Covid-19 : l’OMS dit qu’Omicron pourrait produire des variantes plus dangereuses

Le mardi 4 janvier, un responsable de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que bien que la variante Omicron soit moins dangereuse que Delta, sa contagiosité pourrait conduire à une copie plus mortelle du virus. Des scénarios qui contredisent l’hypothèse selon laquelle Omicron est sorti de la pandémie.

Le nombre croissant de cas Omicron dans le monde peut augmenter le risque de nouvelles variantes plus dangereuses de Covid-19. C’est en tout cas l’une des hypothèses de l’étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Certes, ce variant hyperinfectieux apparaît moins pathogène qu’on ne le craignait initialement. Il offre même l’espoir d’une fin de la pandémie.

Risque de nouvelles variantes
Mais mardi 4 janvier, Kathryn Smallwood, responsable des urgences de l’OMS, a envisagé une autre hypothèse. Elle a déclaré que la montée en flèche des taux d’infection pourrait avoir des effets très dévastateurs à l’avenir.

Sud Ouest rapporte ses propos : « Plus l’Omicron se propage, plus il se propage, plus il se réplique, plus il a de chances de produire de nouvelles variantes. Actuellement Omicron est mortel, il peut provoquer la mort […] possible Un peu moins que Delta, mais qui peut dire ce que la prochaine variante pourrait produire ? »

Utiliser Midi Libre

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire