Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Congo: Mise en examen du fils du président Sassou Nguesso dans l’affaire des biens mal acquis
08/02/2020 à 15h31 par Espérance ATEKESSIM

Denis Christel Sassou Nguesso âgé de 45 ans est le fils cadet du président congolais Sassou-Nguesso. Le député est poursuivi pour blanchiment d'argent et détournement de fonds à Paris. Ses propriétés à Paris et à Neuilly-sur-Seine ont été saisies par la justice de la place.

En effet, d'après quelques informations livrées par la magazine Challenge puis confirmées par le quotidien Le Monde, Denis Christel Sassou Nguesso, député et fils du président de la République du Congo, a été mis en examen en France pour blanchiment, en décembre 2019. Pour plus de crédibilité dans ce que avance la justice congolaise, ils ont mis la main sur les biens de Christel en France et à Neuilly-sur-Seine estimé à une valeur d'environ 30 millions euros, pendant qu'ils poursuives leurs recherches.

Les accusations portant sur le blanchiment et détournement de fonds en Afrique prennent de l'ampleur depuis ces derniers temps. Les biens mal acquis deviennent la priorité de la plupart des grandes personnalités des pays africaines. C'est dans cette perspective qu'une fois encore, l'entourage du président congolais Denis Sassou-Nguesso qui dirige le Congo depuis 36 ans déjà commençant par son fils cadet a été pointé du doigt par la justice pour blanchiment et détournement des biens public.

Lire aussi : De nouveaux bien appartenant à la famille Bongo saisis en France

Ces recherches deviennent ainsi le quotidien des magistrats avec en tête le juge financier Dominique Blanc. Surnommé Kiki, le fils cadet du président du Congo-Brazzaville a longuement eu accès aux ressources du pays, d'autant plus qu'il jouit du poste de directeur adjoint de la Société nationale des pétroles (SNPC). Il a également réussi à faire signer un faux contrat à une société d'infrastructures brésiliennes qui lui a donc permis de détourner au moin 50 millions de dollars des caisses du Trésor congolais en août 2019.

Pour rappel, Denis Christel Sassou Nguesso, 45 ans, est député d’Oyo au nord du Congo. Il a été jusqu’en 2016 la deuxième personnalité de la puissante Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), ce qui lui a valu le surnom de « Kiki pétrolier ».

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Denis Christel Sassou Nguesso âgé de 45 ans est le fils cadet du président congolais Sassou-Nguesso. Le député est poursuivi pour blanchiment d'argent et détournement de fonds à Paris. Ses propriétés à Paris et à Neuilly-sur-Seine ont été saisies par la justice de la place.

En effet, d'après quelques informations livrées par la magazine Challenge puis confirmées par le quotidien Le Monde, Denis Christel Sassou Nguesso, député et fils du président de la République du Congo, a été mis en examen en France pour blanchiment, en décembre 2019. Pour plus de crédibilité dans ce que avance la justice congolaise, ils ont mis la main sur les biens de Christel en France et à Neuilly-sur-Seine estimé à une valeur d'environ 30 millions euros, pendant qu'ils poursuives leurs recherches.

Les accusations portant sur le blanchiment et détournement de fonds en Afrique prennent de l'ampleur depuis ces derniers temps. Les biens mal acquis deviennent la priorité de la plupart des grandes personnalités des pays africaines. C'est dans cette perspective qu'une fois encore, l'entourage du président congolais Denis Sassou-Nguesso qui dirige le Congo depuis 36 ans déjà commençant par son fils cadet a été pointé du doigt par la justice pour blanchiment et détournement des biens public.

Lire aussi : De nouveaux bien appartenant à la famille Bongo saisis en France

Ces recherches deviennent ainsi le quotidien des magistrats avec en tête le juge financier Dominique Blanc. Surnommé Kiki, le fils cadet du président du Congo-Brazzaville a longuement eu accès aux ressources du pays, d'autant plus qu'il jouit du poste de directeur adjoint de la Société nationale des pétroles (SNPC). Il a également réussi à faire signer un faux contrat à une société d'infrastructures brésiliennes qui lui a donc permis de détourner au moin 50 millions de dollars des caisses du Trésor congolais en août 2019.

Pour rappel, Denis Christel Sassou Nguesso, 45 ans, est député d’Oyo au nord du Congo. Il a été jusqu’en 2016 la deuxième personnalité de la puissante Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), ce qui lui a valu le surnom de « Kiki pétrolier ».

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire