Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : la CPI pourrait créer des ennuis à l’armée si…
20/11/2020 à 19h07 par Amah Joah

Côte d’Ivoire : la CPI pourrait créer des ennuis à l’armée si…

Côte d’Ivoire : la CPI pourrait créer des ennuis à l’armée si…

La Cour pénale internationale (CPI) et Amnesty international interviennent dans la tension politique ivoirienne pour rappeler les forces de l'ordre à l'ordre. Sur leurs instructions, le Chef d'Etat-major général de l'armée ivoirienne, Lassina Doumbia a informé que les militaires qui se sont adonnés à des actes de torture et de barbarie seront interpellés.

Le message circule sur les réseaux sociaux depuis ce mardi 17 novembre 2020. Lassina Doumbia, le Chef d'état-major général de l'armée ivoirienne par la voix du commandant Fofana Abdoulaye s'est adressé aux militaires. Certains de ces derniers qui, durant cette crise sociopolitique, ont commis des actes de torture ou de barbarie, répondront de leurs actes devant la justice.

Lire aussi : CPI : Fatou Bensouda publie un document avant son départ

En effet, ce rappel à l'ordre qui fait suite aux instructions de la CPI et d'Amnesty international, intervient après les actes de violence commis sur le sergent Rimo Rimo Antoine. Accusé de désertion, ce corps habillé a été interpellé assez violemment par ses pairs. Le sergent Rimo Rimo Antoine est le premier homme de l'armée à avoir recommandé publiquement au président Alassane Ouattara de ne pas se présenter à la présidentielle du 31 octobre dernier.

Lire aussi : Élection en Côte d'Ivoire : ce que Guillaume Soro demande à l'armée

Les militaires assaillants du sergent Rimo et tous les autres corps habillés qui ont eu recours à des actes de torture, payeront les pots cassés et seront radiés de l'armée, selon le message de Lassina Doumbia.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 418 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

La Cour pénale internationale (CPI) et Amnesty international interviennent dans la tension politique ivoirienne pour rappeler les forces de l'ordre à l'ordre. Sur leurs instructions, le Chef d'Etat-major général de l'armée ivoirienne, Lassina Doumbia a informé que les militaires qui se sont adonnés à des actes de torture et de barbarie seront interpellés.

Le message circule sur les réseaux sociaux depuis ce mardi 17 novembre 2020. Lassina Doumbia, le Chef d'état-major général de l'armée ivoirienne par la voix du commandant Fofana Abdoulaye s'est adressé aux militaires. Certains de ces derniers qui, durant cette crise sociopolitique, ont commis des actes de torture ou de barbarie, répondront de leurs actes devant la justice.

Lire aussi : CPI : Fatou Bensouda publie un document avant son départ

En effet, ce rappel à l'ordre qui fait suite aux instructions de la CPI et d'Amnesty international, intervient après les actes de violence commis sur le sergent Rimo Rimo Antoine. Accusé de désertion, ce corps habillé a été interpellé assez violemment par ses pairs. Le sergent Rimo Rimo Antoine est le premier homme de l'armée à avoir recommandé publiquement au président Alassane Ouattara de ne pas se présenter à la présidentielle du 31 octobre dernier.

Lire aussi : Élection en Côte d'Ivoire : ce que Guillaume Soro demande à l'armée

Les militaires assaillants du sergent Rimo et tous les autres corps habillés qui ont eu recours à des actes de torture, payeront les pots cassés et seront radiés de l'armée, selon le message de Lassina Doumbia.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 418 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire