Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
CPI : Tout sur le programme de l’audience de Gbagbo et Blé Goudé
02/02/2020 à 01h27 par La redaction

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu public le programme des audiences des 6 et 7 février 2020 relative à la requête de la défense sur les conditions de la mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, acquittés depuis le 15 janvier.

La Chambre d’appel de la CPI dévoile le programme de l’audience de Gbagbo et Blé Goudé

Saisie de la “requête de la défense afin d’obtenir que la Chambre d’appel restitue à Laurent Gbagbo, acquitté de toutes les charges portées contre lui, l’intégralité de ses droits humains fondamentaux” du 7 octobre 2019, ICC-02/1101/15-1272-Conf,

Prenant acte de l’ordonnance fixant une audience devant la Chambre d’appel et autorisant la participation à la procédure judiciaire conformément à la règle 103 du Règlement de procédure et de preuve” du 20 décembre 2019, ICC-02/11-01/15-1296-Corr, émet les observations suivantes

DÉCISION

Lors de l’audience prévue dans cette affaire le 6 (éventuellement prolongée jusqu’au 7) février 2020, la Chambre d’appel invite M. Laurent Gbagbo, M. Charles Blé Goudé, le Procureur et le Bureau du conseil public pour les victimes à présenter des observations guidées par les questions suivantes

Dans quelles circonstances la Chambre d’appel de la CPI peut-elle réexaminer ses arrêts pris en application de la règle 158 du Règlement de procédure et de preuve (ci-après “le Règlement”) ?

Si la Chambre d’appel peut reconsidérer ses arrêts pris en application de la règle 158 du Règlement, quelle est la norme applicable ?

Au-delà de la question du réexamen, existe-t-il d’autres raisons pour lesquelles la Chambre d’appel devrait réexaminer et révoquer les conditions de libération énoncées dans son arrêt du 1er février 2020 ?

Le redressement demandé par le Procureur dans son mémoire d’appel dans le cadre de l’appel contre l’acquittement de MM. Gbagbo et Blé Goudé – à savoir la déclaration d’erreur judiciaire – a-t-il une incidence sur la nécessité de continuer à imposer les conditions de mise en liberté énoncées dans l’arrêt ?

Les parties et les participants seront invités à s’adresser à la Chambre d’appel sur les questions ci-dessus comme suit :

M. Gbagbo (30 minutes)

M. Blé Goudé (30 minutes)

Le Procureur (30 minutes)
Le représentant légal des victimes (20 minutes)
Réponse de M. Gbagbo (10 minutes)
Réponse de M. Blé Goudé (10 minutes)
Des questions supplémentaires peuvent être posées aux parties et aux participants du banc concernant les points ci-dessus ou tout autre point pertinent.
La République de Côte d’Ivoire sera invitée à prendre la parole devant la Chambre d’appel sur toute question soulevée par la requête de M. Gbagbo du 7 octobre 2019 (priant la Chambre d’appel de reconsidérer son arrêt, qui a imposé des conditions à la libération de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé après leur acquittement). Les parties peuvent ensuite répondre aux observations de la République de Côte d’Ivoire. L’ordonnance est ainsi rédigée :
République de Côte d’Ivoire (20 minutes)
Le Procureur (15 minutes)
M. Blé Goudé (15 minutes)
M. Gbagbo (15 minutes)
Le greffier, ou son représentant, est tenu d’assister à l’audience et peut être invité à présenter des observations sur les questions pertinentes.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu public le programme des audiences des 6 et 7 février 2020 relative à la requête de la défense sur les conditions de la mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, acquittés depuis le 15 janvier.

La Chambre d’appel de la CPI dévoile le programme de l’audience de Gbagbo et Blé Goudé

Saisie de la “requête de la défense afin d’obtenir que la Chambre d’appel restitue à Laurent Gbagbo, acquitté de toutes les charges portées contre lui, l’intégralité de ses droits humains fondamentaux” du 7 octobre 2019, ICC-02/1101/15-1272-Conf,

Prenant acte de l’ordonnance fixant une audience devant la Chambre d’appel et autorisant la participation à la procédure judiciaire conformément à la règle 103 du Règlement de procédure et de preuve” du 20 décembre 2019, ICC-02/11-01/15-1296-Corr, émet les observations suivantes

DÉCISION

Lors de l’audience prévue dans cette affaire le 6 (éventuellement prolongée jusqu’au 7) février 2020, la Chambre d’appel invite M. Laurent Gbagbo, M. Charles Blé Goudé, le Procureur et le Bureau du conseil public pour les victimes à présenter des observations guidées par les questions suivantes

Dans quelles circonstances la Chambre d’appel de la CPI peut-elle réexaminer ses arrêts pris en application de la règle 158 du Règlement de procédure et de preuve (ci-après “le Règlement”) ?

Si la Chambre d’appel peut reconsidérer ses arrêts pris en application de la règle 158 du Règlement, quelle est la norme applicable ?

Au-delà de la question du réexamen, existe-t-il d’autres raisons pour lesquelles la Chambre d’appel devrait réexaminer et révoquer les conditions de libération énoncées dans son arrêt du 1er février 2020 ?

Le redressement demandé par le Procureur dans son mémoire d’appel dans le cadre de l’appel contre l’acquittement de MM. Gbagbo et Blé Goudé – à savoir la déclaration d’erreur judiciaire – a-t-il une incidence sur la nécessité de continuer à imposer les conditions de mise en liberté énoncées dans l’arrêt ?

Les parties et les participants seront invités à s’adresser à la Chambre d’appel sur les questions ci-dessus comme suit :

M. Gbagbo (30 minutes)

M. Blé Goudé (30 minutes)

Le Procureur (30 minutes)
Le représentant légal des victimes (20 minutes)
Réponse de M. Gbagbo (10 minutes)
Réponse de M. Blé Goudé (10 minutes)
Des questions supplémentaires peuvent être posées aux parties et aux participants du banc concernant les points ci-dessus ou tout autre point pertinent.
La République de Côte d’Ivoire sera invitée à prendre la parole devant la Chambre d’appel sur toute question soulevée par la requête de M. Gbagbo du 7 octobre 2019 (priant la Chambre d’appel de reconsidérer son arrêt, qui a imposé des conditions à la libération de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé après leur acquittement). Les parties peuvent ensuite répondre aux observations de la République de Côte d’Ivoire. L’ordonnance est ainsi rédigée :
République de Côte d’Ivoire (20 minutes)
Le Procureur (15 minutes)
M. Blé Goudé (15 minutes)
M. Gbagbo (15 minutes)
Le greffier, ou son représentant, est tenu d’assister à l’audience et peut être invité à présenter des observations sur les questions pertinentes.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire