Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
CPI : Nouveau coup de tonnerre dans le dossier Laurent Gbagbo
20/09/2020 à 12h06 par Aimé AMSON

Me Emmanuel Altit, l'avocat de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo demande à la Cours pénale internationale (CPI) d’ordonner les autorités ivoiriennes  pour le retour de son client en Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Côte d’Ivoire / Affaire Ouattara propose un deal à Gbagbo : un journaliste confirme et livre d’autres secrets

Laurent Gbagbo est ‘mis en liberté immédiate et sans condition et la possibilité pour lui d'être candidat à la présidentielle 2020. Me Emmanuel Altit a fait cette demande à travers une requête adressée à la CPI.

« Laurent Gbagbo pourrait en effet, à la demande de responsables politiques du pays, être amené à participer à la campagne ou même être amené, par hypothèse, à poser sa propre candidature », écrit l'avocat.

Lire aussi : Affaire Gbagbo : Justin Koné Katinan recadre Jeune Afrique

« Laurent Gbagbo, acquitté de toutes les charges portées contre lui (...) ne peut se déplacer où il veut, il ne peut tenir publiquement les propos qu’il veut, il ne peut participer aux réunions publiques auxquelles il voudrait participer », a-t-il poursuivi avant d’ajouter que « le maintien du régime restrictif de liberté aurait (...) pour conséquence d’interdire à Laurent Gbagbo de jouer un rôle dans la vie publique et dans la réconciliation de son pays. Cela lui interdirait par exemple de participer d’une manière ou d’une autre aux élections présidentielles à venir ».

Pour rappel, la procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, a fait appel de l'acquittement de crimes contre l'humanité prononcé en janvier en faveur de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, l'ex-chef du mouvement pro-Gbagbo des Jeunes Patriotes.

Lire aussi : « Si je suis élu, je m'engage à faire revenir Gbagbo » promet-il Alassane Ouattara ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Me Emmanuel Altit, l'avocat de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo demande à la Cours pénale internationale (CPI) d’ordonner les autorités ivoiriennes  pour le retour de son client en Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Côte d’Ivoire / Affaire Ouattara propose un deal à Gbagbo : un journaliste confirme et livre d’autres secrets

Laurent Gbagbo est ‘mis en liberté immédiate et sans condition et la possibilité pour lui d'être candidat à la présidentielle 2020. Me Emmanuel Altit a fait cette demande à travers une requête adressée à la CPI.

« Laurent Gbagbo pourrait en effet, à la demande de responsables politiques du pays, être amené à participer à la campagne ou même être amené, par hypothèse, à poser sa propre candidature », écrit l'avocat.

Lire aussi : Affaire Gbagbo : Justin Koné Katinan recadre Jeune Afrique

« Laurent Gbagbo, acquitté de toutes les charges portées contre lui (...) ne peut se déplacer où il veut, il ne peut tenir publiquement les propos qu’il veut, il ne peut participer aux réunions publiques auxquelles il voudrait participer », a-t-il poursuivi avant d’ajouter que « le maintien du régime restrictif de liberté aurait (...) pour conséquence d’interdire à Laurent Gbagbo de jouer un rôle dans la vie publique et dans la réconciliation de son pays. Cela lui interdirait par exemple de participer d’une manière ou d’une autre aux élections présidentielles à venir ».

Pour rappel, la procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, a fait appel de l'acquittement de crimes contre l'humanité prononcé en janvier en faveur de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, l'ex-chef du mouvement pro-Gbagbo des Jeunes Patriotes.

Lire aussi : « Si je suis élu, je m'engage à faire revenir Gbagbo » promet-il Alassane Ouattara ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Motsclés

CPI Laurent gbabgo

Laisser votre commentaire