Covid-19: Après les États-Unis et leurs alliés, des avocats africains revendiquent justice à la Chine

Les tensions ne baissent pas autour de la Chine. Après les États-Unis et le Royaume-Uni principalement, tour maintenant à un nouveau camp de traîner la Chine devant la justice. Cette fois, c’est une coalition d’avocats nigérians qui réclame des comptes au pays de Xi Jinping.

Pour cause d’un coronavirus « chinois »,  une coalition d’avocats africains (SAN) dirigée par le professeur Epiphany Azinge a entrepris de trainer la Chine devant la justice. Le pays devrait répondre de sa « responsabilité » du coronavirus en réparant les dommages causés sur leur territoire…
Publicité

À lire aussi :
COVID-19 : l’AstraZeneca est-il vraiment inefficace ?

Pour « la perte de vies humaines, l’étranglement économique, les traumatismes, les difficultés, la désorientation sociale, la torture mentale et la perturbation de l’existence quotidienne normale des nigérians », la coalition revendique à la Chine la somme de 200 milliards de dollards.

« LE GOUVERNEMENT CHINOIS SERA DESSERVI PAR SON AMBASSADE AU NIGERIA », A DÉCLARÉ LA COALITION QUI ENTEND CONVERTIR LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL À SA CAUSE AFIN D’INTENTER UNE ACTION EN JUSTICE CONTRE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE DEVANT LA COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE DE LA HAYE.

La Chine est accusée depuis plusieurs jours d’être responsable du coronavirus qui a pris naissance sur son sol avant de s’éparpiller dans le monde. Avant cette énième revendication, le pays avait fait l’objet de plusieurs autres accusations principalement portées par les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

À lire aussi :
Covid-19 au Ghana : des patients guéris se plaignent de dysfonctionnement érectile

Ils soutiennent que le pays d’Asie a caché des informations qui auraient permis de diagnostiquer le covid-19 plus tôt. Mais la Chine ne confirme pas ces faits

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire