Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Covid-19 : Le Brésil menace de quitter l’OMS
3Vision-Group
06/06/2020 à 16h04 par La redaction

 

Après les Etats-Unis d’Amérique,  c'est le Brésil qui menace de quitter l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Vendredi 05 mai, le Brésil a menacé de quitter l’Organisation mondiale de la santé (OMS), alors que dans le pays, la situation sanitaire ne cesse de s’aggraver.  « Je vous le dis ici, les États-Unis sont partis de l'OMS, nous y songeons, à l'avenir […]. Soit l'OMS travaille sans parti pris idéologique, soit nous la quittons aussi. Nous n'avons pas besoin de gens de l'extérieur pour donner leur sentiment sur la santé ici », a déclaré Jair Bolsonaro, le chef d’État Brésilien.

 

Tout au long de la crise du coronavirus, Jair Bolsonaro a imité Donald Trump en minimisant la gravité de la maladie, en exhortant à maintenir une activité normale, et en vantant l'efficacité d'un traitement qui divise les scientifiques, l'hydroxychloroquine.

 

S'exprimant sur ce dernier sujet, le président brésilien s'est dit peu étonné qu'une étude dans la revue médicale The Lancet, qui concluait à l'inutilité du traitement, ait été fortement remise en cause puis retirée. Cette rétractation a poussé l'OMS à reprendre les essais cliniques sur la molécule. « Trump leur a retiré l'argent et ils sont revenus sur tout », a commenté Jair Bolsonaro. « La chloroquine est de retour », a-t-il ajouté.

 

Dans son dernier bilan publié vendredi soir, le ministère brésilien de la Santé a cessé de donner le nombre total de morts, qui atteint 35 026, pour ne révéler que celui des 24 dernières heures (1 005). Jeudi, ce total était devenu le troisième le plus élevé dans le monde, derrière les États-Unis et le Royaume-Uni, mais devant l'Italie.

 

Le Brésil a recensé plus de 645 000 cas, un nombre que bien des spécialistes considèrent comme largement sous-évalué, faute de tests en nombre suffisant.

Lire aussi : COVID-19: La Guinée équatoriale chasse le représentant de l’OMS

 

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

 

Après les Etats-Unis d’Amérique,  c'est le Brésil qui menace de quitter l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Vendredi 05 mai, le Brésil a menacé de quitter l’Organisation mondiale de la santé (OMS), alors que dans le pays, la situation sanitaire ne cesse de s’aggraver.  « Je vous le dis ici, les États-Unis sont partis de l'OMS, nous y songeons, à l'avenir […]. Soit l'OMS travaille sans parti pris idéologique, soit nous la quittons aussi. Nous n'avons pas besoin de gens de l'extérieur pour donner leur sentiment sur la santé ici », a déclaré Jair Bolsonaro, le chef d’État Brésilien.

 

Tout au long de la crise du coronavirus, Jair Bolsonaro a imité Donald Trump en minimisant la gravité de la maladie, en exhortant à maintenir une activité normale, et en vantant l'efficacité d'un traitement qui divise les scientifiques, l'hydroxychloroquine.

 

S'exprimant sur ce dernier sujet, le président brésilien s'est dit peu étonné qu'une étude dans la revue médicale The Lancet, qui concluait à l'inutilité du traitement, ait été fortement remise en cause puis retirée. Cette rétractation a poussé l'OMS à reprendre les essais cliniques sur la molécule. « Trump leur a retiré l'argent et ils sont revenus sur tout », a commenté Jair Bolsonaro. « La chloroquine est de retour », a-t-il ajouté.

 

Dans son dernier bilan publié vendredi soir, le ministère brésilien de la Santé a cessé de donner le nombre total de morts, qui atteint 35 026, pour ne révéler que celui des 24 dernières heures (1 005). Jeudi, ce total était devenu le troisième le plus élevé dans le monde, derrière les États-Unis et le Royaume-Uni, mais devant l'Italie.

 

Le Brésil a recensé plus de 645 000 cas, un nombre que bien des spécialistes considèrent comme largement sous-évalué, faute de tests en nombre suffisant.

Lire aussi : COVID-19: La Guinée équatoriale chasse le représentant de l’OMS

 

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Mots clés

Covid-19 Le Brésil oms

Laisser votre commentaire