Convocation d’Agbeyomé : Herman Cohen avertit UNIR


Video player

La convocation du « président démocratiquement élu », Agbéyomé Kodjo est le sujet politique qui crée polémique en cette période de crise sanitaire. Face à cette convocation du Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC), l’ancien Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires africaines (1989-1993), Herman Cohen a décidé de réagir.

Lire aussi : Herman Cohen : « La récente élection présidentielle au Togo ont fait objet de manipulations et de fraudes »

Le candidat de la Dynamique Kpodzro est en effet convoqué par le Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC), l’ex-SRI (Service de recherches et d’investigations) pour « la nécessité d’une enquête ». Cette affaire irrite et étonne ceux de la dynamique Kpodzro qui ne pourront pas malheureusement se manifester à cause du contexte actuel.

Lire aussi : L’ancien secrétaire d’État américain Herman Cohen en veut à Faure Gnassingbé

Scandalisé, Herman Cohen n’a pas hésité à réagir sur cette convocation du président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD). « Le Togo a convoqué Agbéyomé Kodjo pour l’interroger sur sa prétention qu’il est le vainqueur légitime des élections du 22 février 2020. Plus le gouvernement essaie de l’intimider, plus il semble qu’il ait raison », a tweeté l’ancien Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires africaines.

Herman Cohen ne s’est pas contenté de justifier cette convocation. Il a également mis en garde le parti au pouvoir ( UNIR ) des retombées qu’il pourrait y avoir. « S’il lui arrive quelque chose, il y aura une forte réaction internationale », a-t-il déclaré.

Toujours attentif à la situation politique du Togo, Herman Cohen a entre-temps dénoncé les résultats de l’élection présidentielle du 22 février dernier proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ce résultat a été ensuite approuvé par la Cour constitutionnelle alors que Cohen a proposé un recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote sous l’observation internationale.

Rappelons que Agbéyomé Kodjo est accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de troubles aggravés à l’ordre public, de dénonciations calomnieuses, pour avoir réclamé sa victoire à la présidentielle du 22 février dernier.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, ,

Laisser votre commentaire