Côte d’Ivoire/ Une institutrice enceinte tabassée par un »chef de protocole » d’un ministre


Video player

Ou une histoire à la craie sur une enseignante qui était enceinte d’environ 6 mois et qui a été brutalement battue par ses parents. Le fait s’est produit le jeudi 17 mars 2022, à l’Epp Gendarmerie 4 de l’IEPP d’Abobo Avocatier à Abidjan.

Le jeudi 17 mars 2022, l’enseignante Dame N’Takpé à la Gendarmerie Epp 4 à Abobo Avocatier IEPP a été indignée par un parent d’élève. Bien qu’elle soit enceinte, le parent de l’élève prétendait être le ministre en chef d’un ministre. L’accord lui a donné une histoire crayeuse.

 

La ville d’Abidjan fait partie du corps enseignant consterné de la Direction régionale de l’éducation nationale d’Abidjan (DRENA 4). Une de leurs collègues, Mme N’takpé, enseignante de CM2, actuellement enceinte, a été battue par les parents d’un de ses élèves.

Selon les faits, l’enseignante a remarqué que ses élèves lui avaient volé sa craie à plusieurs reprises. Elle a essayé de les raisonner, mais rien n’a changé. Elle a donc décidé de développer une stratégie pour restaurer sa craie.

Côte d’Ivoire / Une enseignante enceinte a été battue par le “chef de l’étiquette” du ministre
Elle a donc demandé à chaque enfant de payer un morceau de craie. Cette stratégie donne à l’enseignant une boîte entière de craie en un rien de temps. Alors que l’enseignante discutait de l’exploit avec son directeur, un parent en colère est venu et a attaqué l’enseignante.

Un homme qui prétendait être le concierge du ministre a tenu des propos insultants envers les deux dames jusqu’à ce qu’elles se heurtent. Il a battu la victime indépendamment de son état de grossesse. L’enseignant n’a renvoyé les parents de l’élève qu’après l’intervention des supérieurs.

En mauvaise santé, elle a été transportée d’urgence dans une clinique où un certificat médical lui a été délivré. Elle a alors porté plainte contre ses agresseurs à la brigade de gendarmerie d’Abobo Gare.

Selon les informations, l’agresseur a refusé de répondre à la citation à comparaître, citant qu’il était le chef du protocole d’un ministre ivoirien et qu’il souhaitait entrer en contact avec son avocat.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire