Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Des gardés à vue atteints du Covid-19 libérés car les policiers refusent de les escorter
22/05/2020 à 22h46 par La redaction
Le 19 mai dernier, un couple atteint par le Covid-19 a été arrêté à Aulnay-sous-Bois, près de Paris, pour une grosse escroquerie, rapporte Le Parisien. Le conjoint aurait réceptionné de la marchandise en provenance de Belgique via une commande émise par une société fictive qui ne payait jamais sa dette. Après 20 heures au dépôt, les deux individus ont été relâchés, car des policiers ont refusé de les escorter chez le juge des libertés et de la détention.
Depuis quelques semaines, beaucoup de personnes placées en garde à vue ont indiqué être contaminées par le Covid-19. Pour la plupart, ceci était juste une ruse pour éviter le passage au commissariat ou au palais de justice. Pour un couple accusé d’escroquerie, ça ne l’était pas.
En effet, lors de la perquisition à leur domicile ce mardi, la police a découvert que la conjointe était malade et en quatorzaine. Cette soignante venait d’être testée positive au coronavirus. Malgré tout, les forces de l’ordre lui ont demandé de s’habiller avant de l’emmener au commissariat avec son conjoint, présentant de fortes suspicions de Covid. Le couple a alors été placé en garde à vue.
L’homme âgé d’une trentaine d’années est suspecté d’avoir pris une part active dans l’escroquerie. De son côté, la conjointe se voit reprocher “un vol de trois cocottes-minute et une batterie externe”.
Délai légal dépassé
Après leur garde à vue, les deux amoureux ont été déférés au tribunal de Bobigny dans l’attente de l’audience devant un juge des libertés et de la détention. Pendant ce temps, ils ont été placés au dépôt dans des cellules individuelles.
En pleine pandémie, une seule personne par cellule est autorisée. Le couple a passé près de 20 heures au dépôt, le maximum autorisé par la loi, précise le quotidien français. Au moment d’être amené devant le juge, les policiers en charge de les escorter ont refusé de le faire.
Le délai légal ayant été dépassé, ils ont été remis en liberté. “C’est bien que des fonctionnaires aient dit non. C’est absurde de faire rentrer le virus dans un commissariat et dans un palais de justice. Le parquet marche sur la tête en déférant une personne placée en quatorzaine, inconnue de la police et suspectée d’un simple recel de cocottes-minute!”, a déclaré Yves Levano, leur avocat.
L’ensemble du dépôt va être désinfecté. “En ce moment, tous les box sont nettoyés tous les jours mais pas désinfectés”, a indiqué Virginie Marques, avocate de permanence. Selon elle, une des cellules a déjà été condamnée pour cause de gale.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 668 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Le fils de Baye Niasse, Cheikh Bassirou répond sévèrement à Macron

28/10/2020

Le fils...

Le président de la France, Emmanuel Macron,...
Le site d'information Doingbuzz débarque finalement au Sénégal.

28/10/2020

Le site...

Le site d'information Doingbuzz débarque finalement au...
Violences en Côte d’Ivoire : Fatou Bensouda met en garde

28/10/2020

Violences en...

  Le nom de Fatou Bensouda est...
PSG : Thomas Tuchel sur la blessure de Neymar

28/10/2020

PSG :...

La star du PSG, Neymar, a senti...
Émigration clandestine : Mame Goor s’en prend encore à Sonko... Regardez !

28/10/2020

Émigration clandestine...

Lors d’une visité guidée au quai de...
Togo/Pétrolegate : Nouvelles révélations très accablantes

28/10/2020

Togo/Pétrolegate :...

Le Pétrolegate, l’affaire de détournement de fonds...
Alassane Ouattara : "Il est temps que Laurent Gbagbo revienne en Côte d'Ivoire"

28/10/2020

Alassane Ouattara...

Le président ivoirien Alassane Ouattara a accordé...
Côte d'Ivoire : Un article discriminatoire de France 24 vivement critiqué

28/10/2020

Côte d’Ivoire...

Ce mardi 27 octobre 2020 le media...
Franc CFA : Kako Nubukpo recadre sérieusement Nathalie Goulet

28/10/2020

Franc CFA...

Le franc CFA est la monnaie héritée...
Kim Kardashian affole la toile avec ses nouvelles photos en bikini 

28/10/2020

Kim Kardashian...

A l'occasion de son anniversaire de naissance...
Carmen Sama, la veuve de DJ Arafat parle de son prochain mariage

28/10/2020

Carmen Sama,...

Veuve depuis le 12 août  2019, Carmen...
Burkina Faso : Le père du président Roch Kaboré est mort

28/10/2020

Burkina Faso...

Le Burkina Faso en deuil. Le Président...
Alassane Ouattara sur RFI : « je ne peux pas changer la date du scrutin présidentiel »

28/10/2020

Alassane Ouattara...

  Le président ivoirien Alassane Ouattara a remis les pendules...
Guinée : les observateurs de la CEDEAO n'ont pas partagé de grosses sommes

28/10/2020

Guinée :...

Une information circule depuis quelques jours et...
Avant la Présidentielle du 31 octobre/ Gnamien Konan demande pardon à Alassane Ouattara

28/10/2020

Avant la...

Gnamien Konan, en “ex-humble collaborateur” du président...
Réduction des bureaux de vote : la CEI contredit officiellement Ouattara

28/10/2020

Réduction des...

Le Président de la Commission électorale indépendante...
Guinée: nouvelle bataille pour la levée du siège chez Cellou…

28/10/2020

Guinée: nouvelle...

Deux ministères  viennent d'être assignés en justice...
Côte d'Ivoire : scène de guerre à Abengourou et Kotobi, plusieurs blessés par balle enregistrés

28/10/2020

Côte d’Ivoire...

Crise pré-électorale/ Côte d'Ivoire : scène de...
Présidentielle 2020 / Le secteur privé s’engage au côté du candidat Ouattara

28/10/2020

Présidentielle 2020...

Sous la férule de l’initiative citoyenne du...
UN Togo récompense les lauréats de son concours

27/10/2020

UN Togo...

Ce lundi 26 octobre 2020, le concours...
Le 19 mai dernier, un couple atteint par le Covid-19 a été arrêté à Aulnay-sous-Bois, près de Paris, pour une grosse escroquerie, rapporte Le Parisien. Le conjoint aurait réceptionné de la marchandise en provenance de Belgique via une commande émise par une société fictive qui ne payait jamais sa dette. Après 20 heures au dépôt, les deux individus ont été relâchés, car des policiers ont refusé de les escorter chez le juge des libertés et de la détention.
Depuis quelques semaines, beaucoup de personnes placées en garde à vue ont indiqué être contaminées par le Covid-19. Pour la plupart, ceci était juste une ruse pour éviter le passage au commissariat ou au palais de justice. Pour un couple accusé d’escroquerie, ça ne l’était pas.
En effet, lors de la perquisition à leur domicile ce mardi, la police a découvert que la conjointe était malade et en quatorzaine. Cette soignante venait d’être testée positive au coronavirus. Malgré tout, les forces de l’ordre lui ont demandé de s’habiller avant de l’emmener au commissariat avec son conjoint, présentant de fortes suspicions de Covid. Le couple a alors été placé en garde à vue.
L’homme âgé d’une trentaine d’années est suspecté d’avoir pris une part active dans l’escroquerie. De son côté, la conjointe se voit reprocher “un vol de trois cocottes-minute et une batterie externe”.
Délai légal dépassé
Après leur garde à vue, les deux amoureux ont été déférés au tribunal de Bobigny dans l’attente de l’audience devant un juge des libertés et de la détention. Pendant ce temps, ils ont été placés au dépôt dans des cellules individuelles.
En pleine pandémie, une seule personne par cellule est autorisée. Le couple a passé près de 20 heures au dépôt, le maximum autorisé par la loi, précise le quotidien français. Au moment d’être amené devant le juge, les policiers en charge de les escorter ont refusé de le faire.
Le délai légal ayant été dépassé, ils ont été remis en liberté. “C’est bien que des fonctionnaires aient dit non. C’est absurde de faire rentrer le virus dans un commissariat et dans un palais de justice. Le parquet marche sur la tête en déférant une personne placée en quatorzaine, inconnue de la police et suspectée d’un simple recel de cocottes-minute!”, a déclaré Yves Levano, leur avocat.
L’ensemble du dépôt va être désinfecté. “En ce moment, tous les box sont nettoyés tous les jours mais pas désinfectés”, a indiqué Virginie Marques, avocate de permanence. Selon elle, une des cellules a déjà été condamnée pour cause de gale.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 668 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire