Covid-19 : le lait maternel efficace contre les formes sévères du virus (étude)

Dans cette lutte farouche contre la Covid-19, chaque jour, il y a de nouveaux dossiers, comme le dirait l’autre. Et on vient de tomber sur une étude qui fait du lait maternel des mères allaitantes vaccinées contre le virus, un remède efficace contre la maladie.

 

Selon une nouvelle étude de l’Université de Floride aux Etats-Unis, le lait maternel des mères allaitantes vaccinées contre la Covid-19, contient une quantité importante d’anticorps qui pourraient contribuer à protéger les nourrissons contre la maladie.

 

« Nos résultats montrent que la vaccination entraîne une augmentation significative des anticorps contre le SRAS-CoV-2 – le virus à l’origine de la COVID-19 – dans le lait maternel, ce qui suggère que les mères vaccinées peuvent transmettre cette immunité à leurs bébés, ce que nous nous efforçons de confirmer dans nos recherches en cours », explique Joseph Larkin III, auteur principal de l’étude et professeur associé au département de microbiologie et de science cellulaire de l’UF/IFAS.

À lire aussi :
Cameroun : Paul Biya annule les célébrations officielles de la Fête Nationale   

 

« Lorsque les bébés naissent, leur système immunitaire est sous-développé et il leur est difficile de combattre les infections par eux-mêmes. Ils sont également souvent trop jeunes pour répondre de manière adéquate à certains types de vaccins », a déclaré le docteur Josef Neu, l’un des coauteurs de l’étude.

À lire aussi :
L'Unicef Recrute Un Consultant National Appui à l’Introduction du Vaccin contre la COVID-19 au Burkina Faso

 

Selon ce professeur au département de pédiatrie de la faculté de médecine de l’UF, pendant cette période de vulnérabilité, le lait maternel permet aux mères allaitantes de fournir aux nourrissons une « immunité passive ».

 

« Les résultats de notre étude suggèrent fortement que les vaccins peuvent aider à protéger à la fois la maman et le bébé, une autre raison convaincante pour les femmes enceintes ou allaitantes de se faire vacciner », poursuit Neu.

À lire aussi :
Après AstraZeneca, le Bénin reçoit un autre vaccin

 

L’étude a été menée entre décembre 2020 et mars 2021, lorsque les vaccins Pfizer et Moderna ont été mis à la disposition des professionnels de la santé pour la première fois.

 

Pour l’étude, les chercheurs ont recruté 21 travailleuses de la santé allaitantes qui n’avaient jamais contracté le COVID-19. Le projet est publié dans la revue Breastfeeding Medicine et a été financé par le Children’s Miracle Network.

 

Source : News Medical

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire