Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coronavirus : l’Afrique du Sud enregistre ses deux premiers morts, voici leur âge
28/03/2020 à 00h50 par La redaction

Malgré le confinement, l’Afrique du Sud a enregistré ce 27 mars 2020 ses deux premiers morts de l’épidémie de coronavirus (Covid-19).

Le Coronavirus (Covid-19) vient de faire ses premiers morts en Afrique du Sud. Le pays de Nelson Mandela a annoncé ce vendredi 27 mars 2020 ses deux premiers morts de l’épidémie de coronavirus, quelques heures après son entrée dans une période de confinement national de trois semaines destinée à enrayer la progression inquiétante de la maladie.

« Nous réveillons ce matin les Sud-Africains avec une triste nouvelle, nous avons enregistré nos premiers morts du Covid-19 », a déclaré le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkhize.

Selon le principal parti d’opposition sud-africain, les deux premières victimes sont deux femmes de la province du Cap-occidental (sud-ouest), âgées de 28 et 48 ans.

LIRE AUSSI : Davido: sa femme Chioma testée positive au Coronavirus (photo)

Le pays le plus industrialisé du continent est, de loin, le plus touché du continent en nombre de cas depuis l’apparition du Covid-19 en Chine en décembre, avec désormais plus d’un millier de contaminations recensées, selon Zweli Mkhize.

Face à la progression exponentielle de la maladie, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a imposé à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux pendant trois semaines afin, a-t-il justifié, « de prévenir une catastrophe humaine aux proportions énormes ».

« Vous êtes là pour faire la guerre à un ennemi invisible. On attend de vous (…) que vous sortiez dans les rues pour défendre notre peuple contre le virus », a lancé jeudi le chef de l’Etat, en treillis, à un détachement de soldats prêts à se déployer pour faire respecter le confinement.

L’ordre est entré en vigueur dans tout le pays vendredi à 00h00 locales (22h00 GMT jeudi), diversement respecté.

Aux premières heures de la matinée, des dizaines d’habitants des deux principales villes du pays, Johannesburg et Le Cap, ont continué comme si de rien n’était à se presser en files compactes pour prendre un minibus ou faire leurs courses.

LIRE AUSSI : Coronavirus : le Mali instaure un couvre-feu après les deux premiers cas testés positifs

« Le gros problème, ce sont les magasins », a estimé l’élu en charge de la sécurité au Cap, J.P Smith. « Les gens sont autorisés à acheter à manger et à retirer de l’argent mais ils ne respectent pas les distances. Ca va prendre un peu de temps pour que ça leur rentre dans la tête ».

« Tout est plutôt calme, je pense que les gens vont finir par obéir », a déclaré Dumisani July, 39 ans, un employé de banque contrôlé par la police à bord du taxi qui l’emmenait à son bureau.

« Les classes moyennes et supérieures respecteront le confinement », a pour sa part anticipé Ditebogo Koenaite, une pilote de ligne. « Mais je ne pense pas que les plus modestes pourront respecter la distanciation sociale. C’est plus dur dans les quartiers pauvres ».

Dans le quartier déshérité de Hillbrow, au centre de Johannesburg, la police a procédé à plusieurs arrestations dans des bars restés ouverts après minuit, selon les médias locaux. Dans la matinée, elle a dispersé plus d’une centaine de personnes qui piétinaient devant un magasin pour y faire leurs courses.

Depuis plusieurs jours, les autorités ont exhorté la population à respecter strictement le confinement, sous peine de sanctions pouvant aller jusqu’à six mois de prison.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Malgré le confinement, l’Afrique du Sud a enregistré ce 27 mars 2020 ses deux premiers morts de l’épidémie de coronavirus (Covid-19).

Le Coronavirus (Covid-19) vient de faire ses premiers morts en Afrique du Sud. Le pays de Nelson Mandela a annoncé ce vendredi 27 mars 2020 ses deux premiers morts de l’épidémie de coronavirus, quelques heures après son entrée dans une période de confinement national de trois semaines destinée à enrayer la progression inquiétante de la maladie.

« Nous réveillons ce matin les Sud-Africains avec une triste nouvelle, nous avons enregistré nos premiers morts du Covid-19 », a déclaré le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkhize.

Selon le principal parti d’opposition sud-africain, les deux premières victimes sont deux femmes de la province du Cap-occidental (sud-ouest), âgées de 28 et 48 ans.

LIRE AUSSI : Davido: sa femme Chioma testée positive au Coronavirus (photo)

Le pays le plus industrialisé du continent est, de loin, le plus touché du continent en nombre de cas depuis l’apparition du Covid-19 en Chine en décembre, avec désormais plus d’un millier de contaminations recensées, selon Zweli Mkhize.

Face à la progression exponentielle de la maladie, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a imposé à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux pendant trois semaines afin, a-t-il justifié, « de prévenir une catastrophe humaine aux proportions énormes ».

« Vous êtes là pour faire la guerre à un ennemi invisible. On attend de vous (…) que vous sortiez dans les rues pour défendre notre peuple contre le virus », a lancé jeudi le chef de l’Etat, en treillis, à un détachement de soldats prêts à se déployer pour faire respecter le confinement.

L’ordre est entré en vigueur dans tout le pays vendredi à 00h00 locales (22h00 GMT jeudi), diversement respecté.

Aux premières heures de la matinée, des dizaines d’habitants des deux principales villes du pays, Johannesburg et Le Cap, ont continué comme si de rien n’était à se presser en files compactes pour prendre un minibus ou faire leurs courses.

LIRE AUSSI : Coronavirus : le Mali instaure un couvre-feu après les deux premiers cas testés positifs

« Le gros problème, ce sont les magasins », a estimé l’élu en charge de la sécurité au Cap, J.P Smith. « Les gens sont autorisés à acheter à manger et à retirer de l’argent mais ils ne respectent pas les distances. Ca va prendre un peu de temps pour que ça leur rentre dans la tête ».

« Tout est plutôt calme, je pense que les gens vont finir par obéir », a déclaré Dumisani July, 39 ans, un employé de banque contrôlé par la police à bord du taxi qui l’emmenait à son bureau.

« Les classes moyennes et supérieures respecteront le confinement », a pour sa part anticipé Ditebogo Koenaite, une pilote de ligne. « Mais je ne pense pas que les plus modestes pourront respecter la distanciation sociale. C’est plus dur dans les quartiers pauvres ».

Dans le quartier déshérité de Hillbrow, au centre de Johannesburg, la police a procédé à plusieurs arrestations dans des bars restés ouverts après minuit, selon les médias locaux. Dans la matinée, elle a dispersé plus d’une centaine de personnes qui piétinaient devant un magasin pour y faire leurs courses.

Depuis plusieurs jours, les autorités ont exhorté la population à respecter strictement le confinement, sous peine de sanctions pouvant aller jusqu’à six mois de prison.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire