Coronavirus : Ce pasteur a regretté d’avoir prié pour un fidèle

 

Au Ghana, un pasteur a été  arrêté par la police pour avoir défié l’interdiction des rassemblements publics prise par le gouvernement en vue de lutter contre la propagation du coronavirus dans le pays.

 

Le pasteur Kofi Nkansah-Sarkodie, de l’église « Open Arms Ministry » a été arrêté  mercredi 18 mars 2020 à Kumasi, une ville du centre du pays  pour avoir tenu une réunion d’environ 40 personnes et ce malgré l’interdiction qui a été faite par le Président Akufo-Addo.

À lire aussi :
Ghana : l'opposition conteste toujours la réélection de Nana Akufo-Addo

 

Peu avant l’arrestation du religieux, il est rapporté qu’il a ouvert son église et s’est mis à prier avec ses fidèles. Etant tombé sous le coup de la décision prise et donc sur le point d’être arrêté, certains membres de l’église ont essayé de résister aux tentatives de la police mais en vain.

À lire aussi :
RDC/Manacovid : un ''produit efficace'' contre le Coronavirus

 

Lors de l’arrestation et de la conduite du pasteur, connu sous le nom de Saint Sark, vers le poste de police, certains membres de l’église priaient tandis que d’autres chantaient en signe d’intercession.

 

Rappelons que le Président Akufo-Addo a suspendu tous les rassemblements publics dans le pays avec effet immédiat suite à l’augmentation des cas de coronavirus dans le pays. À ce propos, le Président Akufo-Addo a déclaré que « tous les rassemblements publics, y compris les conférences, les ateliers, les funérailles, les festivals, les rassemblements politiques, les événements sportifs et les activités religieuses, tels que les services dans les églises et les mosquées, sont suspendus ».

À lire aussi :
Ghana/ La cause de la mort de l’ex-président John Jerry Rawlings révélée

 

Avec Koaci.com

Lire aussi : « Un autre virus plus mortel que le COVID-19 apparaîtra », dixit un pasteur ghanéen

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire