et des larmes » suscite l’émoi
07/10/2020 à 14h03 par Tritech Raheem

 

"Décolonisations : du sang et des larmes", ce documentaire n'a laissé indifférent aucun téléspectateur ce mardi 6 octobre sur France 2. Œuvre de Pascal Blanchard et David Korn-Brzoza, ce film fait voir la décolonisation en face.

 

Cette œuvre en deux parties est racontée par la voix du réalisateur martiniquais Lucien Jean-Baptiste. Diffusé sur France 2 ce mardi 6 octobre, le documentaire "Décolonisations : du sang et des larmes" est basé sur des images d'archives et des témoignages inédits qui le rendent vivant. L'objectif de l’historien Pascal Blanchard et du réalisateur David Korn-Brzoza, c'est de faire vivre cette partie de l'histoire de la France méconnue du public.

 

Selon Pascal Blanchard qui se confie au média Outre-mer la 1ère, il était nécessaire de raconter l'histoire de la décolonisation sans réserve incluant également les territoires d'outre-mer. Selon le spécialiste de l'histoire coloniale, il fallait impérativement que cette partie de l'histoire se sache par tous. Et pour l'atteinte de cette vision, il fallait insérer des éléments adéquats pour faire passer les faits limpidement.

 

Lire aussi : Bénin : Le documentaire sur le Vodoo de Djimon Hounsou récompensé

Ce documentaire de trois heures en deux parties, est meublé d'images clés et de témoignage exclusif. ""Décolonisations : du sang et des larmes" fait découvrir des images inédites de l'époque coloniale. Des personnes ayant vécu l'histoire ou encore leur descendant ont eux-mêmes témoigné. Il n'y a pas de place pour les historiens mais uniquement les faits.

L'on peut distinguer les confidences de la Martiniquaise Audrey Pulvar. Elle a parlé d'un système baptisé le Bumidom. Un système qui consistait à faire venir de la main d'oeuvre ultramarine en France. Le Guadeloupéen Lilian Thuram a évoqué pour sa part les émeutes en mai 1967 à Pointe-à-Pitre. Des ouvriers y ont été tués alors qu'ils réclamaient l'augmentation des salaires.

 

Lire aussi : Patrice Lumumba : Voici pourquoi sa femme a défilé “nue” en 1961

La voix du Martiniquais Lucien Jean-Baptiste était en fond du documentaire "Décolonisations : du sang et des larmes". Ce film a été suivi d’une soirée débat sur France 2. Il est désormais disponible en replay.

 

Avec Outre-mer la 1ère

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

"Décolonisations : du sang et des larmes", ce documentaire n'a laissé indifférent aucun téléspectateur ce mardi 6 octobre sur France 2. Œuvre de Pascal Blanchard et David Korn-Brzoza, ce film fait voir la décolonisation en face.

 

Cette œuvre en deux parties est racontée par la voix du réalisateur martiniquais Lucien Jean-Baptiste. Diffusé sur France 2 ce mardi 6 octobre, le documentaire "Décolonisations : du sang et des larmes" est basé sur des images d'archives et des témoignages inédits qui le rendent vivant. L'objectif de l’historien Pascal Blanchard et du réalisateur David Korn-Brzoza, c'est de faire vivre cette partie de l'histoire de la France méconnue du public.

 

Selon Pascal Blanchard qui se confie au média Outre-mer la 1ère, il était nécessaire de raconter l'histoire de la décolonisation sans réserve incluant également les territoires d'outre-mer. Selon le spécialiste de l'histoire coloniale, il fallait impérativement que cette partie de l'histoire se sache par tous. Et pour l'atteinte de cette vision, il fallait insérer des éléments adéquats pour faire passer les faits limpidement.

 

Lire aussi : Bénin : Le documentaire sur le Vodoo de Djimon Hounsou récompensé

Ce documentaire de trois heures en deux parties, est meublé d'images clés et de témoignage exclusif. ""Décolonisations : du sang et des larmes" fait découvrir des images inédites de l'époque coloniale. Des personnes ayant vécu l'histoire ou encore leur descendant ont eux-mêmes témoigné. Il n'y a pas de place pour les historiens mais uniquement les faits.

L'on peut distinguer les confidences de la Martiniquaise Audrey Pulvar. Elle a parlé d'un système baptisé le Bumidom. Un système qui consistait à faire venir de la main d'oeuvre ultramarine en France. Le Guadeloupéen Lilian Thuram a évoqué pour sa part les émeutes en mai 1967 à Pointe-à-Pitre. Des ouvriers y ont été tués alors qu'ils réclamaient l'augmentation des salaires.

 

Lire aussi : Patrice Lumumba : Voici pourquoi sa femme a défilé “nue” en 1961

La voix du Martiniquais Lucien Jean-Baptiste était en fond du documentaire "Décolonisations : du sang et des larmes". Ce film a été suivi d’une soirée débat sur France 2. Il est désormais disponible en replay.

 

Avec Outre-mer la 1ère

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire