Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coronavirus en Côte d’Ivoire : La ministre de l’éducation sous le feu des critiques
29/05/2020 à 23h13 par La redaction

Kandia Camara-Kamissoko, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle est sous le feu des critiques. Après la campagne « Zéro grossesse à l’école », elle vient de lancer l’opération « Zéro cas de coronavirus » à l’école.

 

En Côte d’Ivoire, les élèves de primaire et du secondaire ont repris le chemin de l’école pour des cours qui se poursuivront jusqu’au 14 août prochain. A en croire la ministre de l’Education nationale, tous les enfants devront porter un masque, et une rotation d’un jour par groupe d’élèves est prévue afin d’assurer la distanciation sociale.

 

Par malheur, la réouverture des établissements scolaires et universitaires, le  18 mai dernier  est venue changer la donne. Le coronavirus a, en effet, repris du poil de la bête. La Côte d’Ivoire est devenu un pays en abondance de cas.

 

A Doropo (région du Bounkani), Gagnoa (chef-lieu de la région du Gôh), Yamoussoukro (capitale politique), Man (chef-lieu de la région du Tonkpi) et Gueyo (région de la Nawa) notamment, les cas de la Covid-19 ont refait surface. En force. Et en provenance de l’épicentre de la maladie, Abidjan. Le Gouvernement n’a rien retenu de ses premières erreurs fatales (échec de la mise en quarantaine à l’INJS et des demandes d’autorisation de sortie d’Abidjan à l’École nationale de Police); et il a persévéré.

 

Ainsi, face à l’improvisation et l’impréparation dans les centres de dépistage pris d’assaut, comme l’École de Police, pour pouvoir reprendre la route de l’école, l’État a encore rétropédalé. Les demandes d’autorisation de sortie d’Abidjan ne sont plus soumises au dépistage et au certificat de test négatif.

 

Ce grand risque non analysé expose à nouveau l’intérieur du pays à une nouvelle vague de contaminations avec l’arrivée massive des élèves, étudiants, encadreurs et autres travailleurs non dépistés qui s’étaient repliés dans le Grand Abidjan.

 

Avec Afriksoir.net

Lire aussi : Côte d’Ivoire/ Covid-19 : le gouvernement maintient l’état d’urgence

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 826 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Kandia Camara-Kamissoko, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle est sous le feu des critiques. Après la campagne « Zéro grossesse à l’école », elle vient de lancer l’opération « Zéro cas de coronavirus » à l’école.

 

En Côte d’Ivoire, les élèves de primaire et du secondaire ont repris le chemin de l’école pour des cours qui se poursuivront jusqu’au 14 août prochain. A en croire la ministre de l’Education nationale, tous les enfants devront porter un masque, et une rotation d’un jour par groupe d’élèves est prévue afin d’assurer la distanciation sociale.

 

Par malheur, la réouverture des établissements scolaires et universitaires, le  18 mai dernier  est venue changer la donne. Le coronavirus a, en effet, repris du poil de la bête. La Côte d’Ivoire est devenu un pays en abondance de cas.

 

A Doropo (région du Bounkani), Gagnoa (chef-lieu de la région du Gôh), Yamoussoukro (capitale politique), Man (chef-lieu de la région du Tonkpi) et Gueyo (région de la Nawa) notamment, les cas de la Covid-19 ont refait surface. En force. Et en provenance de l’épicentre de la maladie, Abidjan. Le Gouvernement n’a rien retenu de ses premières erreurs fatales (échec de la mise en quarantaine à l’INJS et des demandes d’autorisation de sortie d’Abidjan à l’École nationale de Police); et il a persévéré.

 

Ainsi, face à l’improvisation et l’impréparation dans les centres de dépistage pris d’assaut, comme l’École de Police, pour pouvoir reprendre la route de l’école, l’État a encore rétropédalé. Les demandes d’autorisation de sortie d’Abidjan ne sont plus soumises au dépistage et au certificat de test négatif.

 

Ce grand risque non analysé expose à nouveau l’intérieur du pays à une nouvelle vague de contaminations avec l’arrivée massive des élèves, étudiants, encadreurs et autres travailleurs non dépistés qui s’étaient repliés dans le Grand Abidjan.

 

Avec Afriksoir.net

Lire aussi : Côte d’Ivoire/ Covid-19 : le gouvernement maintient l’état d’urgence

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 826 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire