Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : plusieurs militaires tués dans l’attaque d’un poste de l’armée dans le Nord
12/06/2020 à 23h28 par La redaction
Un poste mixte de l’armée et de la gendarmerie a été attaqué dans la zone de Kafolo, près de la frontière avec le Burkina Faso, dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant plusieurs morts.
Dans les milieux sécuritaires, c’est la question que beaucoup se posaient : comment allait réagir la cellule terroriste visée par l’opération « Comoé », lancée le 14 mai par la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ? La réponse n’a pas tardé à tomber. Un poste mixte de l’armée et de la gendarmerie situé dans la zone de Kafolo, une petite ville frontalière avec le Burkina Faso, a été attaqué dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 juin.
L’attaque a eu lieu aux environs de 3 h du matin. Le bilan est encore provisoire, mais plusieurs sources sécuritaires font état d’une dizaine de morts et de disparus dans les rangs des forces de défense et de sécurité ivoiriennes. Dans un communiqué, le ministère de la Défense a précisé par la suite que l’attaque a fait une « dizaine de morts », six blessés et qu’un assaillant été « neutralisé ».
« Les enquêtes sont en cours pour déterminer la nature, les circonstances et le bilan définitif de cette attaque », précise le ministère, qui assure que « des mesures urgentes ont été prises dans la zone notamment la mise en alerte de toutes les troupes ainsi que le ratissage, en vue de retrouver les assaillants ».
Première attaque d’envergure
Cette première attaque d’envergure en territoire ivoirien depuis celle qui avait frappé Grand Bassam en mai 2016 intervient alors que les armées ivoirienne et burkinabè ont mené depuis plusieurs semaines une opération dans cette zone. Intitulée « Comoé », du nom du fleuve qui sépare les deux pays, elle avait entraîné la neutralisation de plusieurs éléments de cette cellule terroriste liée à la Katiba Macina d’Amadou Koufa.
D’autres avaient été arrêtés, conduits à Abidjan et Ouagadougou, mais une fuite avait permis à la cellule de dissimuler une partie de son armement et à son chef de s’évaporer dans la nature. Selon nos informations, il s’agit d’un combattant surnommé « Hamza ».
Envoyé sur place par Amadou Koufa en 2019 avec d’autres combattants dans le but de recruter localement et de développer la cellule en Côte d’Ivoire, il était surveillé par les services de renseignements burkinabè (qui en avaient averti leurs homologues ivoiriens). Il avait été la cible d’une précédente opération au Burkina Faso, sans succès.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 591 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Dabou / Ouattara accuse : “Des miliciens ont été mobilisés par Guillaume Soro pour créer du désordre”

25/10/2020

Dabou /...

Les terribles évènements qui ont lieu à...
Guinée/ Cellou Dalein Diallo parle : ” nous refusons les résultats proclamés par la CENI”

25/10/2020

Guinée/ Cellou...

L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo s’est exprimé...
KKB depuis Béoumi : ” Je suis fatigué de Ouattara, je veux qu’il s’en aille “

25/10/2020

KKB depuis...

Kouadio Konan Bertin a affirmé, dans la...
Côte d’Ivoire : pour une histoire de Hastag, Yvidero et Emmanuelle Keita se « clashent»

25/10/2020

Côte d’Ivoire...

La guéguerre entre la web-humoriste, Yvidero et la businesswoman...
Corée du Sud: le président de Samsung Lee Kun-hee est mort

25/10/2020

Corée du...

Le président de Samsung Electronics, Lee Kun-hee,...
Guillaume Soro : " je donnais de l'argent à Alassane Ouattara"

25/10/2020

Guillaume Soro...

« Tu veux que je te dise...
Retour de Laurent Gbagbo : Alassane Ouattara brise le silence

25/10/2020

Retour de...

Alassane Ouattara, le président de la Côte...
Cameroun : Charlotte Dipanda réagit suite à l'attaque d'une école primaire à Kumba

25/10/2020

Cameroun :...

  L'attaque à Kumba défraie la chronique....
Guinée : le message d'Alpha Condé après sa réélection

25/10/2020

Guinée :...

A l’issue de la présidentielle du 18...
Guillaume Soro insiste : « Ouattara ne sera pas le prochain président »

25/10/2020

Guillaume Soro...

  L'ancien président de l'Assemblée nationales ivoirienne...
Cameroun / horreur dans un établissement : plusieurs élèves abattus par des hommes armés

25/10/2020

Cameroun /...

Armés de fusils et de machettes, des...
Arabie Saoudite : un prince dans le coma depuis 15 ans bouge sa main (vidéo)

25/10/2020

Arabie Saoudite...

Le prince Al-Waleed bin Khalid Al-Saud a...
Malade, Arnold Schwarzenegger se fait opérer le cœur pour la deuxième fois

25/10/2020

Malade, Arnold...

Il est peut-être connu comme un robot...
Guillaume Soro insiste : « Ouattara ne sera pas le prochain président »

25/10/2020

Alassane Ouattara...

Le Chef de l’État de Côte d’Ivoire...
Attaqué encore, Soro avertit Ouattara : “je vais reprendre du métier cette semaine…”

25/10/2020

Attaqué encore,...

Guillaume Soro va intensifier ses sorties médiatiques...
Côte d'Ivoire : Ouattara pour le retour de Gbagbo et la prison pour Soro

25/10/2020

Côte d’Ivoire...

Le président ivoirien Alassane Ouattara se dit favorable au...
Alassane Ouattara, candidat à un troisième mandat en Côte d’Ivoire : « Je me présente contre ma volonté, ce n’est pas un plaisir »

25/10/2020

Alassane Ouattara,...

Le chef de l’Etat, 78 ans, est au...
Attentats au Mali : le djihadiste accusé a-t-il été libéré en échange de Sophie Pétronin ?

25/10/2020

Attentats au...

La présence dans le box des accusés...
Guinée : la tension ne redescend pas

25/10/2020

Guinée :...

La tension ne retombe pas à Conakry...
Répression en Guinée : plusieurs morts dans une fusillade à Dalaba

25/10/2020

Répression en...

Les violences postélectorales en cours en Guinée continuent d’endeuiller...
Un poste mixte de l’armée et de la gendarmerie a été attaqué dans la zone de Kafolo, près de la frontière avec le Burkina Faso, dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant plusieurs morts.
Dans les milieux sécuritaires, c’est la question que beaucoup se posaient : comment allait réagir la cellule terroriste visée par l’opération « Comoé », lancée le 14 mai par la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ? La réponse n’a pas tardé à tomber. Un poste mixte de l’armée et de la gendarmerie situé dans la zone de Kafolo, une petite ville frontalière avec le Burkina Faso, a été attaqué dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 juin.
L’attaque a eu lieu aux environs de 3 h du matin. Le bilan est encore provisoire, mais plusieurs sources sécuritaires font état d’une dizaine de morts et de disparus dans les rangs des forces de défense et de sécurité ivoiriennes. Dans un communiqué, le ministère de la Défense a précisé par la suite que l’attaque a fait une « dizaine de morts », six blessés et qu’un assaillant été « neutralisé ».
« Les enquêtes sont en cours pour déterminer la nature, les circonstances et le bilan définitif de cette attaque », précise le ministère, qui assure que « des mesures urgentes ont été prises dans la zone notamment la mise en alerte de toutes les troupes ainsi que le ratissage, en vue de retrouver les assaillants ».
Première attaque d’envergure
Cette première attaque d’envergure en territoire ivoirien depuis celle qui avait frappé Grand Bassam en mai 2016 intervient alors que les armées ivoirienne et burkinabè ont mené depuis plusieurs semaines une opération dans cette zone. Intitulée « Comoé », du nom du fleuve qui sépare les deux pays, elle avait entraîné la neutralisation de plusieurs éléments de cette cellule terroriste liée à la Katiba Macina d’Amadou Koufa.
D’autres avaient été arrêtés, conduits à Abidjan et Ouagadougou, mais une fuite avait permis à la cellule de dissimuler une partie de son armement et à son chef de s’évaporer dans la nature. Selon nos informations, il s’agit d’un combattant surnommé « Hamza ».
Envoyé sur place par Amadou Koufa en 2019 avec d’autres combattants dans le but de recruter localement et de développer la cellule en Côte d’Ivoire, il était surveillé par les services de renseignements burkinabè (qui en avaient averti leurs homologues ivoiriens). Il avait été la cible d’une précédente opération au Burkina Faso, sans succès.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 591 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire