Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires
02/04/2020 à 00h57 par La redaction

En raison de l'impact du Coronavirus sur l'économie, la majorité des entreprises réduisent leurs dépenses publicitaires et selon les Youtubeurs, leurs revenus publicitaires ont été réduits de plus de 50% seulement en mars.

De nombreux comptes de Youtubeurs qui ont des millions d'abonnés se plaignent de l'impact du coronavirus sur leurs revenus pour mille vues vidéo (CPM – coût par mille impressions, une unité qui sert à mesurer le coût d’achat d’un espace publicitaire sur un site internet) et certains des meilleurs Youtubeurs signalent également une baisse de plus de 50 % des revenus sur YouTube.

Ce qui n’est pas sans explication ; si l’on observe l'effet du coronavirus sur l'économie, nous nous rendons compte que de nombreuses entreprises sont en ralentissement d’activité, certaines ayant été contraintes de fermer, afin d’arrêter la propagation de ce virus. Et c’est certainement la raison de la réduction des CPM.

 

Lire aussi:  Coronavirus – Abidjan s’isole du monde ce 30 mars 2020 : à quand le corridor humanitaire ?

Un Youtubeur qui a plus de 8000 abonnés a indiqué que son compte est confronté à une réduction de 70 % de ses revenus publicitaires et tout cela s'est produit au cours des deux dernières semaines de l'épidémie corona.

« J'ai vu une baisse de 70 % vers le 17 mars. Je m'attendais à une baisse des revenus après la baisse des vues pour certaines vidéos populaires, mais c'était plus difficile que prévu ».

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Une responsable des médias sociaux d’une chaîne d'animation comptant plus de 200 000 abonnés a également signalé une baisse de ses CPM de mars.

« Nous avons une chaîne qui est passée de 6,08 $ le mois dernier à 3,69 $ ce mois-ci et une autre de 5,55 $ à 4,36 $. Si cette baisse se poursuit, avril sera dévastateur ». Selon elle, « ces CPM sont pires que ceux que nous avons vus pendant l'adpocalypse ».

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Un autre YouTuber qui a plusieurs millions d'abonnés dans diverses chaînes a également informé le public de la réduction de plus de 30 % de son taux moyen de CPM sur différentes chaînes et le tout au cours du mois de mars.

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Selon ces Youtubeurs, janvier est généralement considéré comme un mois avec les CPM les plus bas, mais cette fois la réduction de 30 % et 50 % des CPM dans divers comptes montre que le mois de mars a les CPM les plus bas par rapport aux autres mois.

Selon certains YouTubers, leurs comptes ont été démonétisés avec la mention du nom coronavirus dans leurs vidéos.

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Il n'y a pas de limite certaine quant à la date de fin de l'épidémie corona ou à la durée de la quarantaine, donc tout le monde n'est pas certain que leurs entreprises puissent fonctionner pleinement et, en raison de cela, de nombreux YouTubers seront également confrontés à des CPM réduits pendant un certain temps.

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Les données fournies par une entreprise de marketing d'influence nommée Izea sur les taux de publication sponsorisés des récessions économiques passées au cours de la période de décembre 2007 à juin 2009 donnent un point de réflexion sur le temps dont pourraient avoir besoin les créateurs pour se remettre complètement de ces CPM réduits.

Les données des récessions précédentes révèlent que le prix par article de blog payé a été réduit d'environ 45 % en 2008 et 2009 et entre 2009 et 2019, il a encore été réduit à 42 %, mais plus tard au cours des années 2010 et 2011, les CPM ont commencé à augmenter et à atteindre leurs taux les plus élevés entre 2011 et 2012.

Selon Izea, l'impact de l'épidémie de corona et de la quarantaine pourrait potentiellement entraîner une baisse des taux de publication sponsorisée d'environ 25 % pour une période à court terme, mais cette baisse donne une perspective positive à long terme sur le marché. En effet, bien que les CPM YouTube et la publication sponsorisée ne sont pas directement liés, ils indiquent tous les deux les dépenses des entreprises en marketing et activités promotionnelles, ce qui signifie que la réduction des tarifs des publications sponsorisées est toujours en corrélation avec des CPM inférieurs.

Ces CPM réduits surviennent au moment où YouTube a apporté des modifications en réponse à l'épidémie de coronavirus, ce qui rend plus difficile pour les créateurs indépendants de monétiser et d'obtenir des vues sur leur contenu. La plateforme de streaming vidéo a décidé d’augmenter sa promotion de médias dignes de confiance dans les résultats de recherche au sujet de contenu sur le coronavirus et YouTube se laisse libre de décider s’il autorise les créateurs indépendants à publier des vidéos avec la mention du virus à propos de leur contenu ou de démonétiser leurs vidéos.

Sources : Twitter (123), Izea

Et vous ?

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires Que pensez-vous de cette situation ?

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 874 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz - 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

En raison de l'impact du Coronavirus sur l'économie, la majorité des entreprises réduisent leurs dépenses publicitaires et selon les Youtubeurs, leurs revenus publicitaires ont été réduits de plus de 50% seulement en mars.

De nombreux comptes de Youtubeurs qui ont des millions d'abonnés se plaignent de l'impact du coronavirus sur leurs revenus pour mille vues vidéo (CPM – coût par mille impressions, une unité qui sert à mesurer le coût d’achat d’un espace publicitaire sur un site internet) et certains des meilleurs Youtubeurs signalent également une baisse de plus de 50 % des revenus sur YouTube.

Ce qui n’est pas sans explication ; si l’on observe l'effet du coronavirus sur l'économie, nous nous rendons compte que de nombreuses entreprises sont en ralentissement d’activité, certaines ayant été contraintes de fermer, afin d’arrêter la propagation de ce virus. Et c’est certainement la raison de la réduction des CPM.

 

Lire aussi:  Coronavirus – Abidjan s’isole du monde ce 30 mars 2020 : à quand le corridor humanitaire ?

Un Youtubeur qui a plus de 8000 abonnés a indiqué que son compte est confronté à une réduction de 70 % de ses revenus publicitaires et tout cela s'est produit au cours des deux dernières semaines de l'épidémie corona.

« J'ai vu une baisse de 70 % vers le 17 mars. Je m'attendais à une baisse des revenus après la baisse des vues pour certaines vidéos populaires, mais c'était plus difficile que prévu ».

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Une responsable des médias sociaux d’une chaîne d'animation comptant plus de 200 000 abonnés a également signalé une baisse de ses CPM de mars.

« Nous avons une chaîne qui est passée de 6,08 $ le mois dernier à 3,69 $ ce mois-ci et une autre de 5,55 $ à 4,36 $. Si cette baisse se poursuit, avril sera dévastateur ». Selon elle, « ces CPM sont pires que ceux que nous avons vus pendant l'adpocalypse ».

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Un autre YouTuber qui a plusieurs millions d'abonnés dans diverses chaînes a également informé le public de la réduction de plus de 30 % de son taux moyen de CPM sur différentes chaînes et le tout au cours du mois de mars.

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Selon ces Youtubeurs, janvier est généralement considéré comme un mois avec les CPM les plus bas, mais cette fois la réduction de 30 % et 50 % des CPM dans divers comptes montre que le mois de mars a les CPM les plus bas par rapport aux autres mois.

Selon certains YouTubers, leurs comptes ont été démonétisés avec la mention du nom coronavirus dans leurs vidéos.

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Il n'y a pas de limite certaine quant à la date de fin de l'épidémie corona ou à la durée de la quarantaine, donc tout le monde n'est pas certain que leurs entreprises puissent fonctionner pleinement et, en raison de cela, de nombreux YouTubers seront également confrontés à des CPM réduits pendant un certain temps.

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires

Les données fournies par une entreprise de marketing d'influence nommée Izea sur les taux de publication sponsorisés des récessions économiques passées au cours de la période de décembre 2007 à juin 2009 donnent un point de réflexion sur le temps dont pourraient avoir besoin les créateurs pour se remettre complètement de ces CPM réduits.

Les données des récessions précédentes révèlent que le prix par article de blog payé a été réduit d'environ 45 % en 2008 et 2009 et entre 2009 et 2019, il a encore été réduit à 42 %, mais plus tard au cours des années 2010 et 2011, les CPM ont commencé à augmenter et à atteindre leurs taux les plus élevés entre 2011 et 2012.

Selon Izea, l'impact de l'épidémie de corona et de la quarantaine pourrait potentiellement entraîner une baisse des taux de publication sponsorisée d'environ 25 % pour une période à court terme, mais cette baisse donne une perspective positive à long terme sur le marché. En effet, bien que les CPM YouTube et la publication sponsorisée ne sont pas directement liés, ils indiquent tous les deux les dépenses des entreprises en marketing et activités promotionnelles, ce qui signifie que la réduction des tarifs des publications sponsorisées est toujours en corrélation avec des CPM inférieurs.

Ces CPM réduits surviennent au moment où YouTube a apporté des modifications en réponse à l'épidémie de coronavirus, ce qui rend plus difficile pour les créateurs indépendants de monétiser et d'obtenir des vues sur leur contenu. La plateforme de streaming vidéo a décidé d’augmenter sa promotion de médias dignes de confiance dans les résultats de recherche au sujet de contenu sur le coronavirus et YouTube se laisse libre de décider s’il autorise les créateurs indépendants à publier des vidéos avec la mention du virus à propos de leur contenu ou de démonétiser leurs vidéos.

Sources : Twitter (123), Izea

Et vous ?

Des Youtubeurs évoquent un fort impact de la pandémie sur leurs revenus publicitaires Que pensez-vous de cette situation ?

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 874 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire