Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : la Primature invite l’opposition à une séance de travail
21/10/2020 à 10h49 par Aimé AMSON

Malgré les appels demandant le report du scrutin présidentiel du 31 octobre prochain, le RHDP passe par tous les moyens pour la tenue de l’élection. Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Sidiki Diakité dans un communiqué datant de ce mardi 20 octobre, invite les partis politiques à une séance de travail sous la présidence du Premier ministre, Hamed Bakayoko.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : après l’attaque armée à l’Université d’Abidjan, le SG de la FESCI se prononce

« Le ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation convie les partis et regroupements politiques ayant pris part au dialogue politique sur le processus électoral 2020, à une séance de travail placée sous la présidence effective de monsieur le Premier ministre, le mercredi 21 octobre 2020 à 11 heures dans la salle C de la Primature », peut-on lire dans le communiqué signé par le ministre Sidiki Diakité, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Cette rencontre, poursuit le communiqué « est consécutive à la visite effectuée en Côte d'Ivoire du 17 au 19 octobre 2020 par la mission Ministérielle de la diplomatie préventive de la CEDEAO ».

Lire aussi : Côte d'Ivoire/ Présidentielle : Hamed Bakayoko veut rencontrer le PDCI

« Chaque parti ou regroupement politique devra se faire représenter par deux personnes », précise le communiqué.

Cette assise s’inscrit dans le cadre du dialogue demandée par plusieurs entités dont la CEDEAO. Alors qu’en pleine campagne, Alassane Ouattara aurait donné l’impression de quelqu’un qui n’a pas besoin de dialogue avec qui ce soit ou l’aide d’une institution sous-régionale. « J’entends dire que la CEDEAO et l’UA arrivent en Côte d’Ivoire, mais pour quoi faire ? », serait-il interrogé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire / Présidentielle 2020: voici ce que la mission de la CEDEAO recommande à l’opposition

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Malgré les appels demandant le report du scrutin présidentiel du 31 octobre prochain, le RHDP passe par tous les moyens pour la tenue de l’élection. Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Sidiki Diakité dans un communiqué datant de ce mardi 20 octobre, invite les partis politiques à une séance de travail sous la présidence du Premier ministre, Hamed Bakayoko.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : après l’attaque armée à l’Université d’Abidjan, le SG de la FESCI se prononce

« Le ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation convie les partis et regroupements politiques ayant pris part au dialogue politique sur le processus électoral 2020, à une séance de travail placée sous la présidence effective de monsieur le Premier ministre, le mercredi 21 octobre 2020 à 11 heures dans la salle C de la Primature », peut-on lire dans le communiqué signé par le ministre Sidiki Diakité, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Cette rencontre, poursuit le communiqué « est consécutive à la visite effectuée en Côte d'Ivoire du 17 au 19 octobre 2020 par la mission Ministérielle de la diplomatie préventive de la CEDEAO ».

Lire aussi : Côte d'Ivoire/ Présidentielle : Hamed Bakayoko veut rencontrer le PDCI

« Chaque parti ou regroupement politique devra se faire représenter par deux personnes », précise le communiqué.

Cette assise s’inscrit dans le cadre du dialogue demandée par plusieurs entités dont la CEDEAO. Alors qu’en pleine campagne, Alassane Ouattara aurait donné l’impression de quelqu’un qui n’a pas besoin de dialogue avec qui ce soit ou l’aide d’une institution sous-régionale. « J’entends dire que la CEDEAO et l’UA arrivent en Côte d’Ivoire, mais pour quoi faire ? », serait-il interrogé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire / Présidentielle 2020: voici ce que la mission de la CEDEAO recommande à l’opposition

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire