Didier Drogba enseigne la persévérance à travers le récit de sa Ligue des Champions remportée


Video player

En 2012, le club anglais de Chelsea remporte aux tirs aux buts(3-4) la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire face au Bayern Munich. Un sacre qui a été possible grâce à une égalisation de Didier Drogba dans les dernières minutes du temps réglementaire.
Aujourd’hui encore, le buteur ivoirien se remémore ce moment d’anthologie sur les réseaux et adresse tout particulièrement toute sa reconnaissance à son ex-coéquipier Juan Mata. Celui là même qui a été l’un des artisans majeurs de la victoire en tirant le conner sur lequel Didier Drogba placera sa tête. À travers le récit de son histoire, Didier Drogba qui a espéré huit(8) ans avant de soulever la coupe aux grandes oreilles entend aussi inculquer une leçon de persévérance.

Lire aussi : Didier Drogba élu meilleur attaquant de Ligue 1 de ces 20 dernières années

“Il y a huit ans à Chelsea, notre coach Villas-Boas a été viré par le club et nous, les joueurs, avons eu une réunion d’équipe où nous avons reconnu notre part de responsabilité dans ce départ. Le capitaine John Terry a parlé, Frank Lampard, Petr Cech et les autres leaders du groupe aussi ont assumé.
Nous avons alors décidé de mettre toutes nos forces dans la Ligue des Champions même si on venait de perdre 3-1 contre Naples en 8ème de finale aller. Nous chassions ce trophée depuis huit ans et nous n’arrivions pas à faire mieux que finaliste. Tout le monde a décidé de mettre son ego de côté et de se battre l’un pour l’autre, avec le même objectif.
Après cette réunion, j’ai demandé de l’aide au jeune de 23 ans Juan Mata : “S’il te plaît, Maestro, aide-moi à remporter la Ligue des Champions”. Il m’a regardé comme s’il disait : “Mec, tu es fou. Tu es Didier Drogba, c’est à toi de m’aider à gagner”. Je lui a répondu que “Je suis à Chelsea depuis 8 ans et je ne l’ai jamais gagné. Donc crois-moi, tu es le mec qui va nous aider à la gagner. Je te donnerai même un cadeau si on la gagne”. C’était fin février.
Trois mois plus tard, nous étions à Munich pour la finale, dans leur stade submergé par une vague rouge. Le Bayern menait 1-0 à 8 minutes de la fin et j’étais découragé. Mais un jeune homme du nom de Juan Mata m’a dit : “Continue d’y croire Didier, tu dois continuer à y croire”. Moi, j’étais en larmes et je lui ai répondu “croire en quoi ? c’est fini, je vais pleurer comme quelques mois auparavant quand j’ai perdu la finale de la CAN avec la Côte d’Ivoire”. Et là, on joue la dernière minute et on obtient un corner. Dernière minute, dernier corner. Juan Mata le tire et le reste appartient à L’HISTOIRE ! La leçon de tout ça, c’est “TOUJOURS Y CROIRE” a t-il écrit.

Lire aussi : Didier Drogba répond à Eto’o et Diouf au sujet du meilleur joueur africain

Des moments qui ont fait la légende de Didier Drogba qui a raccroché ses crampons en 2018. On comprend aussi la témérité de Drogba qui lorgne désormais la Présidence de la FIF(Fédération Ivoirienne de Football) et qui est confronté à l’hostilité de certains de ses ex-coéquipiers en sélection nationale.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Didier Drogba enseigne la persévérance à travers le récit de sa Ligue des Champions remportée Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire