Actualités

De migrant illégal à footballeur pro : le destin de Mamadou Coulibaly en Italie

De migrant illégal footballeur prole destin Mamadou Coulibaly talie

Ils sont nombreux à tenter cette aventure, mais peu arrive à destination. Mais, le jeune milieu de terrain sénégalais de Salernitana, Mamadou Coulibaly (22 ans), est arrivé en Europe, il y a quelques années à bord des zodiacs. Il a fui son Thiès natal non pas à cause de la misère, mais pour poursuivre son rêve : devenir footballeur. Aujourd’hui, il évolue dans le championnat d’élite italien et a même marqué son premier but sous les couleurs de Salernitana, lors de la 1ère journée face à Bologne (2-3), le week-end dernier.

L’histoire de Mamadou Coulibaly est à peine incroyable, mais chacun suit son destin. En 2015, le jeune footballeur, qui avait des rêves plein la tête, des étoiles plein les yeux, décide alors de quitter les siens, pour prendre la route de l’immigration clandestine. Il arrive à payer son billet, à l’insu de ses parents, pour poursuivre son rêve : « jouer au football, devenir professionnel et les faire tous se sentir mieux, avec le mythe d’El Hadj Ousseynou Diouf, Pape Bouba Diop, Khalilou Fadiga… ».

Son père, professeur d’éducation physique dans la Capitale du Rail, située à 70 km à l’Est de Dakar, lui avait prévu un autre avenir, certainement universitaire, mais Mamadou Coulibaly avait une autre ambition dans la vie. Il ne dit rien à personne, s’en va et éteint son téléphone portable pendant plus de deux mois. Il dépense tout l’argent sur le trajet, parcourant le dernier tronçon, le plus dangereux, dans le détroit jusqu’à Tarifa. « Je ne savais même pas nager et si le bateau avait chaviré je me serais noyé », a-t-il raconté.

Quelques mois plus tard, le jeune Mamadou Coulibaly, à peine 16 ans à l’époque, fait signe de vie à ses parents dans le désarroi, à son arrivée à Grenoble, dans les froides Alpes françaises. Il a ainsi été dépanné par une tante et il suit le voyage de l’espoir vers l’Italie du football, depuis la maison d’un ami, à Livourne, aux Abruzzes, foyer d’une communauté florissante dans son pays. « Par erreur, au lieu de Pescara, je suis allé à Roseto », se rappelle-t-il.

De Pescara à Udinese, de Carpi à Chiavari puis à Trapani, Mamadou Coulibaly a sillonné toute l’Italie à la recherche d’un point de chute pouvant lui permettre de réaliser son rêve de devenir footballeur professionnel. jRêve qui est devenu réalité, lorsque le jeune Sénégalais mis les pieds dans la Serie A italienne. Mieux, il hérite d’une sa promotion avec Salernitana.

Comme dans un conte de fée, pour son premier match contre Bologne, dans le championnat d’Italie, dimanche 22 août dernier, le jeune Mamadou Coulibaly va ouvrir son compteur (70’), lors de la 1ère journée de la Série A italienne.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire