Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Coronavirus : à Madagascar, le « remède » d’Andry Rajoelina coule à flots
08/05/2020 à 21h51 par La redaction

Quelques jours après son lancement officiel, le Covid-Organics (CVO) du président Andry Rajoelina est distribué gratuitement dans les rues et les écoles malgaches. Malgré les interrogations que suscite ce « remède miracle ».

Il est midi, ce 24 avril, lorsqu’un pick-up dédié à la lutte contre le coronavirus pénètre dans la cour du lycée Jean Joseph Rabearivelo, en plein cœur d’Antananarivo. À l’arrière du véhicule, deux militaires et leur fusil d’assaut gardent le précieux chargement : un tonneau blanc contenant 250 litres de « remède » contre le Covid-19.

Les hommes en treillis transvasent le liquide dans des seaux. Les élèves, vêtus de blouses bleues, sont déjà alignés sur plusieurs colonnes : un par un, ils remplissent leur bouteille vide, imitant leur proviseur qui a montré plus tôt.

Le 20 avril, c’est le président Andry Rajoelina, lui-même, qui lançait le Covid-Organics (CVO), un « remède traditionnel amélioré, curatif et préventif » contre le coronavirus, selon ses mots. Officiellement développé par l’Institut malgache de recherche appliquées (Imra), il s’agit d’une tisane à base d’artemisia et d’autres plantes tenues secrètes. On le trouve en version liquide ou à infuser, avec une posologie définie.

Distribution gratuite

C’était il y a tout juste une semaine, mais le CVO produit déjà des effets sociaux visibles. Les autorités en distribuent dans les écoles – depuis leur réouverture progressive, le 22 avril – et dans la rue, dans les régions d’Antananarivo, de Fianarantsoa, et de Toamasina, les zones les plus touchées par la pandémie.

Dans toute la capitale, le liquide coule à flots, gratuitement. Les Malgaches font la queue pour se servir directement dans des bidons installés par les autorités, provoquant des scènes qui rappellent à certains, avec humour, la distribution de la potion magique du druide Panoramix. « Ce remède est très efficace », assure Sahondra, une vendeuse de rue. « On est fiers d’être Malgache et d’avoir conçu le CVO », s’exclame un autre commerçant. Les supermarchés qui disposent du fameux liquide n’ont aucun mal à l’écouler auprès d’un public plus aisé.

La découverte du remède a aussi poussé les autorités à assouplir le confinement. En théorie, les gens peuvent circuler librement jusqu’à 13 heures seulement. Mais dans les faits, Antananarivo a quasiment retrouvé son vrai visage, surtout dans les quartiers populaires. Les innombrables marchands attendent souvent que la police les déloge pour plier bagage. Les client se pressent dans les gargotes jusqu’à la nuit. Et il n’est pas difficile de pénétrer dans des bars clandestins.

Déconfinement partiel

L’assouplissement du confinement a permis de relancer une bonne partie de l’économie. Néanmoins, sur le plan sanitaire, certains s’interrogent sur un relâchement prématuré. « Nous avons réagi à temps pour maîtriser les cas importés depuis l’étranger avant la fermeture des frontières. Nous avons également effectué des dépistages massifs », assure la directrice de cabinet du président, Lova Ranoromaro.

Elle ajoute que le déconfinement partiel s’accompagne de mesures sanitaires obligatoires comme le port du masque, le respect de la distanciation sociale, et la distribution du CVO pour protéger la population. Depuis ce 27 avril, les forces de l’ordre sanctionnent d’ailleurs les individus qui se promènent sans masque à quinze minutes de travail d’intérêt général.

Le « remède » de Rajoelina est toutefois pris avec beaucoup de distance par certains, tandis que d’autres n’y croient tout simplement pas. « Nous sommes évidemment en faveur d’une médecine africaine contre le coronavirus, mais nous n’avons pas de preuve que la recherche sur le CVO a été rigoureuse », constate Faraniaina Ramarosaona, coordinatrice du mouvement Rohy, de la société civile.

L’Imra n’a en effet publié aucun papier détaillant les protocoles. Et l’efficacité curative du CVO n’aurait été observée que sur deux personnes avant son annonce, selon les déclarations du président Rajoelina. « Nous l’avons proposé à une vingtaine de malades et, depuis le lancement, d’autres l’ont demandé, ajoute aujourd’hui Lova Ranoromaro, qui assure que « leur état de santé s’améliore ».  Au 26 avril, le pays compte 53 cas actifs, aucun décès et 71 guérisons. Reste à savoir si l’efficacité de ce « remède » sera confirmé dans les prochaines semaines.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 537 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Guinée : Bolloré construit et inaugure des latrines d'une école

17/10/2020

Guinée :...

En Guinée de Conakry, le groupe Bolloré...
Côte d'Ivoire : Hayek Hassan vole au secours d'Ange Farot

17/10/2020

Côte d’Ivoire...

Connu pour ses bienfaits, Hayek Hassan vole...
Alpha Condé s'écroule en pleine campagne ( photos)

17/10/2020

Alpha Condé...

Le président guinéen se voit jouer des...
Interview exclusive de Mme SIDIBE Fadjimata Maman, l’ambassadeur du Niger au Togo

17/10/2020

Interview exclusive...

La pandémie du Coronavirus impacte le monde...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Affaire Libyenne...

  Une quatrième mise en examen pour...
Covid-19 : le ministre des sports de l’Italie s’en prend à Cristiano Ronaldo

17/10/2020

Covid-19 :...

Vinecnzo Spadafora, ministre des sports italien, s’en...
Libye : un cousin de Mouammar Kadhafi entend traduire Hillary Clinton en justice

17/10/2020

Libye :...

Ahmad Kadhaf al-Dam, cousin de Mouammar Kadhafi...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Mis en...

Englué dans plusieurs affaires judiciaires depuis qu’il...
Alassane Ouattara répond à l’opposition qui demande un report de l’élection présidentielle

17/10/2020

Alassane Ouattara...

Complètement rétif aux récriminations de l’opposition ivoirienne,...
Mutinerie en Guinée/ La mort du Colonel Mamady Condé confirmée par le Ministre de la Défense

17/10/2020

Mutinerie en...

Le Ministre d’État, Ministre de la Défense...
Après s’être remis de sa crise de fatigue, KKB s’en prend à Bédié, Gbagbo et Ouattara

17/10/2020

Après s’être...

Pour le candidat Kouadio Konan Bertin qui...
Alassane Ouattara en meeting à Bouaké : ” c’est le RHDP qui est la majorité dans ce pays “

17/10/2020

Alassane Ouattara...

Alassane Ouattara a lancé sa campagne le...
URGENT/ Guillaume Soro sera arrêté et extradé vers la Côte d'Ivoire

16/10/2020

URGENT/ Guillaume...

  C'est le souhait du président sortant...
Voici pourquoi Georgina tarde à épouser Cristiano Ronaldo

16/10/2020

Voici pourquoi...

Georgina Rodriguez et le quintuple ballon d'or...
Etats-Unis: les libraires s'attaquent à Amazone

16/10/2020

Etats-Unis: les...

Exaspérer d’être cloué sur place par Amazone,...
Côte d’Ivoire : Skelly fait un vrai scandale à la télé  (Photos)

16/10/2020

Côte d’Ivoire :...

Invité ce jeudi 15 octobre 2020 sur...
Côte d’Ivoire : l’opposition veut empêcher les élections « par tous les moyens légaux »

16/10/2020

Côte d’Ivoire :...

L’opposition ivoirienne veut empêcher les élections par...
Bénin : La grotte mariale de Dassa-Zoumè cambriolée

16/10/2020

Bénin :...

L’église de la grotte mariale  logée  dans...
Bénin/ Ecole : châtiments corporels équivalent à licenciement

16/10/2020

Bénin/ Ecole...

Au Bénin, un chef d'établissement scolaire qui...
Présidentielle ivoirienne / Des anti-3e mandat entrent en action et barrent des routes

16/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Depuis ce jeudi 15 octobre matin, il...

Quelques jours après son lancement officiel, le Covid-Organics (CVO) du président Andry Rajoelina est distribué gratuitement dans les rues et les écoles malgaches. Malgré les interrogations que suscite ce « remède miracle ».

Il est midi, ce 24 avril, lorsqu’un pick-up dédié à la lutte contre le coronavirus pénètre dans la cour du lycée Jean Joseph Rabearivelo, en plein cœur d’Antananarivo. À l’arrière du véhicule, deux militaires et leur fusil d’assaut gardent le précieux chargement : un tonneau blanc contenant 250 litres de « remède » contre le Covid-19.

Les hommes en treillis transvasent le liquide dans des seaux. Les élèves, vêtus de blouses bleues, sont déjà alignés sur plusieurs colonnes : un par un, ils remplissent leur bouteille vide, imitant leur proviseur qui a montré plus tôt.

Le 20 avril, c’est le président Andry Rajoelina, lui-même, qui lançait le Covid-Organics (CVO), un « remède traditionnel amélioré, curatif et préventif » contre le coronavirus, selon ses mots. Officiellement développé par l’Institut malgache de recherche appliquées (Imra), il s’agit d’une tisane à base d’artemisia et d’autres plantes tenues secrètes. On le trouve en version liquide ou à infuser, avec une posologie définie.

Distribution gratuite

C’était il y a tout juste une semaine, mais le CVO produit déjà des effets sociaux visibles. Les autorités en distribuent dans les écoles – depuis leur réouverture progressive, le 22 avril – et dans la rue, dans les régions d’Antananarivo, de Fianarantsoa, et de Toamasina, les zones les plus touchées par la pandémie.

Dans toute la capitale, le liquide coule à flots, gratuitement. Les Malgaches font la queue pour se servir directement dans des bidons installés par les autorités, provoquant des scènes qui rappellent à certains, avec humour, la distribution de la potion magique du druide Panoramix. « Ce remède est très efficace », assure Sahondra, une vendeuse de rue. « On est fiers d’être Malgache et d’avoir conçu le CVO », s’exclame un autre commerçant. Les supermarchés qui disposent du fameux liquide n’ont aucun mal à l’écouler auprès d’un public plus aisé.

La découverte du remède a aussi poussé les autorités à assouplir le confinement. En théorie, les gens peuvent circuler librement jusqu’à 13 heures seulement. Mais dans les faits, Antananarivo a quasiment retrouvé son vrai visage, surtout dans les quartiers populaires. Les innombrables marchands attendent souvent que la police les déloge pour plier bagage. Les client se pressent dans les gargotes jusqu’à la nuit. Et il n’est pas difficile de pénétrer dans des bars clandestins.

Déconfinement partiel

L’assouplissement du confinement a permis de relancer une bonne partie de l’économie. Néanmoins, sur le plan sanitaire, certains s’interrogent sur un relâchement prématuré. « Nous avons réagi à temps pour maîtriser les cas importés depuis l’étranger avant la fermeture des frontières. Nous avons également effectué des dépistages massifs », assure la directrice de cabinet du président, Lova Ranoromaro.

Elle ajoute que le déconfinement partiel s’accompagne de mesures sanitaires obligatoires comme le port du masque, le respect de la distanciation sociale, et la distribution du CVO pour protéger la population. Depuis ce 27 avril, les forces de l’ordre sanctionnent d’ailleurs les individus qui se promènent sans masque à quinze minutes de travail d’intérêt général.

Le « remède » de Rajoelina est toutefois pris avec beaucoup de distance par certains, tandis que d’autres n’y croient tout simplement pas. « Nous sommes évidemment en faveur d’une médecine africaine contre le coronavirus, mais nous n’avons pas de preuve que la recherche sur le CVO a été rigoureuse », constate Faraniaina Ramarosaona, coordinatrice du mouvement Rohy, de la société civile.

L’Imra n’a en effet publié aucun papier détaillant les protocoles. Et l’efficacité curative du CVO n’aurait été observée que sur deux personnes avant son annonce, selon les déclarations du président Rajoelina. « Nous l’avons proposé à une vingtaine de malades et, depuis le lancement, d’autres l’ont demandé, ajoute aujourd’hui Lova Ranoromaro, qui assure que « leur état de santé s’améliore ».  Au 26 avril, le pays compte 53 cas actifs, aucun décès et 71 guérisons. Reste à savoir si l’efficacité de ce « remède » sera confirmé dans les prochaines semaines.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 537 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire