Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Djibouti, pays d’un million d’habitants, construit la plus grande zone de libre-échange d’Afrique
07/10/2020 à 10h13 par La redaction

Djibouti profite de sa position stratégique sur l’une des routes commerciales les plus fréquentées du monde pour construire la plus grande zone de libre-échange d’Afrique. La nation de la Corne de l’Afrique contrôle le Bab el-Mandeb (“Porte des larmes” en arabe) qui est un point d’étranglement crucial à l’entrée de la mer Rouge et du canal de Suez depuis l’océan Indien.

Le Bab el-Mandeb est la quatrième route maritime la plus fréquentée au monde, empruntée par quelque 30 000 navires chaque année. Par ailleurs, après la guerre entre l’Éthiopie et l’Érythrée, Djibouti est devenu une porte d’entrée pour 90 % des importations éthiopiennes, un volume d’échanges qui représente 90 % du trafic portuaire de Djibouti.

 

En 2018, Djibouti, faiblement peuplé, a lancé la première phase du projet qui comprend un site de 240 hectares (593 acres). L’année précédente, le pays avait inauguré trois nouveaux ports et une voie ferrée le reliant à l’Éthiopie, pays enclavé, dans le cadre de sa volonté de devenir une plate-forme commerciale et logistique mondiale.

Cette initiative de 3,5 milliards de dollars soutenue par la Chine s’étendra sur 4 800 hectares et une fois terminée elle deviendra la plus grande zone de libre-échange du continent.

« Le volume des marchandises qui voyagent vers l’Afrique de l’Est ne cesse d’augmenter. Chaque fois qu’un produit arrive sur le continent sans avoir été transformé, c’est une occasion manquée pour l’Afrique », a déclaré Aboubaker Omar Hadi, président de l’Autorité des ports et des zones franches.

« (Djibouti) vise à devenir une porte d’entrée non seulement vers l’Éthiopie, mais aussi vers le sud du Soudan, la Somalie et la région des Grands Lacs. Cette nouvelle zone franche sera le premier réservoir d’emplois du pays, avec plus de 15 000 emplois directs et indirects créés », a-t-il ajouté.

Le projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative chinoise « Une ceinture, une route » visant à développer les routes commerciales et une série d’infrastructures dans 60 pays. Il est construit par le plus grand opérateur portuaire public de Chine, Dalian Port Corporation Limited.

Les opérations du port seront gérées conjointement par l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti et trois entreprises chinoises : China Merchants Holdings, Dalian Port Authority et la grande société de données IZP.

Selon Reuters, l’accord prévoit que la zone traite 7 milliards de dollars d’échanges commerciaux en deux ans. En outre, Djibouti va créer un système douanier unifié avec la Chine, établir un centre de commerce de transit et mettre en place un système de compensation des devises.

Au moins 21 pays ont signé pour opérer dans la zone, qui offre des incitations fiscales aux investisseurs. Les activités portuaires à Djibouti représentent environ 70 % du PIB du pays.

Outre l’expansion du port, ce petit pays d’Afrique de l’Est abrite des bases militaires chinoises et américaines. Le Royaume-Uni, la France, le Japon et l’Arabie Saoudite y ont également des installations militaires. La location de terrains pour les installations militaires est également une source majeure de revenus pour le gouvernement djiboutien.

Washington paie 63 millions de dollars par an pour un bail de 10 ans dans la région, tandis que la Chine paie 20 millions de dollars par an, en plus d’autres investissements.

Crédit photo : facetofaceafrica

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...
États-Unis - Incendie au Capitole : le bâtiment évacué après un feu allumé par des sans-abri

20/01/2021

États-Unis –...

Le Capitole à Washington a été provisoirement...
"Je connais le nom et l'adresse de la personne qui détient Diary Sow"

19/01/2021

« Je connais...

Bonne nouvelle pour les parents, proches et...
Tina Glamour,BB Carla

19/01/2021

Tina Glamour...

Entre Tina Glamour et ses enfants, le...
CHAN 2021: Voici la situation dans le groupe du Togo

19/01/2021

CHAN 2021:...

La sélection A' marocaine, le tenant du...
Victoire Biaku : La chanteuse n'est plus célibataire

19/01/2021

Victoire Biaku...

Victoire Biaku n'est plus à présenter. Passée...
Kenya : un pasteur enceinte ses deux filles

19/01/2021

Kenya :...

John Gichira, un pasteur âgé de 51...
Togo : un œuf coûte 150 F l'unité en ce mois de janvier

19/01/2021

Togo :...

Souvent considéré comme  la protéine animale la...
Côte d'Ivoire: Serey Dié « Ma page Facebook a été piraté, je n'ai plus le contrôle»

19/01/2021

Côte d’Ivoire:...

  L'ivoirien Serey Dié Geoffroy est un...
Togo : La taxe des véhicules à moteur entre en vigueur (photo)

19/01/2021

Togo :...

Deux ans après la première mise à...
Mercato: Mandzukic s'engage avec AC Milan

19/01/2021

Mercato: Mandzukic...

Comme annoncé sur les réseaux sociaux, les...
Tournoi UFOA-B U17: La Côte d'Ivoire remporte le trophée en battant le Nigéria en finale

19/01/2021

Tournoi UFOA-B...

Le tournoi de l'union des fédérations de...
Mali : 03 présumés terroristes interpelés

19/01/2021

Mali :...

Trois (03) terroristes viennent d’être interpelés dans...
Détournement de 200 milliards : Zénab N. perd son procès

19/01/2021

Détournement de...

La ministre Zénab Nabaya Dramé citée dans...
Ghana : le vice-président offre une bourse d’étude à étudiante vendeuse d’eau

19/01/2021

Ghana : le...

Dr Alhaji Mahamudu Bawumia, le vice-président de...
« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée sur une chaise »

19/01/2021

« Diary Sow...

« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée...
France : à 92 ans, Jean-Marie Le Pen se marie religieusement en secret

19/01/2021

France :...

  L'amour n'a pas d'âge, dit-on. Et...
USA : Kamala Harris, la vice-présidente élue démissionne du sénat

19/01/2021

USA : Kamala Harris,...

Après la victoire du camp des démocrates...

Djibouti profite de sa position stratégique sur l’une des routes commerciales les plus fréquentées du monde pour construire la plus grande zone de libre-échange d’Afrique. La nation de la Corne de l’Afrique contrôle le Bab el-Mandeb (“Porte des larmes” en arabe) qui est un point d’étranglement crucial à l’entrée de la mer Rouge et du canal de Suez depuis l’océan Indien.

Le Bab el-Mandeb est la quatrième route maritime la plus fréquentée au monde, empruntée par quelque 30 000 navires chaque année. Par ailleurs, après la guerre entre l’Éthiopie et l’Érythrée, Djibouti est devenu une porte d’entrée pour 90 % des importations éthiopiennes, un volume d’échanges qui représente 90 % du trafic portuaire de Djibouti.

 

En 2018, Djibouti, faiblement peuplé, a lancé la première phase du projet qui comprend un site de 240 hectares (593 acres). L’année précédente, le pays avait inauguré trois nouveaux ports et une voie ferrée le reliant à l’Éthiopie, pays enclavé, dans le cadre de sa volonté de devenir une plate-forme commerciale et logistique mondiale.

Cette initiative de 3,5 milliards de dollars soutenue par la Chine s’étendra sur 4 800 hectares et une fois terminée elle deviendra la plus grande zone de libre-échange du continent.

« Le volume des marchandises qui voyagent vers l’Afrique de l’Est ne cesse d’augmenter. Chaque fois qu’un produit arrive sur le continent sans avoir été transformé, c’est une occasion manquée pour l’Afrique », a déclaré Aboubaker Omar Hadi, président de l’Autorité des ports et des zones franches.

« (Djibouti) vise à devenir une porte d’entrée non seulement vers l’Éthiopie, mais aussi vers le sud du Soudan, la Somalie et la région des Grands Lacs. Cette nouvelle zone franche sera le premier réservoir d’emplois du pays, avec plus de 15 000 emplois directs et indirects créés », a-t-il ajouté.

Le projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative chinoise « Une ceinture, une route » visant à développer les routes commerciales et une série d’infrastructures dans 60 pays. Il est construit par le plus grand opérateur portuaire public de Chine, Dalian Port Corporation Limited.

Les opérations du port seront gérées conjointement par l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti et trois entreprises chinoises : China Merchants Holdings, Dalian Port Authority et la grande société de données IZP.

Selon Reuters, l’accord prévoit que la zone traite 7 milliards de dollars d’échanges commerciaux en deux ans. En outre, Djibouti va créer un système douanier unifié avec la Chine, établir un centre de commerce de transit et mettre en place un système de compensation des devises.

Au moins 21 pays ont signé pour opérer dans la zone, qui offre des incitations fiscales aux investisseurs. Les activités portuaires à Djibouti représentent environ 70 % du PIB du pays.

Outre l’expansion du port, ce petit pays d’Afrique de l’Est abrite des bases militaires chinoises et américaines. Le Royaume-Uni, la France, le Japon et l’Arabie Saoudite y ont également des installations militaires. La location de terrains pour les installations militaires est également une source majeure de revenus pour le gouvernement djiboutien.

Washington paie 63 millions de dollars par an pour un bail de 10 ans dans la région, tandis que la Chine paie 20 millions de dollars par an, en plus d’autres investissements.

Crédit photo : facetofaceafrica

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire