Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
DÉPÉNALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ : AU SÉNAT, NKOGHE BEKALE A TENTÉ DE FUIR LE DÉBAT
26/06/2020 à 12h35 par La redaction

Auditionné par les sénateurs à qui il a soumis, jeudi 25 juin, son projet de réforme du Code pénal, le Premier ministre a choisi de ne pas évoquer dans son exposé des motifs le sujet qui fâche : la dépénalisation de l’homosexualité en République gabonaise. Un «oubli» qui lui a été reproché par les élus et sur lequel il a bien fini par être interrogé.

DÉPÉNALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ : AU SÉNAT, NKOGHE BEKALE A TENTÉ DE FUIR LE DÉBAT

Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre, le 25 juin 2020, au palais Omar Bongo Ondimba. © Sénat-Gabon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au palais Omar Bongo Ondimba, siège du Sénat, Julien Nkoghe Bekale a tenté une feinte qui n’a pas marché. En effet, alors qu’il était allé leur soumettre, ce jeudi, le projet de loi portant modification du Code pénal, le Premier ministre n’a pas évoqué dans son exposé des motifs la question qui fâche : le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 dudit code. Un oubli ? Un choix délibéré ? En tout cas, les sénateurs n’ont pas beaucoup apprécié cette tentative de fuir le débat. Et les élus l’ont fait savoir au chef du gouvernement dont l’excuse était que le texte qu’il avait à leur soumettre comportait d’autres sujets que celui de la dépénalisation de l’homosexualité en République gabonaise.

Seulement, les élus n’ont pas manqué de lui rappeler qu’il s’agissait du sujet qui divise l’opinion depuis quelques jours et sur lequel il convient de s’attarder plus que sur d’autres articles contenus dans le nouveau Code pénal en projet. Julien Nkoghe Bekale a donc été contraint de s’expliquer sur la disposition qu’il voudrait voir disparaître dudit code. Comme devant les députés à l’Assemblée nationale, le chef du gouvernement a donc mis en avant ses convictions religieuses, mais également sa volonté de voir les mentalités évoluer dans le pays, y compris sur le sujet de l’homosexualité.

À la suite de la présentation du Premier ministre, les sénateurs ont  dit leur incapacité d’évacuer un sujet qu’ils disent «sensible». Aussi, ont-ils congédié Julien Nkoghe Bekale en lui demandant plus de temps pour l’examen du projet.

Il convient de rappeler qu’en 2019, le vote du nouveau Code pénal avait contraint les élus à mettre en place une commission spéciale malgré la procédure d’urgence. L’on s’achemine vraisemblablement vers la composition d’une commission paritaire Sénat, Assemblée nationale pour l’examen dudit code.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 543 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Sessimé rend un vibrant hommage à l'atlhète Noélie Yarigo

17/10/2020

Sessimé rend...

La musicienne béninoise Sessimé rend un vibrant...
Bénin : Jean-Philippe Guidibi, candidat aux élections présidentielles 2021 ?

17/10/2020

Bénin :...

Encore quelques mois pour élire un nouveau...
L’ÉTAT DU CAMEROUN REND HOMMAGE À MANU DIBANGO EN FRANCE

17/10/2020

L’ÉTAT DU...

Décédé en mars dernier des suites de...
Emmanuel Macron : "Ils ne passeront pas"

17/10/2020

Emmanuel Macron...

Emmanuel Macron ému et tendu. Ce vendredi...
Guinée : Bolloré construit et inaugure des latrines d'une école

17/10/2020

Guinée :...

En Guinée de Conakry, le groupe Bolloré...
Côte d'Ivoire : Hayek Hassan vole au secours d'Ange Farot

17/10/2020

Côte d’Ivoire...

Connu pour ses bienfaits, Hayek Hassan vole...
Alpha Condé s'écroule en pleine campagne ( photos)

17/10/2020

Alpha Condé...

Le président guinéen se voit jouer des...
Interview exclusive de Mme SIDIBE Fadjimata Maman, l’ambassadeur du Niger au Togo

17/10/2020

Interview exclusive...

La pandémie du Coronavirus impacte le monde...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Affaire Libyenne...

  Une quatrième mise en examen pour...
Covid-19 : le ministre des sports de l’Italie s’en prend à Cristiano Ronaldo

17/10/2020

Covid-19 :...

Vinecnzo Spadafora, ministre des sports italien, s’en...
Libye : un cousin de Mouammar Kadhafi entend traduire Hillary Clinton en justice

17/10/2020

Libye :...

Ahmad Kadhaf al-Dam, cousin de Mouammar Kadhafi...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Mis en...

Englué dans plusieurs affaires judiciaires depuis qu’il...
Alassane Ouattara répond à l’opposition qui demande un report de l’élection présidentielle

17/10/2020

Alassane Ouattara...

Complètement rétif aux récriminations de l’opposition ivoirienne,...
Mutinerie en Guinée/ La mort du Colonel Mamady Condé confirmée par le Ministre de la Défense

17/10/2020

Mutinerie en...

Le Ministre d’État, Ministre de la Défense...
Après s’être remis de sa crise de fatigue, KKB s’en prend à Bédié, Gbagbo et Ouattara

17/10/2020

Après s’être...

Pour le candidat Kouadio Konan Bertin qui...
Alassane Ouattara en meeting à Bouaké : ” c’est le RHDP qui est la majorité dans ce pays “

17/10/2020

Alassane Ouattara...

Alassane Ouattara a lancé sa campagne le...
URGENT/ Guillaume Soro sera arrêté et extradé vers la Côte d'Ivoire

16/10/2020

URGENT/ Guillaume...

  C'est le souhait du président sortant...
Voici pourquoi Georgina tarde à épouser Cristiano Ronaldo

16/10/2020

Voici pourquoi...

Georgina Rodriguez et le quintuple ballon d'or...
Etats-Unis: les libraires s'attaquent à Amazone

16/10/2020

Etats-Unis: les...

Exaspérer d’être cloué sur place par Amazone,...
Côte d’Ivoire : Skelly fait un vrai scandale à la télé  (Photos)

16/10/2020

Côte d’Ivoire :...

Invité ce jeudi 15 octobre 2020 sur...

Auditionné par les sénateurs à qui il a soumis, jeudi 25 juin, son projet de réforme du Code pénal, le Premier ministre a choisi de ne pas évoquer dans son exposé des motifs le sujet qui fâche : la dépénalisation de l’homosexualité en République gabonaise. Un «oubli» qui lui a été reproché par les élus et sur lequel il a bien fini par être interrogé.

DÉPÉNALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ : AU SÉNAT, NKOGHE BEKALE A TENTÉ DE FUIR LE DÉBAT

Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre, le 25 juin 2020, au palais Omar Bongo Ondimba. © Sénat-Gabon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au palais Omar Bongo Ondimba, siège du Sénat, Julien Nkoghe Bekale a tenté une feinte qui n’a pas marché. En effet, alors qu’il était allé leur soumettre, ce jeudi, le projet de loi portant modification du Code pénal, le Premier ministre n’a pas évoqué dans son exposé des motifs la question qui fâche : le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 dudit code. Un oubli ? Un choix délibéré ? En tout cas, les sénateurs n’ont pas beaucoup apprécié cette tentative de fuir le débat. Et les élus l’ont fait savoir au chef du gouvernement dont l’excuse était que le texte qu’il avait à leur soumettre comportait d’autres sujets que celui de la dépénalisation de l’homosexualité en République gabonaise.

Seulement, les élus n’ont pas manqué de lui rappeler qu’il s’agissait du sujet qui divise l’opinion depuis quelques jours et sur lequel il convient de s’attarder plus que sur d’autres articles contenus dans le nouveau Code pénal en projet. Julien Nkoghe Bekale a donc été contraint de s’expliquer sur la disposition qu’il voudrait voir disparaître dudit code. Comme devant les députés à l’Assemblée nationale, le chef du gouvernement a donc mis en avant ses convictions religieuses, mais également sa volonté de voir les mentalités évoluer dans le pays, y compris sur le sujet de l’homosexualité.

À la suite de la présentation du Premier ministre, les sénateurs ont  dit leur incapacité d’évacuer un sujet qu’ils disent «sensible». Aussi, ont-ils congédié Julien Nkoghe Bekale en lui demandant plus de temps pour l’examen du projet.

Il convient de rappeler qu’en 2019, le vote du nouveau Code pénal avait contraint les élus à mettre en place une commission spéciale malgré la procédure d’urgence. L’on s’achemine vraisemblablement vers la composition d’une commission paritaire Sénat, Assemblée nationale pour l’examen dudit code.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 543 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire