Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire Covid-19 : deux hôpitaux préfabriqués livrés en 10 jours
02/04/2020 à 18h07 par La redaction

Deux hôpitaux préfabriqués pour accueillir les cas suspects et infectés du Covid-19 mais que fait l’Etat des logements préfabriqués de 4.100 lits de l’INJS ?

La Côte d’Ivoire a compté, au 1er avril 2020, 190 cas confirmés au coronavirus. Face à la tendance haussière de la contamination, il est apparu impérieux de parer au plus pressé.

Deux hôpitaux préfabriqués sont en chantier et doivent être livrés en dix jours: au CHU de Yopougon (160 lits) et à l’hôpital général d’Anyama (140 lits). En cas d’explosion, il est prévu la réquisition du parc des sports de Treichville et le stade Jesse Jackson de Yopougon.

Pourtant, pour se mettre à l’abri de nouveaux et lourds investissements en pareils infrastructures, le pays avait retenu l’INJS, à Marcory, comme centre de confinement. En effet, à la faveur des 8è Jeux de la Francophonie en juillet 2017, des logements préfabriqués de 4.100 lits avaient été montés sur ce site pour accueillir les athlètes.

LIRE AUSSI: Koffi Olomide, coronavirus assassin : « la colère de Dieu s’est manifestée à travers un virus »

Malheureusement, le premier jour de cette expérience, le 17 mars 2020, a tourné au chaos et au fiasco: aucune disposition ou presque pour la prise en charge des voyageurs en provenance d’Europe, cafouillage et manifestations de colère dans le centre au point que tous les candidats ont été priés de se rendre chez eux pour se confiner.

LIRE AUSSI: Coronavirus : « une chose est aussi sûre, on en guérit mais… »

Est-ce cette mauvaise expérience, ayant entraîné la colère noire du chef de l’État, ou d’autres considérations qui ont fait tourner la page de l’INJS!? Toujours est-il que ces logements, prêts à être occupés, ont été laissés à l’abandon et le pays s’est lancé dans de nouvelles dépenses pour lutter contre la pandémie.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Deux hôpitaux préfabriqués pour accueillir les cas suspects et infectés du Covid-19 mais que fait l’Etat des logements préfabriqués de 4.100 lits de l’INJS ?

La Côte d’Ivoire a compté, au 1er avril 2020, 190 cas confirmés au coronavirus. Face à la tendance haussière de la contamination, il est apparu impérieux de parer au plus pressé.

Deux hôpitaux préfabriqués sont en chantier et doivent être livrés en dix jours: au CHU de Yopougon (160 lits) et à l’hôpital général d’Anyama (140 lits). En cas d’explosion, il est prévu la réquisition du parc des sports de Treichville et le stade Jesse Jackson de Yopougon.

Pourtant, pour se mettre à l’abri de nouveaux et lourds investissements en pareils infrastructures, le pays avait retenu l’INJS, à Marcory, comme centre de confinement. En effet, à la faveur des 8è Jeux de la Francophonie en juillet 2017, des logements préfabriqués de 4.100 lits avaient été montés sur ce site pour accueillir les athlètes.

LIRE AUSSI: Koffi Olomide, coronavirus assassin : « la colère de Dieu s’est manifestée à travers un virus »

Malheureusement, le premier jour de cette expérience, le 17 mars 2020, a tourné au chaos et au fiasco: aucune disposition ou presque pour la prise en charge des voyageurs en provenance d’Europe, cafouillage et manifestations de colère dans le centre au point que tous les candidats ont été priés de se rendre chez eux pour se confiner.

LIRE AUSSI: Coronavirus : « une chose est aussi sûre, on en guérit mais… »

Est-ce cette mauvaise expérience, ayant entraîné la colère noire du chef de l’État, ou d’autres considérations qui ont fait tourner la page de l’INJS!? Toujours est-il que ces logements, prêts à être occupés, ont été laissés à l’abandon et le pays s’est lancé dans de nouvelles dépenses pour lutter contre la pandémie.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire