Coupe du monde : l’élimination du Nigeria par le Ghana engendre des scènes de violence


Video player

Le Ghana est devenu la première nation africaine à se qualifier pour la Coupe du monde 2022 au Qatar après avoir éliminé son rival de toujours, le Nigeria, à un match nul 1-1 à Abuja, pour se qualifier grâce à la règle des buts à l’extérieur. Une qualification qui n’a pas été digérée par les fans nigérian.

Cependant, des scènes peu glorieuses se sont produites à la fin du match, lorsque des supporters des Super Eagles en colère ont lancé des bouteilles d’eau aux joueurs et au personnel du Ghana depuis les tribunes, alors qu’ils quittaient le terrain.

Le milieu de terrain d’Arsenal Thomas Partey a donné l’avantage aux Black Stars contre le cours du jeu à la 10e minute, avant que le défenseur de Watford William Trost-Ekong n’égalise sur penalty 12 minutes plus tard après une faute sur Ademola Lookman. La gestion du jeu de l’entraîneur ghanéen Otto Addo a été parfaite, son équipe restant en position défensive pour obtenir une quatrième participation à la compétition mondiale.

Le but précoce de Partey et l’erreur du gardien Francis Uzoho ont permis au Ghana de se qualifier pour la finale en vertu de la règle des buts à l’extérieur, le match aller s’étant terminé sur un score nul et vierge vendredi.

 

Les troubles de la foule gâchent la progression du Ghana

Les supporters nigérians ont agi avec colère et une frustration non contenue alors que la violence a assombri l’élimination des Super Eagles de la Coupe du monde.

Les spectateurs locaux ont bombardé de bouteilles d’eau les supporters ghanéens, une centaine environ, et les joueurs des Black Stars, obligeant ces derniers à se recroqueviller et à se couvrir la tête alors qu’ils se frayaient un chemin vers le tunnel après une invasion massive du terrain.

Les scènes horribles – la police frappant les supporters avec des matraques – ont été autorisées par la sécurité locale pendant environ cinq minutes, et n’ont été que brièvement interrompues lorsque des gaz lacrymogènes ont été lancés sur le terrain.

À ce moment-là, un banc de touche avait été renversé et détruit, tandis que le côté indésirable mais familier de la violence dans le football faisait son apparition.

Les supporters ghanéens qui quittaient le stade ont exprimé leur incrédulité et leur consternation face au traitement qui leur a été réservé, tandis que la Fifa, l’instance dirigeante du football mondial, ne verra pas d’un bon œil ces scènes qui nécessitent des explications considérables de la part des responsables de la sécurité et du football nigérians.

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Coupe du monde : l'élimination du Nigeria par le Ghana engendre des scènes de violence Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire