Coronavirus : la mesure draconienne du Rwanda pour prévenir l’épidémie


Video player

Les autorités de la ville de Kigali ont interdit les concerts et les rassemblements de masse dans la capitale comme mesure préventive contre le coronavirus, bien que le Rwanda n’ait enregistré aucun cas jusqu’à présent.

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé, le coronavirus n’a été signalé que dans huit pays africains et le continent présente l’un des taux d’infection confirmée les plus faibles au monde.

« La ville de Kigali souhaite informer que les spectacles de divertissement, les rassemblements sociaux, les foires commerciales, les expositions et autres rassemblements… sont officiellement suspendus jusqu’à nouvel ordre », a annoncé dimanche le conseil municipal de Kigali dans un communiqué.

Cette mesure ne s’étend pas aux lieux accueillant un nombre restreint de personnes, tels que les lieux de mariage, les églises, les hôtels, les restaurants, les bars et les clubs de sport.

Le gouvernement a également appelé les citoyens à éviter les pays où des cas de coronavirus ont été enregistrés.

Les autorités ecclésiastiques, quant à elles, ont annoncé que l’eau bénite commune ne serait pas fournie aux fidèles pour qu’ils puissent se tremper les doigts en entrant à l’église, et que la communion ne serait plus remise dans la main.

Les pèlerinages religieux ont également été suspendus à titre de précaution au Rwanda, où près de la moitié de la population est catholique.

Le Rwanda n’a enregistré aucun cas, et aucun de ses voisins immédiats n’en a enregistré non plus. Mais ce petit pays enclavé n’est pas étranger à l’imposition de mesures sévères en réponse aux épidémies.

En août 2019, le Rwanda a fermé temporairement sa frontière avec la République démocratique du Congo par mesure de précaution contre le virus Ebola.

Crédit photo : punch

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire