Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
CÔTE D’IVOIRE : UNE ÉPIDÉMIE MORTELLE FRAPPE LES CHIENS D’ABIDJAN
07/07/2020 à 18h08 par La redaction

Une épidémie de Carré en cours dans la capitale économique ivoirienne aurait déjà emporté plus de 150 chiens, selon les estimations du Comité des amis canins de Côte d’Ivoire (CAC-CI).

«Ces derniers temps, on a été alerté à de nombreuses reprises par des propriétaires désemparés. Leurs animaux sont morts de façon inattendue après avoir manifesté des symptômes divers. On note, en fait, une résurgence de la maladie de Carré à Abidjan qui a été confirmée par plusieurs examens vétérinaires», a confié à Sputnik Souleymane Touré.

 

Et il se trouve que certaines circonstances, comme la saison des pluies qui bat son plein à Abidjan, sont favorables à la propagation de cette hécatombe.

Une maladie redoutée, à l’issue mortelle

La maladie de Carré est causée par un virus qui s’apparente à celui de la rougeole chez l’homme. Il est peu résistant dans la nature (en dehors de son hôte), ainsi qu’aux désinfectants et à la chaleur. Autant dire que le climat tropical de la Côte d’Ivoire ne lui est pas vraiment favorable. Mais la saison des pluies, en cours depuis le mois de mai, et la baisse des températures qu’elle entraîne lui sont profitables.

La contamination se fait d’animal à animal par des sécrétions corporelles (salive, urine, selles, écoulement des yeux et du nez…). Mais dans certains cas, il arrive que le virus –qui n’est pas transmissible à l’homme– soit transporté via les vêtements de ce dernier pour infecter tout chien non vacciné.

Les symptômes de la maladie de Carré sont multiples et dépendent de facteurs comme la virulence de la souche, l’âge de l’animal et son immunité. Le chien peut manifester le plus souvent de la fièvre et des réactions cutanées comme des pustules prurigineuses, mais aussi d’autres signes cliniques comme des infections respiratoires (toux, écoulement nasal, dyspnée) ou digestives, ainsi que des troubles neurologiques (tremblements, paralysie).

Tous ces symptômes peuvent être très graves, en particulier chez les chiots où le taux de guérison est presque nul. Et pour les chiens qui s’en sortent, il subsiste souvent des séquelles.

Le vaccin demeure capital

Les traitements une fois le mal survenu s’avérant bien souvent vains, le moyen le plus efficace pour lutter contre la maladie de Carré demeure la prévention par la vaccination.

Le protocole vaccinal préconisé débute dès les premières semaines de vie du chiot et se poursuit plus tard par des rappels annuels.

Cependant, à Abidjan, certains propriétaires, plutôt que de se rendre chez le vétérinaire, confient la tâche de l’administration du vaccin de leur chien à des professionnels (des dresseurs notamment) qui ne sont pourtant pas habilités à le faire.

«Certains propriétaires sont malheureusement peu impliqués dans le suivi de leur chien. Ils préfèrent confier cette tâche au dresseur qui, chez certaines familles, est celui qui s’occupe de tout concernant l’animal, depuis son alimentation à ses soins médicaux. Certains de ces maîtres-chiens profitent alors de cette situation pour s’adonner à des malversations», a déclaré Souleymane Touré.

Et dans bien des cas, contrairement à ce qui est annoncé au propriétaire, ce n’est pas le vaccin contre la maladie de Carré qui est administré à l’animal, mais seulement celui contre la rage.

Par ailleurs, à Abidjan, certains laboratoires vendent des vaccins sans ordonnance vétérinaire.

«Cela implique que n’importe qui peut acheter auprès d’eux des doses de vaccin pour ensuite les inoculer au chien qu’il veut», a expliqué à Sputnik Audrey Monteil, présidente du Comité de protection des animaux de Côte d’Ivoire (CPA-CI).

Un autre problème est qu’il arrive, quand il s’agit effectivement du vaccin contre la maladie de Carré, que la chaîne du froid soit brisée en chemin car les conditions de transport des doses n’ont pas été optimales pour leur conservation. L’innocuité et l’efficacité du vaccin se retrouvent dès lors nulles.

Un «manque de vigilance» des autorités sanitaires

Au-delà de la saison des pluies et du caractère hautement contagieux de la maladie du Carré, Audrey Monteil évoque un «problème de vigilance à l’entrée des chiens en Côte d’Ivoire».

En effet, selon des acteurs du monde canin, de nombreux chiens de race (ou vendus comme tels) importés ces dernières années en Côte d’Ivoire (où l’engouement pour ces animaux va croissant), «en particulier depuis des pays d’Europe de l’Est», ne sont pas vaccinés.

«Il y a des pays où certains établissent de faux carnets de telle sorte que le chien passe pour plus âgé qu’il ne l’est en réalité, pour pouvoir affirmer qu’il est vacciné afin de l’exporter. Il est dès lors indispensable de toujours reprendre la vaccination d’un chien entré en Côte d’Ivoire», déclare Souleymane Touré.

Jusqu’au 7 juillet, les autorités ivoiriennes n’avaient pas réagi à l’épidémie ni communiqué sur les mesure à prendre pour contenir son expansion.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 582 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Nigeria/#EndSARS : la mère de Beyoncé défend sa fille

24/10/2020

Nigeria/#EndSARS :...

Tina knowles Tina Knowles, la mère de...
Togo: les travaux sur la route Lomé-Kpalimé sont suspendus

24/10/2020

Togo: les...

  Dans un communiqué, l’entreprise BTP, EBOMAF...
CIV: Mamadou Koulibaly dévoile la personne qui veut le tuer

24/10/2020

CIV: Mamadou...

Menacé de mort sur le réseau social...
Donald Trump "Joe Biden est un politicien corrompu"

24/10/2020

Donald Trump...

Le président américain Donald Trump ne fait...
Emmanuella Keïta demande à Alassane Ouattara de dégager

24/10/2020

Emmanuella Keïta...

L'actrice et femme d'affaires ivoirienne Emmanuella Keïta...
Alassane Ouattara : ” si Bédié revenait, ce pays serait détruit “

24/10/2020

Alassane Ouattara...

Dans une interview parue le samedi 24...
Mabri à propos de Bictogo: ” C’est une honte pour notre pays qu’un tel personnage rafle tous les marchés publics”.

24/10/2020

Mabri à...

L’ex-ministre de l’Enseignement supérieur de Côte d’Ivoire,...
Top 10 des célébrités féminines les plus influentes de la Côte d’Ivoire !

24/10/2020

Top 10...

Le milieu du showbiz, entrepreneuriat et business...
Côte d’Ivoire : Top 10 des célébrités qui sont contre le troisième mandat !

24/10/2020

Côte d’Ivoire...

Le troisième mandat du président de la République Alassane Ouattara crée...
Bénin : un homme survit malgré les 19 balles reçues en pleine poitrine pendant un braquage

24/10/2020

Bénin :...

L’une des scènes les plus surprenantes que...
Couverture de la période électorale / Les journalistes appelés “à rester strictement professionnels”

24/10/2020

Couverture de...

Les Organisations Professionnelles des Médias ont d’un...
Brutalités policières au Nigeria : Au moins 69 personnes tuées lors des manifestations

24/10/2020

Brutalités policières...

La présidence nigériane a déclaré qu’au moins...
Mali : Sidiki Diabaté gravement malade en prison?

24/10/2020

Mali :...

En prison depuis bientôt un mois suite...
Côte d’Ivoire / Adama Bictogo s’attaque à Simone Gbagbo : voici qu’il dit de l’ancienne première dame

24/10/2020

Côte d’Ivoire...

Dans une vidéo circulant sur les réseaux...
Brutalités policières au Nigeria : Au moins 69 personnes tuées lors des manifestations

24/10/2020

Brutalités policières...

La présidence nigériane a déclaré qu’au moins...
Ouganda / présidentielle 2021 : le parti au pouvoir lance une équipe de karaté pour “sécuriser le scrutin”

24/10/2020

Ouganda /...

Le parti au pouvoir en Ouganda, le...
Le Général Apalo Touré prévient : “nous militaires, nous avons des armes et on peut rester à Akouédo, tirer là et ça va tomber à Dabou”

24/10/2020

Le Général...

Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale...
Crise au Nigeria: le président Buhari réunit ses prédécesseurs

23/10/2020

Crise au...

Alors que la crise continue au Nigeria,...
Mali : l’armée affirme avoir repris Farabougou, assiégé par des jihadistes

23/10/2020

Mali :...

Les forces armées maliennes ont annoncé avoir...
Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'opposition ne veut pas négocier avec le pouvoir mais appelle à "une médiation internationale"

23/10/2020

Présidentielle en...

Voiture incendiée lors de manifestations contre un...

Une épidémie de Carré en cours dans la capitale économique ivoirienne aurait déjà emporté plus de 150 chiens, selon les estimations du Comité des amis canins de Côte d’Ivoire (CAC-CI).

«Ces derniers temps, on a été alerté à de nombreuses reprises par des propriétaires désemparés. Leurs animaux sont morts de façon inattendue après avoir manifesté des symptômes divers. On note, en fait, une résurgence de la maladie de Carré à Abidjan qui a été confirmée par plusieurs examens vétérinaires», a confié à Sputnik Souleymane Touré.

 

Et il se trouve que certaines circonstances, comme la saison des pluies qui bat son plein à Abidjan, sont favorables à la propagation de cette hécatombe.

Une maladie redoutée, à l’issue mortelle

La maladie de Carré est causée par un virus qui s’apparente à celui de la rougeole chez l’homme. Il est peu résistant dans la nature (en dehors de son hôte), ainsi qu’aux désinfectants et à la chaleur. Autant dire que le climat tropical de la Côte d’Ivoire ne lui est pas vraiment favorable. Mais la saison des pluies, en cours depuis le mois de mai, et la baisse des températures qu’elle entraîne lui sont profitables.

La contamination se fait d’animal à animal par des sécrétions corporelles (salive, urine, selles, écoulement des yeux et du nez…). Mais dans certains cas, il arrive que le virus –qui n’est pas transmissible à l’homme– soit transporté via les vêtements de ce dernier pour infecter tout chien non vacciné.

Les symptômes de la maladie de Carré sont multiples et dépendent de facteurs comme la virulence de la souche, l’âge de l’animal et son immunité. Le chien peut manifester le plus souvent de la fièvre et des réactions cutanées comme des pustules prurigineuses, mais aussi d’autres signes cliniques comme des infections respiratoires (toux, écoulement nasal, dyspnée) ou digestives, ainsi que des troubles neurologiques (tremblements, paralysie).

Tous ces symptômes peuvent être très graves, en particulier chez les chiots où le taux de guérison est presque nul. Et pour les chiens qui s’en sortent, il subsiste souvent des séquelles.

Le vaccin demeure capital

Les traitements une fois le mal survenu s’avérant bien souvent vains, le moyen le plus efficace pour lutter contre la maladie de Carré demeure la prévention par la vaccination.

Le protocole vaccinal préconisé débute dès les premières semaines de vie du chiot et se poursuit plus tard par des rappels annuels.

Cependant, à Abidjan, certains propriétaires, plutôt que de se rendre chez le vétérinaire, confient la tâche de l’administration du vaccin de leur chien à des professionnels (des dresseurs notamment) qui ne sont pourtant pas habilités à le faire.

«Certains propriétaires sont malheureusement peu impliqués dans le suivi de leur chien. Ils préfèrent confier cette tâche au dresseur qui, chez certaines familles, est celui qui s’occupe de tout concernant l’animal, depuis son alimentation à ses soins médicaux. Certains de ces maîtres-chiens profitent alors de cette situation pour s’adonner à des malversations», a déclaré Souleymane Touré.

Et dans bien des cas, contrairement à ce qui est annoncé au propriétaire, ce n’est pas le vaccin contre la maladie de Carré qui est administré à l’animal, mais seulement celui contre la rage.

Par ailleurs, à Abidjan, certains laboratoires vendent des vaccins sans ordonnance vétérinaire.

«Cela implique que n’importe qui peut acheter auprès d’eux des doses de vaccin pour ensuite les inoculer au chien qu’il veut», a expliqué à Sputnik Audrey Monteil, présidente du Comité de protection des animaux de Côte d’Ivoire (CPA-CI).

Un autre problème est qu’il arrive, quand il s’agit effectivement du vaccin contre la maladie de Carré, que la chaîne du froid soit brisée en chemin car les conditions de transport des doses n’ont pas été optimales pour leur conservation. L’innocuité et l’efficacité du vaccin se retrouvent dès lors nulles.

Un «manque de vigilance» des autorités sanitaires

Au-delà de la saison des pluies et du caractère hautement contagieux de la maladie du Carré, Audrey Monteil évoque un «problème de vigilance à l’entrée des chiens en Côte d’Ivoire».

En effet, selon des acteurs du monde canin, de nombreux chiens de race (ou vendus comme tels) importés ces dernières années en Côte d’Ivoire (où l’engouement pour ces animaux va croissant), «en particulier depuis des pays d’Europe de l’Est», ne sont pas vaccinés.

«Il y a des pays où certains établissent de faux carnets de telle sorte que le chien passe pour plus âgé qu’il ne l’est en réalité, pour pouvoir affirmer qu’il est vacciné afin de l’exporter. Il est dès lors indispensable de toujours reprendre la vaccination d’un chien entré en Côte d’Ivoire», déclare Souleymane Touré.

Jusqu’au 7 juillet, les autorités ivoiriennes n’avaient pas réagi à l’épidémie ni communiqué sur les mesure à prendre pour contenir son expansion.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 582 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire