Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : Une clinique laisse mourir un bébé à défaut de 1Million de FCFA en espèces
04/01/2020 à 15h20 par La redaction

Alors que lors se son traditionnel discours de vœux à la nation, le président ivoirien a vanté le recul de la pauvreté, un nouveau scandale vient jeter de l'ombre sur son progrès.
L'accès au premiers soins et surtout la sécurisation des naissances était une variable déterminante dans ce genre d'analyses, ce drame jette des doutes sur l'affirmation de Alassane Ouattara.

Cette triste histoire révélée par Hassan Hayek le vagabond de la charité laisse tous les internautes dans l'indignation totale. Sollicité comme d'habitude pour venir en aide à un bébé qui venait de naître avec des soucis de santé urgents, Hassan Hayek n'a pas pu sauver cette vie. Et ce à cause de l'intransigeance ou de la cupidité des dirigeants d'une clinique. Pour 1 Millions de FCFA non disponibles illico, le directeur de ladite clinique aurait laissé mourir le nouveau né qui avait besoin d'une réanimation. La disponibilité d'espèces ayant fait défaut, le directeur n'a pas reculé devant les négociations de Hassan et la campagne de dons urgente de dons tardive et urgente n'aura finalement servi à rien.

Lire aussi : Un jeune garçon de 13 ans égorgé pour des rituels d'enrichissement

Très touché par la situation, Hassan Hayek a partagé la triste histoire sur les réseaux sociaux avec beaucoup de regrets
"Banque fermée la nuit, aucun retrait n'est possible dans les agences de recharge, parents sans argent car venus du village après une cotisation pour arriver à l'hôpital, appel aux dons lancé à 23 heures pour pouvoir payer la caution ce matin. Négociation toute la nuit de la part de Amadou Ouattara pour la réanimation refus total. Les dons serviront à l'enterrer !? Bravo à cette clinique privée vous l'aurez sur votre conscience. On se verra après l'enterrement." a t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Cette histoire rappelle aussi à tous que l'humanisme a laissé sa place depuis longtemps à la cupidité.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 458 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Alors que lors se son traditionnel discours de vœux à la nation, le président ivoirien a vanté le recul de la pauvreté, un nouveau scandale vient jeter de l'ombre sur son progrès.
L'accès au premiers soins et surtout la sécurisation des naissances était une variable déterminante dans ce genre d'analyses, ce drame jette des doutes sur l'affirmation de Alassane Ouattara.

Cette triste histoire révélée par Hassan Hayek le vagabond de la charité laisse tous les internautes dans l'indignation totale. Sollicité comme d'habitude pour venir en aide à un bébé qui venait de naître avec des soucis de santé urgents, Hassan Hayek n'a pas pu sauver cette vie. Et ce à cause de l'intransigeance ou de la cupidité des dirigeants d'une clinique. Pour 1 Millions de FCFA non disponibles illico, le directeur de ladite clinique aurait laissé mourir le nouveau né qui avait besoin d'une réanimation. La disponibilité d'espèces ayant fait défaut, le directeur n'a pas reculé devant les négociations de Hassan et la campagne de dons urgente de dons tardive et urgente n'aura finalement servi à rien.

Lire aussi : Un jeune garçon de 13 ans égorgé pour des rituels d'enrichissement

Très touché par la situation, Hassan Hayek a partagé la triste histoire sur les réseaux sociaux avec beaucoup de regrets
"Banque fermée la nuit, aucun retrait n'est possible dans les agences de recharge, parents sans argent car venus du village après une cotisation pour arriver à l'hôpital, appel aux dons lancé à 23 heures pour pouvoir payer la caution ce matin. Négociation toute la nuit de la part de Amadou Ouattara pour la réanimation refus total. Les dons serviront à l'enterrer !? Bravo à cette clinique privée vous l'aurez sur votre conscience. On se verra après l'enterrement." a t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Cette histoire rappelle aussi à tous que l'humanisme a laissé sa place depuis longtemps à la cupidité.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 458 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire