Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coup d’état au Mali : les États-Unis réagissent et font d’autres révélations
22/08/2020 à 18h47 par Le Boy

Pour les États-Unis  d’Amérique, il va falloir bien analyser  l’état de la chose avant de dire que ce qui s’est passé au Mali est un Coup d’état.

Les Etats-Unis veulent comprendre ce qui se passe actuellement au Mali. « Par rapport à ce qui s’est passé au Mali, nous sommes en train d’analyser les normes juridiques pour déterminer si oui ou non on peut qualifier cela de coup d’État », a déclaré vendredi J. Peter Pham, l’envoyé spécial des États-Unis au Sahel.

Les propos de ce dernier  font suite à une information du quotidien Washington Post  qui stipule que certains des officiers qui ont renversé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (75 ans), avaient été formés aux États-Unis.

Lire aussi : Mali : le M5-RFP réagit aux sanctions de la CEDEAO

Toujours selon le diplomate J. Peter Pham, il est difficile de comprendre la situation. « On ne sait pas clairement quelles sont les forces impliquées dans la mutinerie, qui est spécifiquement impliqué, ni vers où vont les loyautés. La mutinerie est un acte fortement condamné et incompatible avec la formation dispensée par les militaires américains  », a tenu à préciser le porte-parole.

Il poursuit : « Dans la mesure où ces individus ont été impliqués dans une mutinerie, et en plus une mutinerie qui conduit à la détention et au renversement d'un président légitimement élu, cela va à l'encontre de la formation que nous dispensons ».

Aux dernières nouvelles, nous avons appris que le ministère américain de la défense est en train d'examiner la situation sur le terrain au Mali et, en attendant, toutes les formations sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Pour rappel, le président malien Ibrahim Boubacar Keita (IBK) a finalement démissionné après avoir été arrêté mardi 18 aout par l’armée.

Lire aussi : Après la chute d’IBK au Mali : le plan de riposte d’ADO dévoilé

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Pour les États-Unis  d’Amérique, il va falloir bien analyser  l’état de la chose avant de dire que ce qui s’est passé au Mali est un Coup d’état.

Les Etats-Unis veulent comprendre ce qui se passe actuellement au Mali. « Par rapport à ce qui s’est passé au Mali, nous sommes en train d’analyser les normes juridiques pour déterminer si oui ou non on peut qualifier cela de coup d’État », a déclaré vendredi J. Peter Pham, l’envoyé spécial des États-Unis au Sahel.

Les propos de ce dernier  font suite à une information du quotidien Washington Post  qui stipule que certains des officiers qui ont renversé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (75 ans), avaient été formés aux États-Unis.

Lire aussi : Mali : le M5-RFP réagit aux sanctions de la CEDEAO

Toujours selon le diplomate J. Peter Pham, il est difficile de comprendre la situation. « On ne sait pas clairement quelles sont les forces impliquées dans la mutinerie, qui est spécifiquement impliqué, ni vers où vont les loyautés. La mutinerie est un acte fortement condamné et incompatible avec la formation dispensée par les militaires américains  », a tenu à préciser le porte-parole.

Il poursuit : « Dans la mesure où ces individus ont été impliqués dans une mutinerie, et en plus une mutinerie qui conduit à la détention et au renversement d'un président légitimement élu, cela va à l'encontre de la formation que nous dispensons ».

Aux dernières nouvelles, nous avons appris que le ministère américain de la défense est en train d'examiner la situation sur le terrain au Mali et, en attendant, toutes les formations sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Pour rappel, le président malien Ibrahim Boubacar Keita (IBK) a finalement démissionné après avoir été arrêté mardi 18 aout par l’armée.

Lire aussi : Après la chute d’IBK au Mali : le plan de riposte d’ADO dévoilé

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire