Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
CPI : Les défenseurs de Laurent Gbagbo s’attaquent à Fatou Bensouda
17/03/2020 à 11h15 par Le Boy

 

Les défenseurs de Laurent Gbagbo s’attaquent à nouveau à la démonstration du procureur. Ils reprochent à l’accusation de ne pas démontrer les erreurs qu’auraient commises les juges en prononçant l’acquittement.

 

La procureure  de la cour pénale internationale, Fatou Bensouda avait demandé aux juges d’annuler l’acquittement prononcé en janvier 2019 en faveur de Laurent Gbagbo. Elle demandait d’exprimer en lieu et place de ce verdict un non-lieu. Mais les avocats de l’ancien leader du Front populaire ivoirien (FPI) se sont insurgés contre cette demande.

 

Pour eux, l’accusation a disposé de plusieurs années pour déposer ses preuves et bénéficier « de l’entier soutien du nouveau régime ivoirien ». L’option d’un non-lieu ne serait donc en rien profitable pour le mis en cause. Ceci donnerait lieu à la possibilité d’un nouveau jugement pour l’ancien président ivoirien tant à la CPI qu’à Abidjan selon les avocats. Pour eux, c’est un moyen pour la procureure  Fatou Bensouda de faire peser sur les juges de la CPI le poids de son incapacité à prouver la culpabilité de l’ancien président ivoirien.

 

Maître Emmanuel Altit, demande donc aux juges de la chambre d’appel de confirmer l’acquittement et de lever les conditions imposées à sa libération. Rappelons qu’avant la défense de Laurent Gbagbo, ceux de Charles Blé Goudé avaient donné de la voix. Dans une demande qu’ils ont adressée aux juges, ils ont dénoncé la formule de non-lieu proposée par la procureure  Fatou Bensouda.

 

 

Comme la défense de Gbagbo, ils ont demandé à la chambre d’appel de confirmer l’acquittement. « Même si Blé Goudé devait obtenir des éléments de preuve à décharge auprès de témoins, ces derniers ne témoigneraient pas pendant les prochaines années à venir. Cela fait déjà neuf ans que les événements présumés se sont produits, si un autre procès devait se tenir, cinq à dix ans pourraient encore s’écouler, et les souvenirs s’effaceraient », avaient fait savoir les avocats de l’ancien collaborateur de Laurent Gbagbo.

 

Lire aussi : La CPI libère son tout premier prisonnier, Thomas Lubanga

 

CPI : Les avocats de Laurent Gbagbo déchirent l’acte d’appel de la procureure Fatou Bensouda.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

Les défenseurs de Laurent Gbagbo s’attaquent à nouveau à la démonstration du procureur. Ils reprochent à l’accusation de ne pas démontrer les erreurs qu’auraient commises les juges en prononçant l’acquittement.

 

La procureure  de la cour pénale internationale, Fatou Bensouda avait demandé aux juges d’annuler l’acquittement prononcé en janvier 2019 en faveur de Laurent Gbagbo. Elle demandait d’exprimer en lieu et place de ce verdict un non-lieu. Mais les avocats de l’ancien leader du Front populaire ivoirien (FPI) se sont insurgés contre cette demande.

 

Pour eux, l’accusation a disposé de plusieurs années pour déposer ses preuves et bénéficier « de l’entier soutien du nouveau régime ivoirien ». L’option d’un non-lieu ne serait donc en rien profitable pour le mis en cause. Ceci donnerait lieu à la possibilité d’un nouveau jugement pour l’ancien président ivoirien tant à la CPI qu’à Abidjan selon les avocats. Pour eux, c’est un moyen pour la procureure  Fatou Bensouda de faire peser sur les juges de la CPI le poids de son incapacité à prouver la culpabilité de l’ancien président ivoirien.

 

Maître Emmanuel Altit, demande donc aux juges de la chambre d’appel de confirmer l’acquittement et de lever les conditions imposées à sa libération. Rappelons qu’avant la défense de Laurent Gbagbo, ceux de Charles Blé Goudé avaient donné de la voix. Dans une demande qu’ils ont adressée aux juges, ils ont dénoncé la formule de non-lieu proposée par la procureure  Fatou Bensouda.

 

 

Comme la défense de Gbagbo, ils ont demandé à la chambre d’appel de confirmer l’acquittement. « Même si Blé Goudé devait obtenir des éléments de preuve à décharge auprès de témoins, ces derniers ne témoigneraient pas pendant les prochaines années à venir. Cela fait déjà neuf ans que les événements présumés se sont produits, si un autre procès devait se tenir, cinq à dix ans pourraient encore s’écouler, et les souvenirs s’effaceraient », avaient fait savoir les avocats de l’ancien collaborateur de Laurent Gbagbo.

 

Lire aussi : La CPI libère son tout premier prisonnier, Thomas Lubanga

 

CPI : Les avocats de Laurent Gbagbo déchirent l’acte d’appel de la procureure Fatou Bensouda.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire