Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coronavirus aux États-Unis : un test nasal tourne mal
02/10/2020 à 20h43 par Fabregas agblemagnon

Ce jeudi 1er octobre, les médecins ont rapporté dans une revue médicale que lors d’un test nasal de détection du Covid-19, la paroi du cerveau d’une Américaine a été percée.

Lire aussi :  Coronavirus : le nombre de morts dépasse le million

«La patiente, une quadragénaire, avait un problème non diagnostiqué et le test auquel elle a été soumise a peut-être été mal administré; ce qui signifie que le risque pour la population après ce type de test est très faible. Mais son cas montre que les professionnels de la santé doivent suivre les protocoles à la lettre», indique à l’AFP Jarrett Walsh, auteur principal de l’article paru dans JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery. «Et les personnes ayant été opérées des sinus par exemple devraient envisager de demander des tests oraux si possible», ajoute-t-il.

Lire aussi :   Togo/ musique : nouveau record pour santrinos Raphaël

Jarrett Walsh, qui exerce à l’hôpital de l’université de l’Iowa, a précisé que la patiente avait été testé avant cette opération pour une hernie, et qu’elle avait constaté qu’un liquide transparent sortait d’une de ses narines.

Après avoir eu des maux de tête, des vomissements et avoir développé une raideur à la nuque et une sensibilité à la lumière, elle a été examinée par Jarrett Walsh. L’Américaine pense que le test a peut-être été administré un peu trop haut dans la narine.

Lire aussiEt si Sidiki Diabaté était innocent ?

D’après le Dr Walsh les symptômes qu’elle a développés étaient le résultat d’une irritation de la paroi du cerveau. Si le problème n’avait pas été traité, elle aurait pu développer une infection potentiellement mortelle du cerveau, ou de l’air aurait pu entrer dans le crâne et aurait placé une pression excessive sur le cerveau.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Ce jeudi 1er octobre, les médecins ont rapporté dans une revue médicale que lors d’un test nasal de détection du Covid-19, la paroi du cerveau d’une Américaine a été percée.

Lire aussi :  Coronavirus : le nombre de morts dépasse le million

«La patiente, une quadragénaire, avait un problème non diagnostiqué et le test auquel elle a été soumise a peut-être été mal administré; ce qui signifie que le risque pour la population après ce type de test est très faible. Mais son cas montre que les professionnels de la santé doivent suivre les protocoles à la lettre», indique à l’AFP Jarrett Walsh, auteur principal de l’article paru dans JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery. «Et les personnes ayant été opérées des sinus par exemple devraient envisager de demander des tests oraux si possible», ajoute-t-il.

Lire aussi :   Togo/ musique : nouveau record pour santrinos Raphaël

Jarrett Walsh, qui exerce à l’hôpital de l’université de l’Iowa, a précisé que la patiente avait été testé avant cette opération pour une hernie, et qu’elle avait constaté qu’un liquide transparent sortait d’une de ses narines.

Après avoir eu des maux de tête, des vomissements et avoir développé une raideur à la nuque et une sensibilité à la lumière, elle a été examinée par Jarrett Walsh. L’Américaine pense que le test a peut-être été administré un peu trop haut dans la narine.

Lire aussiEt si Sidiki Diabaté était innocent ?

D’après le Dr Walsh les symptômes qu’elle a développés étaient le résultat d’une irritation de la paroi du cerveau. Si le problème n’avait pas été traité, elle aurait pu développer une infection potentiellement mortelle du cerveau, ou de l’air aurait pu entrer dans le crâne et aurait placé une pression excessive sur le cerveau.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire