Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coronavirus: L’ran, contraint de libérer 54 000 prisonniers
05/03/2020 à 04h52 par Georges Traore

Le président iranien Hassan Rohani a annoncé que la quasi-totalité des provinces du pays sont touchées par l'épidémie du coronavirus.

Ainsi, le chef de l'autorité judiciaire a ordonné des permissions de sortie pour les prisonniers.

Selon le porte-parole du ministère de la Justice, quelque 54 000 détenus ont d'ores et déjà quitté les prisons, soit près de 30 % de la population carcérale du pays. Ces chiffres sont avancés par RFI. Parmi eux, il y a des personnes condamnées pour des raisons politiques ou sécuritaires.

Il faut dire que ces derniers jours, les autorités ont multiplié les mesures pour lutter contre le coronavirus. Comme c'est le cas partout dans le monde. Vingt-quatre laboratoires sont maintenant dédiés aux tests de diagnostic contre seulement deux au début de la crise sanitaire.

Selon les derniers chiffres des autorités sanitaires, le nombre des personnes infectées en Iran a encore augmenté, grimpant de 2 366 personnes ce mardi 3 mars à 2 922 ce mercredi avec 92 morts. Par contre, le nombre des personnes guéries a également augmenté. C'est plus de 500 personnes hospitalisées qui ont quitté les hôpitaux.

Le porte-parole de la magistrature, Gholamhossein Esmaili, a déclaré que les détenus avaient obtenu une autorisation de mise en liberté après avoir été contrôlés négatifs au Covid-19. Ils ont aussi dû déposer une caution selon les informations.

Les « prisonniers de sécurité », condamnés à plus de cinq ans, ne seront pas libérés.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le président iranien Hassan Rohani a annoncé que la quasi-totalité des provinces du pays sont touchées par l'épidémie du coronavirus.

Ainsi, le chef de l'autorité judiciaire a ordonné des permissions de sortie pour les prisonniers.

Selon le porte-parole du ministère de la Justice, quelque 54 000 détenus ont d'ores et déjà quitté les prisons, soit près de 30 % de la population carcérale du pays. Ces chiffres sont avancés par RFI. Parmi eux, il y a des personnes condamnées pour des raisons politiques ou sécuritaires.

Il faut dire que ces derniers jours, les autorités ont multiplié les mesures pour lutter contre le coronavirus. Comme c'est le cas partout dans le monde. Vingt-quatre laboratoires sont maintenant dédiés aux tests de diagnostic contre seulement deux au début de la crise sanitaire.

Selon les derniers chiffres des autorités sanitaires, le nombre des personnes infectées en Iran a encore augmenté, grimpant de 2 366 personnes ce mardi 3 mars à 2 922 ce mercredi avec 92 morts. Par contre, le nombre des personnes guéries a également augmenté. C'est plus de 500 personnes hospitalisées qui ont quitté les hôpitaux.

Le porte-parole de la magistrature, Gholamhossein Esmaili, a déclaré que les détenus avaient obtenu une autorisation de mise en liberté après avoir été contrôlés négatifs au Covid-19. Ils ont aussi dû déposer une caution selon les informations.

Les « prisonniers de sécurité », condamnés à plus de cinq ans, ne seront pas libérés.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire