Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire : Alain Lobognon et les détenus pro-Soro ne sont plus accusés de coup d’Etat
02/03/2020 à 13h55 par Le Boy

Alain Lobognon et les autres parlementaires détenus pro-Soro ne sont plus poursuivis pour « tentative de coup d’État ».

Les députés proches de Guillaume Soro arrêtés le 23 décembre dernier ne sont plus poursuivis pour tentative de déstabilisation de l’Etat. Après l’interrogatoire devant le juge d’instruction, Alain Lobognon et ses compagnons, Félicien Sekongo et autres sont désormais accusés de diffusion de fausses nouvelles.

Aujourd’hui, après leur audition, on se rend compte que cette charge qui leur avait été portée est fausse. Ils sont dorénavant accusés d’avoir diffusé des mauvaises informations.

C’est une étape décisive dans la procédure judiciaire lancée contre les cadres de générations et peuples solidaires de Guillaume Soro. Selon la presse locale, les faits reprochés à ces élus ont été requalifiés à l’issue de l’audience avec le juge d’instruction. A cet effet, ils ne sont plus accusés de troubles à l’ordre public et incitation à la déstabilisation mais plutôt de diffusion de fausses nouvelles. Dans le rang des « soroites », loin de toute réjouissance, on exige purement et simplement leur libération car ils estiment que le dossier est vide.

L’ancien ministre des Sports Alain Lobognon, Soro Kanigui Mamadou, Soumahoro Kando et ses coaccusés ont été arrêtés le 23 décembre 2019 au siège de GPS à Cocody alors qu’ils animaient une conférence de presse sur les mobiles du retour avorté de Guillaume Soro à Abidjan. Depuis ces interpellations, l’opposition et le camp Soro ne cessent de dénoncer des arrestations arbitraires et une violation de la constitution. Désormais exilé en France, le député de Ferké (Guillaume Soro), reste droit dans ses bottes et rassure maintenir sa candidature pour la présidentielle de 2020.

Lire aussi : Crise post-électorale en Côte d’ivoire : Retour d’au moins 90% d’exilés

Lire aussi : Côte d’Ivoire : un ministre de Ouattara interpellé par un pro Soro à Paris

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Alain Lobognon et les autres parlementaires détenus pro-Soro ne sont plus poursuivis pour « tentative de coup d’État ».

Les députés proches de Guillaume Soro arrêtés le 23 décembre dernier ne sont plus poursuivis pour tentative de déstabilisation de l’Etat. Après l’interrogatoire devant le juge d’instruction, Alain Lobognon et ses compagnons, Félicien Sekongo et autres sont désormais accusés de diffusion de fausses nouvelles.

Aujourd’hui, après leur audition, on se rend compte que cette charge qui leur avait été portée est fausse. Ils sont dorénavant accusés d’avoir diffusé des mauvaises informations.

C’est une étape décisive dans la procédure judiciaire lancée contre les cadres de générations et peuples solidaires de Guillaume Soro. Selon la presse locale, les faits reprochés à ces élus ont été requalifiés à l’issue de l’audience avec le juge d’instruction. A cet effet, ils ne sont plus accusés de troubles à l’ordre public et incitation à la déstabilisation mais plutôt de diffusion de fausses nouvelles. Dans le rang des « soroites », loin de toute réjouissance, on exige purement et simplement leur libération car ils estiment que le dossier est vide.

L’ancien ministre des Sports Alain Lobognon, Soro Kanigui Mamadou, Soumahoro Kando et ses coaccusés ont été arrêtés le 23 décembre 2019 au siège de GPS à Cocody alors qu’ils animaient une conférence de presse sur les mobiles du retour avorté de Guillaume Soro à Abidjan. Depuis ces interpellations, l’opposition et le camp Soro ne cessent de dénoncer des arrestations arbitraires et une violation de la constitution. Désormais exilé en France, le député de Ferké (Guillaume Soro), reste droit dans ses bottes et rassure maintenir sa candidature pour la présidentielle de 2020.

Lire aussi : Crise post-électorale en Côte d’ivoire : Retour d’au moins 90% d’exilés

Lire aussi : Côte d’Ivoire : un ministre de Ouattara interpellé par un pro Soro à Paris

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire