Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
CORONAVIRUS : «VOUS FAITES N’IMPORTE QUOI», LE GRAËT HAUSSE LE TON CONTRE LES DIRIGEANTS DU FOOT FRANÇAIS DIVISÉS
11/04/2020 à 11h48 par La redaction

Selon Le Parisien, le président de la Fédération française de football a poussé vendredi un coup de gueule et fustigé la guerre des clans au sein du football hexagonal divisé sur les mesures à prendre en pleine crise du coronavirus.

Depuis l'arrêt du championnat et la propagation du coronavirus, le football français n'a pas toujours brillé par son sens de la solidarité, bien au contraire. Alors qu'on pouvait imaginer qu'il ferait bloc, uni, il n'a pas cessé de s'éparpiller sur les solutions à apporter pour lutter contre la crise sanitaire et les conséquence dévastatrices qu'elle pourrait avoir sur les clubs, professionnels mais aussi amateur.

Vendredi, s'est tenu pendant plusieurs heures le bureau de la Ligue de football professionnel afin d'évoquer les différentes hypothèses de reprise du championnat de Ligue 1. Une réunion au cours de laquelle les dirigeants ont une nouvelle fois étalé leurs désaccords. Le Parisien rapporte que Noël Le Graët, participant à la réunion, est énergiquement intervenu pour pousser une coup de gueule après avoir entendu Nasser Al Khelaïfi, président du PSG et Jean-Michel Aulas (président de l'OL) s'opposer sur la nécessité de finir le championnat.

 «Réunissez-vous ! Il y a trop de syndicats, trop de gens qui parlent»

«Vous faites n’importe quoi», aurait lâché en substance le dirigeant breton visiblement remonté. «Réunissez-vous ! Il y a trop de syndicats, trop de gens qui parlent», a regretté l'ancien président de l'En Avant Guingamp qui visait notamment, selon le quotidien, Gérard Lopez, le patron du Losc. Le Graët pointerait aussi du doigt la multiplication des prises de positions des deux syndicats de clubs français, eux-même divisés et donc inaudibles (Première Ligue sous la direction de Bernard Caïazzo et l’UCPF, entre les mains de Claude Michy).

La saison 2020-2021 retardée de quinze jours

Au milieu de cette cacophonie, certaines tendances semblent se dessiner malgré tout pour le football professionnel. Pour la saison prochaine en tout cas. Alors que personne ne sait encore si le championnat 2019-2020 ira à son terme, la Ligue envisagerait de faire débuter la saison prochaine à la troisième semaine d'août (le 22 pour la Ligue 2 et le 23 en ce qui concerne la Ligue 1) avec un report initial de deux semaines sur le calendrier initial.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 230 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Offre d'emploi et concours

Selon Le Parisien, le président de la Fédération française de football a poussé vendredi un coup de gueule et fustigé la guerre des clans au sein du football hexagonal divisé sur les mesures à prendre en pleine crise du coronavirus.

Depuis l'arrêt du championnat et la propagation du coronavirus, le football français n'a pas toujours brillé par son sens de la solidarité, bien au contraire. Alors qu'on pouvait imaginer qu'il ferait bloc, uni, il n'a pas cessé de s'éparpiller sur les solutions à apporter pour lutter contre la crise sanitaire et les conséquence dévastatrices qu'elle pourrait avoir sur les clubs, professionnels mais aussi amateur.

Vendredi, s'est tenu pendant plusieurs heures le bureau de la Ligue de football professionnel afin d'évoquer les différentes hypothèses de reprise du championnat de Ligue 1. Une réunion au cours de laquelle les dirigeants ont une nouvelle fois étalé leurs désaccords. Le Parisien rapporte que Noël Le Graët, participant à la réunion, est énergiquement intervenu pour pousser une coup de gueule après avoir entendu Nasser Al Khelaïfi, président du PSG et Jean-Michel Aulas (président de l'OL) s'opposer sur la nécessité de finir le championnat.

 «Réunissez-vous ! Il y a trop de syndicats, trop de gens qui parlent»

«Vous faites n’importe quoi», aurait lâché en substance le dirigeant breton visiblement remonté. «Réunissez-vous ! Il y a trop de syndicats, trop de gens qui parlent», a regretté l'ancien président de l'En Avant Guingamp qui visait notamment, selon le quotidien, Gérard Lopez, le patron du Losc. Le Graët pointerait aussi du doigt la multiplication des prises de positions des deux syndicats de clubs français, eux-même divisés et donc inaudibles (Première Ligue sous la direction de Bernard Caïazzo et l’UCPF, entre les mains de Claude Michy).

La saison 2020-2021 retardée de quinze jours

Au milieu de cette cacophonie, certaines tendances semblent se dessiner malgré tout pour le football professionnel. Pour la saison prochaine en tout cas. Alors que personne ne sait encore si le championnat 2019-2020 ira à son terme, la Ligue envisagerait de faire débuter la saison prochaine à la troisième semaine d'août (le 22 pour la Ligue 2 et le 23 en ce qui concerne la Ligue 1) avec un report initial de deux semaines sur le calendrier initial.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 230 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire

Il...
Il...
C'est l'émouvante...