Actualités Zimbabwe

Covid-19 au Zimbabwe : les fonctionnaires doivent se faire vacciner ou démissionner

Covid-19 Au Zimbabwe : Les Fonctionnaires Doivent Se Faire Vacciner Ou Démissionner

L’étau devrait bientôt se resserrer contre les fonctionnaires du Zimbabwe. Ils n’ont droit qu’à un seul choix entre participer à la lutte contre la Covid-19 ou retourner au chômage. Selon le ministre de la justice, les travailleurs qui évoluent dans la fonction publique qui ne veulent pas se faire vacciner contre le Covid-19 devraient démissionner.

 

Le ministre Ziyambi Ziyambi a déclaré que si les Zimbabwéens n’étaient pas obligés de se faire vacciner contre la covid-19, les fonctionnaires avaient la responsabilité de protéger le public en le faisant. “Nous ne vous obligeons pas à vous faire vacciner mais si vous êtes un employé du gouvernement, pour la protection des autres et des personnes que vous servez, faites-vous vacciner”, a déclaré le ministre de la justice sur une radio radio.

À lire aussi :   Covid-19 : «forte probabilité» de nouveaux variants «possiblement plus dangereux» (OMS)

 

Il n’a pas suggéré que les autorités puniraient les employés du gouvernement qui refusent le vaccin, mais a déclaré qu’ils devraient prendre sur eux de le faire. “Si vous voulez jouir de vos droits, qui sont dans la constitution, vous pouvez démissionner”, a-t-il dit.

 

Il faut noter que le gouvernement zimbabwéen emploie plus de 200 000 fonctionnaires, les enseignants représentant le plus grand nombre. Le ministre, à propos, a déclaré qu'”il arrivera un moment où nous ne voudrons plus d’enseignants qui ne sont pas vaccinés”.

 

Selon le site Moneyweb, Ziyambi Ziyambi n’a pas décroché lorsqu’il a été contacté pour un commentaire. La Confédération des syndicats du secteur public du Zimbabwe, qui représente les employés du gouvernement, a déclaré qu’elle ferait un commentaire ultérieurement.

À lire aussi :   Covid-19 : Le "passeport vert" de l'Europe préoccupe l'Union Africaine

 

Le Zimbabwe a enregistré 125 671 cas de Covid-19 et 4 493 décès depuis le début de l’épidémie l’année dernière, dont plus de la moitié au cours des deux derniers mois. Les vaccins sont désormais disponibles pour tous les adultes au Zimbabwe, mais les stocks sont rares et les cliniques manquent de personnel, notamment dans la capitale Harare, où les habitants doivent souvent faire la queue dès le matin pour espérer être vaccinés.

 

La nation d’Afrique australe a jusqu’à présent vacciné 2,7 millions de personnes, alors que l’objectif est d’inoculer les deux tiers de sa population de 15 millions d’habitants d’ici la fin de l’année. Le gouvernement du président Emmerson Mnangagwa affirme avoir payé 12 millions de doses de Covid-19 à la Chine.

À lire aussi :   Covid-19 : Des français manifestent contre les nouvelles mésures prises
--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire