Coopération russo-malienne : Le ministre Abdoulaye Diop à Moscou

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdulaye Diop est actuellement en visite officielle en Russie.

En principe, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdelaya Diop rencontrera le ministre russe des Affaires étrangères Lavrov le jeudi 11 novembre 2021. La visite s’est déroulée au milieu de l’isolement diplomatique du gouvernement de transition de Bamako et des tensions avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Si le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale n’a pas communiqué avec le chef de la diplomatie malienne, Igor Gromiko, l’ambassadeur de Russie à Bamako, a donné plus de détails dans une interview à un journal local : « Un échange d’opinions approfondi est un plan. Inscrit à l’agenda régional et international, portant sur la résolution de la situation de crise en Afrique et la lutte contre le terrorisme. Une attention particulière sera accordée à la situation au Mali et à l’ensemble de la région saharo-sahélienne.

Les entretiens porteront une attention particulière aux perspectives de renforcement des affaires partenariats, notamment dans le domaine des ressources minérales Développement, énergie, infrastructures, agriculture et autres domaines. L’approfondissement de la coopération entre les deux parties dans les domaines politique, commercial, économique, social et autres sera également à l’ordre du jour. Il est prévu de combiner les préparatifs de la deuxième sommet Russie-Afrique en 2022 pour analyser les perspectives de coopération polygonale des deux pays comme les Nations unies et les progrès de la coopération russo-africaine.” Diplomate russe. Le ministre Abdoulaye Diop et sa délégation défendront-ils mieux les intérêts du Mali ? Vont-ils vendre les ressources minérales du pays ? Le problème de Wagner sera-t-il résolu ?

La situation actuelle place-t-elle Bamako dans une position favorable pour Moscou ? Pas facile de répondre. Espérons que le chef diplomatique du Mali et ses successeurs feront tout ce qui est en leur pouvoir pour défendre les intérêts stratégiques du pays. Puisqu’il s’agit désormais d’une affaire entre pays, chacun doit s’armer pour mieux défendre ses propres intérêts. Rappelons que la Russie et le Mali ont signé un accord de défense en juin 2019 via le ministre russe de la Défense Sergey Joygu puis le ministre malien de la Défense Gal Ibrahim Dashiru Dembele.

Le 10 juin 2019, Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a visité la signature.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire