Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : La loi pénale condamne l’adultère
01/07/2020 à 12h01 par La redaction

Selon le nouveau code pénal 2020, il existe un article sur la loi relatif à l’adultère en Côte d’Ivoire, rapporte nos confrères de Yeclo.com.

L'adultère est, le fait pour un époux de violer son serment de fidélité, de partage, et d'avoir des relations sexuelles  avec une personne autre que son conjoint envers qui il a affirmé ce serment. On parle également d'infidélité.

Lire aussi : Côte d'Ivoire/Pluies diluviennes: La mort accidentelle d'un livreur par noyade émeut la toile

La loi ivoirienne est claire à ce sujet. En Côte d’Ivoire, la loi pénale punit l'adultère. L’article 456 du code pénal dispose que : « Sont punis d’un emprisonnement de deux mois à un an, la femme convaincue d’adultère, ainsi que son complice ».

Il en de même pour le mari qui commet le délit. « Est puni de la même peine, le mari qui, dans la maison conjugale, commet un adultère, ou qui, hors de la maison conjugale, a des relations sexuelles habituelles avec une femme autre que son épouse ».

Les poursuites ne peuvent être engagées que sur plainte du conjoint offensé. La connivence ou le pardon du conjoint offensé empêche ou arrête toute poursuite et le conjoint offensé reste maître d’arrêter l’effet de la condamnation prononcée contre l’autre conjoint, en acceptant de reprendre la vie commune. Les seules preuves admises contre le complice sont, outre le flagrant délit, celles résultant de lettres ou autres pièces écrites de sa main.

L'adultère suppose donc non seulement une relation extraconjugale, mais aussi que la société et le contexte dans lesquels elle se déroule exige l'exclusivité sexuelle des conjoints.

 

L'homme avec qui une personne, qui n'est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelé amant. La femme avec qui une personne, qui n'est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelée maîtresse ou amante.

 

Lire aussi : DÉPÉNALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ : MAGANGA MOUSSAVOU INVITE ALI BONGO À FAIRE RETIRER LE PROJET DE LOI

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Selon le nouveau code pénal 2020, il existe un article sur la loi relatif à l’adultère en Côte d’Ivoire, rapporte nos confrères de Yeclo.com.

L'adultère est, le fait pour un époux de violer son serment de fidélité, de partage, et d'avoir des relations sexuelles  avec une personne autre que son conjoint envers qui il a affirmé ce serment. On parle également d'infidélité.

Lire aussi : Côte d'Ivoire/Pluies diluviennes: La mort accidentelle d'un livreur par noyade émeut la toile

La loi ivoirienne est claire à ce sujet. En Côte d’Ivoire, la loi pénale punit l'adultère. L’article 456 du code pénal dispose que : « Sont punis d’un emprisonnement de deux mois à un an, la femme convaincue d’adultère, ainsi que son complice ».

Il en de même pour le mari qui commet le délit. « Est puni de la même peine, le mari qui, dans la maison conjugale, commet un adultère, ou qui, hors de la maison conjugale, a des relations sexuelles habituelles avec une femme autre que son épouse ».

Les poursuites ne peuvent être engagées que sur plainte du conjoint offensé. La connivence ou le pardon du conjoint offensé empêche ou arrête toute poursuite et le conjoint offensé reste maître d’arrêter l’effet de la condamnation prononcée contre l’autre conjoint, en acceptant de reprendre la vie commune. Les seules preuves admises contre le complice sont, outre le flagrant délit, celles résultant de lettres ou autres pièces écrites de sa main.

L'adultère suppose donc non seulement une relation extraconjugale, mais aussi que la société et le contexte dans lesquels elle se déroule exige l'exclusivité sexuelle des conjoints.

 

L'homme avec qui une personne, qui n'est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelé amant. La femme avec qui une personne, qui n'est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelée maîtresse ou amante.

 

Lire aussi : DÉPÉNALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ : MAGANGA MOUSSAVOU INVITE ALI BONGO À FAIRE RETIRER LE PROJET DE LOI

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire