Conducteur de tricycle, profession à risque à Dakar


Video player

Des motos tricycle importés d’Asie ont envahi les villes du Sénégal. A Dakar, la capitale, ils circulent tout au long de la journée, fournissant des aliments de base, des légumes et d’autres produits à divers marchés et magasins.

Mais selon les chauffeurs, ils ont trouvé extrêmement difficile de joindre les deux bouts, mais l’entreprise est encore loin d’être rentable. Sans assurance médicale, certains conducteurs peuvent se retrouver invalides à vie après un accident du travail, faute de moyens adaptés pour prendre soin d’eux-mêmes.

De plus en plus de tricycles à motos sillonnent les rues de Dakar, transportant une variété de marchandises : légumes, fruits, friperies et même matériaux de construction. Bien que ces véhicules soient indispensables dans l’économie nationale d’aujourd’hui, les conducteurs de tricycles sont confrontés à d’énormes difficultés.

Sur le marché des Castors à Dakar, il y a une centaine de jeunes de 18 à 35 ans qui travaillent dans l’industrie, toujours vigilants et à la recherche de clients potentiels. Ce sont généralement des Guinéens, mais certains jeunes sénégalais sont également entrés dans l’industrie dans le but de vivre une vie honnête.

moto - Conducteur de tricycle, profession à risque à Dakar

Ousmane Diallo, qui est né au Sénégal mais d’origine guinéenne, est sans doute lié à la fatigue accumulée au cours de la journée, pensant que leur travail est très limité car ils n’ont pas assez d’argent et manque de clients parfois. Il a également évoqué les difficultés de la circulation, notamment le harcèlement de la police.

« On a opté pour ce travail, mais c’est difficile de nous en sortir. Parfois, nous ne trouvons pas assez de clients. Comme vous voyez, on peut s’asseoir des fois ainsi toute la journée, sans rien trouver comme travail à faire. On peut se retrouver avec deux à trois courses la journée, si tout se passe bien. Pour chaque course, on peut gagner entre 3 000 et 6 000 FCFA.

Mais, imagine par exemple que tu gagnes 8 000 FCFA dans la journée, que tu doives verser 4 000 FCFA au propriétaire du tricycle, sachant que la police de la circulation te prend 2 000 FCFA et que tu achètes 2 000 FCFA de carburant, au finish, tu te retrouves sans aucun sou », s’est-il plaint.

Malgré les difficultés, Ousmane Diallo estime que s’il y a plus d’organisations, ce métier peut rapporter du profit à tout le monde, et si les pouvoirs publics essaient de le traiter comme un vrai métier, cela permettra de lutter contre le chômage et l’instabilité.

« Nous avons besoin que les autoroutes nous viennent en aide, pour voir comment professionnaliser un peu le secteur et le formaliser. Notre métier, c’est conducteur de tricycle et je pense que nous contribuons à la croissance de l’économie nationale, puisque nous sommes comme un trait d’union entre les différents marchés de la capitale sénégalaise. Nous aidons également les gens qui déménagent… Nous travaillons dur, mais nous ne gagnons presque rien » a-t-il déploré.

D’autres collègues ont applaudi pour eux, et ils ont écouté avec sagesse leurs difficultés quotidiennes.

moto - Conducteur de tricycle, profession à risque à Dakar

Mamadou Oury Diallo, qui a été retrouvé là-bas, a déclaré qu’il avait eu un accident de tricycle il y a plusieurs années et qu’il marche depuis avec des béquilles. Ne travaillant plus, il vient souvent au marché chercher de l’aide pour survivre.

« J’ai eu un accident, il y a quelques années. Alors qu’on transportait des bagages, le tricycle s’est renversé. J’étais à bord et je me suis blessé à la jambe droite. Comme vous le voyez, je marche désormais à l’aide d’une béquille. Je viens souvent au marché, certains me donnent 100 ou 500 FCFA et je me débrouille avec ça, parce que je ne peux plus travailler. J’ai l’espoir de retrouver l’usage de ma jambe et rentrer en Guinée. Pour le moment, je me soigne petit à petit », a-t-il déclaré, son les yeux gémissent, avec des larmes.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Conducteur de tricycle, profession à risque à Dakar Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire