Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : voici le verdict du Tunisien ayant giflé un policier
14/03/2020 à 10h15 par Tritech Raheem

La justice ivoirienne s'est chargé du Tunisien ( et non Libanais ) qui a levé la main sur l'officier de police dans la rue de Marcory en Côte d'Ivoire. Son verdict est tombé suite au procès qui a eu lieu ce vendredi 13 mars.

L'automobiliste tunisien est mis en cause pour le délits suivants : défaut de maîtrise de soi, excès de vitesse, mise en danger de la vie d'autrui, violence et voie de fait sur des agents dans l'exercice de leur fonction, coups et blessures et volontaires. Avec tant de délits, l'accusé a eu du mal à sortir des mailles de la justice.

L'agresseur de police a donc été condamné à 24 mois de prison ferme, 300.000fcfa d'amende au titre des délits, 100.000fcfa au titre des contraventions. La justice ivoirienne en punissant ccette dérive commise par cet étranger, montre qu'elle ne fait pas de faveur aux étrangers qui commettent des infractions tout en comptant sur leur relation avec certaines autorités du pays.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Un Libanais donne une bonne gifle à un policier

Rappelons que le condamné s'était déchaîné sur le policier après un contrôle suite à un accident de la circulation. Il était en défaut de papier d'assurance au niveau de son véhicule et de son permis de conduire. Au lieu de se plier à l'autorité du policier, il a tout simplement refusé de livrer ses pièces. Ainsi, il a commencé à menacer les policiers appelant soit-disant “en haut” pour sanctionner ces derniers qui ne faisaient que leur travail. Justice étant faite et il a lui même été sanctionné.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La justice ivoirienne s'est chargé du Tunisien ( et non Libanais ) qui a levé la main sur l'officier de police dans la rue de Marcory en Côte d'Ivoire. Son verdict est tombé suite au procès qui a eu lieu ce vendredi 13 mars.

L'automobiliste tunisien est mis en cause pour le délits suivants : défaut de maîtrise de soi, excès de vitesse, mise en danger de la vie d'autrui, violence et voie de fait sur des agents dans l'exercice de leur fonction, coups et blessures et volontaires. Avec tant de délits, l'accusé a eu du mal à sortir des mailles de la justice.

L'agresseur de police a donc été condamné à 24 mois de prison ferme, 300.000fcfa d'amende au titre des délits, 100.000fcfa au titre des contraventions. La justice ivoirienne en punissant ccette dérive commise par cet étranger, montre qu'elle ne fait pas de faveur aux étrangers qui commettent des infractions tout en comptant sur leur relation avec certaines autorités du pays.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Un Libanais donne une bonne gifle à un policier

Rappelons que le condamné s'était déchaîné sur le policier après un contrôle suite à un accident de la circulation. Il était en défaut de papier d'assurance au niveau de son véhicule et de son permis de conduire. Au lieu de se plier à l'autorité du policier, il a tout simplement refusé de livrer ses pièces. Ainsi, il a commencé à menacer les policiers appelant soit-disant “en haut” pour sanctionner ces derniers qui ne faisaient que leur travail. Justice étant faite et il a lui même été sanctionné.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire