Côte d’Ivoire : séance de travail du président Henri Konan Bédié

Le président de transition comme annoncé par l’opposition a pris fonction. Il a eu une première séance de travail avec des membres de l’opposition ivoirienne ce mardi 3 novembre.

« Le président de la République de Côte d’Ivoire, son excellence monsieur Aimé Henri Konan Bedié, par ailleurs président du Conseil National de Transition (Cnt) a ce jour mardi 03 novembre 2020 au domicile présidentiel, eu une séance de travail travail avec son secrétaire exécutif particulier, le secrétaire exécutif monsieur Maurice Kacou Guikahue ex ministre de la santé », informe CombatsPoliCul.

Cette séance de travail se tient, apprend-on dans le cadre de la constitution du gouvernement transitoire. Selon les informations, une autre rencontre aura lieu avec tous les cadres du Conseil national de transition. Elle permettra de désigner les personnes qui doivent occuper les différents portefeuilles ministériels.

À lire aussi :
Guillaume Soro : «Je persiste. Je suis candidat à l'élection présidentielle»

Les proches de l’opposition affirment que le chef de l’État travaille bel et bien pour donner à la Côte d’Ivoire, un gouvernement d’hommes et de femmes dignes, sincères mais surtout patriotes.

Cette situation résulte en réalité de la présidentielle dénuée de consensus comme dénoncé par l’opposition ivoirienne. Les partis de l’opposition notamment le FPI et le PDCI ont boycotté la présidentielle du samedi 31 août. Néanmoins, les noms des leaders Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié sont restés sur le bulletin de vote. Kouadio Konan Bertin est donc le seul candidat ayant accepté d’aller aux élections malgré les violences que l’annonce du troisième mandat a engendrées. Le porte-parole adjoint du parti au pouvoir (RHDP), Mamadou Touré a fustigé cette initiative de l’opposition. Il exige le respect des Lois et la fin de cette démarche de l’opposition.

À lire aussi :
Côte d'Ivoire : Le Général Vagondo Diomandé nommé ministre  de l’Intérieur

Par ailleurs, plus d’une vingtaine de morts sont enregistrés. Les dégâts matériels, conflits interethniques et blessés ont été notés depuis le mois d’août. Aucun bilan officiel n’a été fait pour prendre en compte l’ensemble de ces pertes et situer l’opinion. La Côte d’ivoire retombe petit à petit dans un schéma comparable à celui de 2010 avec deux gouvernements.

À lire aussi :
Côte d’Ivoire-Présidentielle / Simone Gbagbo: “c’étaient des élections qui étaient illégitimes”

 

Lire aussi :Côte d’Ivoire : Mamadou Touré met en garde l’opposition

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire