Diarrassouba dit ses vérités à Hamed Bakayoko sur le dossier Guillaume Soro


Video player

Diarrassouba  est un pro-Soro. Il a adressé une longue lettre à l’actuel ministre de défense pour lui exprimer tous ses ressentis. Diarrasouba s’adresse tout de même avec une certaine familiarité au ministre comme étant son grand-frère.

« Grand frère Hamed, souffres donc que je te parle, que je me vide. Tu sais, on parle généralement à quelqu’un qu’on affectionne surtout quand dans un pan de sa vie, on remarque des similitudes avec une réussite ivoirienne qui n’a pas eu le sang bleu à la naissance, un self-made-man », écrit-il.

Il dit ouvertement à son frère, le ministre qu’il ne peut pas affirmer que sa réputation est sans tâche. En effet, dans l’affaire de cocaïne ayant fait le choux gras de la presse, le ministre a sorti un communiqué où il se dit sans tâche. Diarrassouba l’appelle à revenir sur terre et à ne pas se croire saint comme Jésus ou Jean Paul 2.

« Je me suis abstenu d’en parler parce que dans mon for intérieur, je me suis depuis convaincu après réflexions avec un ami journaliste, Assalé Tiémoko Antoine, qu’après ton frère Guillaume, la machine de la répression du pouvoir s’appliquera à te détruire, pour contenir ta popularité, de fait, tes ambitions. Tu as pu le constater toi-même, la direction du RHDP n’a pas bronché même si d’aucuns ont essayé de te soutenir avec des déclarations ça et là », lit-on dans la lettre.

Il aborde l’affaire Guillaume Soro qui est toujours en cours du moment où le concerné s’est exilé en France. “Golden, comment tu as pu t’associer au complot pour atteinte à la sûreté de l’Etat le plus loufoque de l’histoire de la Côte d’Ivoire contre ton frère Bogota -Soro) ? Tu ne tarissais pas d’éloges pourtant pour lui pour ses grandes qualités que tu vantais et aussi en reconnaissance de sa main tendue pour toi lorsqu’il était Premier Ministre sous Laurent Gbagbo. Après la Cour Africaine Africaine des Droits de l’Homme, c’est au tour de l’Union Internationale des Parlementaires de démontrer la vacuité de vos arguments contre Bogota. Demi-dieu comme on t’appelle souvent, tu dois avoir l’intelligence de comprendre que tu as plus à craindre de ton frère-ennemi Amadou Soumahoro avec qui tu discutes l’hégémonie régionale ou encore de Amadou Gon Coulibaly que normalement, tu dois remplacer à la Primature ou éventuellement pour la course à la présidentielle sous la bannière du RHDP. Est-ce que d’ailleurs Bogota t’a une fois répondu malgré toutes tes pics, moqueries ou attaques le concernant ?”lit-on dans la lettre.

 

Lire aussi : Côte d’ivoire : voici la réaction de Guillaume Soro à propos de la candidature de Bédié

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Diarrassouba dit ses vérités à Hamed Bakayoko sur le dossier Guillaume Soro Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire