Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coronavirus : plus de 4 000 interpellations ce week-end au Maroc
17/04/2020 à 09h43 par La redaction

Plus de 4 300 personnes ont été interpellées ce week-end au Maroc, et plus de la moitié placées en garde à vue, pour non respect des mesures d’exception imposées dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus, selon un communiqué officiel.

Depuis la déclaration d’un état d’urgence sanitaire mi-mars, les autorités ont interpellé 28 701 personnes à travers le pays, dont 15 545 ont été déférées en justice après leur garde à vue, a précisé le communiqué de la Sûreté nationale (DGSN) diffusé dans la nuit de dimanche à lundi.

Les sanctions pour violation de l’état d’urgence sanitaire vont jusqu’à trois mois de prison et/ou des amendes allant jusqu’à 1.300 dirhams (environ 124 euros).

Le port obligatoire du masque est venu s’ajouter la semaine dernière aux autorisations de sortie gérées par la police.

Mobilisation de l’armée

Pendant la période de confinement obligatoire, un déploiement sécuritaire impressionnant a été mis en place pour contrôler les déplacements de la population.

L’armée a été mobilisée pour renforcer le dispositif sécuritaire mais aussi médical, face aux défaillances de la santé publique.

Coronavirus : plus de 4 000 interpellations ce week-end au Maroc

Le Maroc enregistrait dimanche soir 1.691 cas officiellement déclarés de maladie Covid-19, avec 118 décès et 177 rémissions. Ces chiffres doivent être pondérés, avec le faible nombre de tests de détection menés –moins de 7.000.

Le plus grand nombre d’interpellations a été fait à Casablanca, la capitale économique (plus de 4.331) et Rabat, la capitale administrative (3.767), selon la DGSN.

Misère

Le respect du confinement est particulièrement difficile dans les quartiers populaires densément peuplés.

La paralysie économique provoquée par la pandémie a précipité dans la misère des millions de Marocains qui survivaient de petits boulots, sans aucune couverture sociale.

Le secteur informel représente huit emplois sur dix dans un pays marqué par un taux d’activité très bas (moins de la moitié de la population active).

A défaut de base de données sociales, les autorités s’emploient à identifier en urgence les familles en détresse pour leur distribuer des aides financières directes et des paniers alimentaires.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Présidentielle aux Etats-Unis: Voici pourquoi Vladimir Poutine n'a pas encore félicité Joe Biden

22/11/2020

Présidentielle aux...

La victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine...
Wally Seck et son fils se baladent, dansent dans les rues de New York (Vidéo)

22/11/2020

Wally Seck...

  Wally Seck est bien une star...
Robert Lewandowski honoré par les supporters polonais

22/11/2020

Robert Lewandowski...

Robert Lewandowski honoré par les supporters polonais...
France/ L’Avocat de Ouattara en colère contre Macron et son ministre de l’Intérieur

22/11/2020

France/ L’Avocat...

L’Avocat d’Alassane Ouattara, Me Jean-Pierre Mignard n’est...
Décès de Sidy Diallo: quand l’hommage de Fernand Dédeh se transforme en cassement de « papots »

22/11/2020

Décès de...

Après le décès de Sidy Diallo, Fernand...
Mamadou Touré, Ministre de la Jeunesse: “Si Gbagbo vient, Affi ne peut plus être président du FPI”

22/11/2020

Mamadou Touré,...

Ministre de la Jeunesse et de la...
Bénin : des agents EBOMAF sans salaire depuis 7 mois

22/11/2020

Bénin :...

L’heure est grave. Des travailleurs de l'entreprise...
Augustin Sidy Diallo est décédé.

22/11/2020

Augustin Sidy...

Augustin Sidy Diallo est décédé. Le président...
Après le soutien de Macron à Ouattara, quelle stratégie réelle pour Bédié pour la poursuite de la lutte ?

22/11/2020

Après le...

L’opposition ivoirienne avec Bédié semble tétanisée par...
Extradition : Soro répond, « ne m’arrivera que ce que Dieu aura permis. Pour l’heure continuons notre combat »

22/11/2020

Extradition :...

Guillaume Soro se prononce sur son extradition...
Yamoussoukro : 8 élèves du CAFOP enlevés par des Forces de l’ordre

22/11/2020

Yamoussoukro :...

Selon Théodore Zadi, huit élèves du Cafop...
Nigeria : un mort et plusieurs personnes enlevées dans l’Etat de Kaduna

22/11/2020

Nigeria :...

Des individus non identifiés ont attaqué une...
Moussa Tchangari de la société civile au Niger : « l’interview de Macron est une insulte à notre intelligence collective »

22/11/2020

Moussa Tchangari...

Moussa Tchangari se prononce sur l’interview du...
Le chef de la Banque mondiale salue les progrès du G20 en matière d’allègement de la dette

22/11/2020

Le chef...

ACTUALITES WASHINGTON, 21 novembre 2020 (Yeclo avec...
Présidentielle au Burkina Faso : ouverture des bureaux de vote ce 22 novembre

22/11/2020

Présidentielle au...

Présidentielle au Burkina Faso: ce dimanche 22...
Selon Franklin Nyamsi, Conseiller de Soro/ Alassane Ouattara développe un cancer de la gorge

22/11/2020

Selon Franklin...

Le dépit des partisans de Guillaume Soro...
Sénégal : des centaines de pêcheurs touchés par une mystérieuse infection

22/11/2020

Sénégal :...

Depuis quelques jours, plus de 300 pêcheurs...
Présidentielle américaine : le recomptage des voix en Géorgie confirme la victoire de Joe Biden

22/11/2020

Présidentielle américaine...

La victoire de Joe Biden a récemment...
RDC: un fonctionnaire accusé d'avoir détourné 8 milliards 250 millions FCFA

21/11/2020

RDC: un fonctionnaire...

Abdallah Bilenge, le directeur général de la Régie...
Burkina Faso : 5 choses à savoir sur la présidentielle de ce dimanche

21/11/2020

Burkina Faso :...

Dans l’ancienne Haute-Volta, les hommes intègres regagneront...

Plus de 4 300 personnes ont été interpellées ce week-end au Maroc, et plus de la moitié placées en garde à vue, pour non respect des mesures d’exception imposées dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus, selon un communiqué officiel.

Depuis la déclaration d’un état d’urgence sanitaire mi-mars, les autorités ont interpellé 28 701 personnes à travers le pays, dont 15 545 ont été déférées en justice après leur garde à vue, a précisé le communiqué de la Sûreté nationale (DGSN) diffusé dans la nuit de dimanche à lundi.

Les sanctions pour violation de l’état d’urgence sanitaire vont jusqu’à trois mois de prison et/ou des amendes allant jusqu’à 1.300 dirhams (environ 124 euros).

Le port obligatoire du masque est venu s’ajouter la semaine dernière aux autorisations de sortie gérées par la police.

Mobilisation de l’armée

Pendant la période de confinement obligatoire, un déploiement sécuritaire impressionnant a été mis en place pour contrôler les déplacements de la population.

L’armée a été mobilisée pour renforcer le dispositif sécuritaire mais aussi médical, face aux défaillances de la santé publique.

Coronavirus : plus de 4 000 interpellations ce week-end au Maroc

Le Maroc enregistrait dimanche soir 1.691 cas officiellement déclarés de maladie Covid-19, avec 118 décès et 177 rémissions. Ces chiffres doivent être pondérés, avec le faible nombre de tests de détection menés –moins de 7.000.

Le plus grand nombre d’interpellations a été fait à Casablanca, la capitale économique (plus de 4.331) et Rabat, la capitale administrative (3.767), selon la DGSN.

Misère

Le respect du confinement est particulièrement difficile dans les quartiers populaires densément peuplés.

La paralysie économique provoquée par la pandémie a précipité dans la misère des millions de Marocains qui survivaient de petits boulots, sans aucune couverture sociale.

Le secteur informel représente huit emplois sur dix dans un pays marqué par un taux d’activité très bas (moins de la moitié de la population active).

A défaut de base de données sociales, les autorités s’emploient à identifier en urgence les familles en détresse pour leur distribuer des aides financières directes et des paniers alimentaires.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire