Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Concours Blog4Dev ( Banque mondiale) :  la Togolaise Nihade Assoumanou est lauréate
10/06/2020 à 10h16 par Tritech Raheem

La jeune Nihade Assoumanou estime qu'« un mal attaqué à la racine finit par être éradiqué ». Il s'agit du titre de son oeuvre qui lui a permis d'être lauréate à l'édition 2020 du concours Blog4Dev. Le thème de cette année est intitulé : « quelles solutions pour mettre fin aux mariages précoces dans votre pays ?».

 

L'objectif du Blog4Dev de la banque mondiale est de permettre aux jeunes de s'impliquer dans le développement du continent africain. La compétition fournit aux jeunes une plateforme pour partager leurs points de vue et leurs solutions sur des sujets qui leur tiennent à cœur. À propos du mariage précoce des jeunes au Togo, Nihade Assoumanou a pondu un texte dans lequel le jury a pu trouver les remèdes au mal. Voici l'intégralité du texte copié sur la plateforme du concours : https://blogs.worldbank.org/fr/youth-transforming-africa/.

 

« Elle : « Nana, raconte-moi encore une fois comment le Togo est venu à bout des mariages précoces ; je ne me lasse jamais de t’en entendre parler. »

 

Moi : « Mais cela fera la mille et unième fois ! Changeons les rôles : tu me racontes et je saurai alors si tu m’écoutais attentivement toutes les autres fois. »

 

Elle : « D’accord Nana, ouvre grand tes oreilles surtout. »

 

Je me contenterais de lui sourire…

 

Elle : « Pendant très longtemps, on a lutté contre les mariages précoces et leurs conséquences négatives, mais alors que la solution définitive semblait avoir été trouvée, les chiffres révélaient que le combat était loin d’être terminé. On a donc compris qu’il fallait s’attaquer à la racine du mal pour en finir.  Et sais-tu ce qui a été fait ? »

 

Moi (faisant mine de ne pas savoir) : « Non, mais j’attends que tu me le dises. »

 

Elle : « eh bien, tu sais, ici au pays le problème était beaucoup plus récurrent dans les communautés musulmanes et faisait partie des us et coutumes. L’action première a donc été d’impliquer les chefs traditionnels et religieux dans le combat, en organisant des discussions ouvertes en français mais aussi dans les langues locales ; des dialogues pour expliquer les raisons de la lutte contre le mariage précoce et les inviter à s’y joindre. Cela n’a pas été évident mais c’était important de les rallier à la cause. Après cette étape, des efforts de sensibilisations ont commencé dans les villages. Ils se déroulaient en langues locales et expliquaient les conséquences de ces mariages sur la santé et l’avenir des jeunes filles qui en étaient victimes. Il y avait aussi des séances de discussions entre les hommes et un animateur pour transmettre les valeurs des  ‘vrais hommes’ : ceux qui ne détruisent pas l’avenir de leurs petites sœurs ou filles mais aident à le construire. Et puisque les chefs religieux s’impliquaient aussi, il n’était pas rare de voir des imams prêcher des messages de sensibilisation sur ce sujet pendant la prière, pour expliquer que la mauvaise interprétation des textes religieux était aussi à la base de cette pratique. La nouveauté qui fascinait encore plus ? C’est que dans les différentes communautés, les chefs de quartier ou de village désignaient des personnes qui étaient censées être leurs yeux et oreilles, des jeunes qui étaient à l’affût des nouvelles et qui devaient rapporter l’information au chef dès qu’ils apprenaient que le mariage d’une mineure était en cours de préparation. Grâce à ces informateurs, plusieurs jeunes filles furent sauvées et les parents et futurs maris, une fois interpelés par les autorités locales, devaient accomplir des travaux d’intérêt général comme sanction. Dans le même temps, l’éducation et l’accès des jeunes filles à la santé reproductive ont été développés dans tout le pays pour éviter les grossesses précoces qui étaient souvent une des raisons pour lesquelles une fille entrait en ménage trop tôt. Et puis comme les jeunes adolescentes font souvent physiquement plus vieille que leur âge ; une nouvelle loi a rendu obligatoire la présentation des actes de naissance des deux futurs auprès des autorités pour être sûr qu’ils ne soient pas trop jeunes, aussi bien pour les mariages traditionnels que religieux. Du coup, les systèmes d’enregistrement des naissance ont été améliorés.

 

Moi : « Tu sais, Nana cela ne s’est pas fait en un claquement de doigts, ce fut une lutte de longue haleine qui a également puisé sa force dans les différents programmes de lutte contre la pauvreté et la faim exécutés parallèlement. »

 

Voilà la discussion que j’espère avoir avec ma petite fille en 2050 et je ne désespère pas car quand on coupe les racines d’un arbre, il tombe et ne repousse plus. »

Lire aussi : Competition: Concours de talents verts 2020

À Nihade Assoumanou, s'ajoutent d'autres lauréats venus du Bénin, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, du Malawi, du Cameroun, de l'Ouganda, du Burkina Faso et du Rwanda. Notons que Blog4Dev est lancé en 2014 par l’antenne de la Banque mondiale au Kenya. Ce concours dédié à la jeunesse est devenu régional en 2018.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 283 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

booba et mhd

16/01/2021

Booba annonce...

Le featuring entre Booba et MHD est...
Soldat

16/01/2021

Un soldat...

  Une histoire d'assassinat secoue actuellement la...
Togo : le couvre-feu de nouveau décrété ( Gouvernement)

16/01/2021

Togo :...

La lutte contre le coronavirus n'est pas...
Profanation de la Bible, que disent les autorités togolaises ?

16/01/2021

Profanation de...

La scène peu recommandable offerte par l’artiste...
Togo : Le MEJ rend propre le CMS de Kévé

16/01/2021

Togo :...

Le Mouvement pour l'Épanouissement des Jeunes, (MEJ)...
CHAN 2021 : les mots de Victoire Dogbé aux Éperviers du Togo

16/01/2021

CHAN 2021...

Les éperviers locaux ont reçu le drapeau...
USA : les émeutiers du Capitole voulaient assassiner les élus

16/01/2021

USA : les émeutiers du...

Les inquiétudes autour de l'assaut des pro-Trump...
États-Unis : record du nombre de femmes au Congrès

16/01/2021

États-Unis :...

Le Congrès américain n'aura jamais compté autant...
Côte d'Ivoire : Guillaume Soro adresse un message émouvant à Aïcha Koné

16/01/2021

Côte d’Ivoire...

En dehors d'être un fervent politicien, Guillaume Soro est...
Analyse : Pourquoi quitter WhatsApp pour d'autres applications est inutile ?

15/01/2021

Analyse :...

  Avec plus de 1 Milliard d'utilisateurs...
tina glamour

15/01/2021

Tina Glamour...

Il y a de ces hommes qui...
Rudy Giuliani : "mon commentaire sur le combat à mort n’était pas un appel à la violence"

15/01/2021

Rudy Giuliani...

Après avoir appelé à un « combat à...
Erickson le zulu

15/01/2021

Erickson Le...

Mort le 16 Février passé à Créteil...
URGENT/ L'artiste togolais Yayoo Boss promet de brûler aussi le Coran

15/01/2021

URGENT/ L’artiste...

Après avoir brûlé la sainte Bible, l’artiste...
Sadio Mané entame un nouveau chantier  dans son village (vidéo)

15/01/2021

Sadio Mané...

Bonne nouvelle. La star de Liverpool, Sadio...
Mercato hivernal: quelques informations sur les départs et les arrivées des joueurs

15/01/2021

Mercato hivernal:...

Le mercato hivernal a ouvert ses portes...
Laye : l’apprenti boulanger guinéen de Besançon régularisé

15/01/2021

Laye :...

Visé par une obligation de quitter le...
Togo: le ministre Lidi K. Bessi-Kama donne feu vert pour la reprise des activités sportives exceptés les sports de masses

15/01/2021

Togo: le...

Dans une note adressée au président du...
Tournoi UFOA-B U17: La disqualification du Togo, à qui la faute?

15/01/2021

Tournoi UFOA-B...

Les éperviers cadets ont été disqualifiés du...
Santé : voici 5 pires aliments pour votre foie

15/01/2021

Santé :...

Des pires aliments pour votre foie. Parmi...

La jeune Nihade Assoumanou estime qu'« un mal attaqué à la racine finit par être éradiqué ». Il s'agit du titre de son oeuvre qui lui a permis d'être lauréate à l'édition 2020 du concours Blog4Dev. Le thème de cette année est intitulé : « quelles solutions pour mettre fin aux mariages précoces dans votre pays ?».

 

L'objectif du Blog4Dev de la banque mondiale est de permettre aux jeunes de s'impliquer dans le développement du continent africain. La compétition fournit aux jeunes une plateforme pour partager leurs points de vue et leurs solutions sur des sujets qui leur tiennent à cœur. À propos du mariage précoce des jeunes au Togo, Nihade Assoumanou a pondu un texte dans lequel le jury a pu trouver les remèdes au mal. Voici l'intégralité du texte copié sur la plateforme du concours : https://blogs.worldbank.org/fr/youth-transforming-africa/.

 

« Elle : « Nana, raconte-moi encore une fois comment le Togo est venu à bout des mariages précoces ; je ne me lasse jamais de t’en entendre parler. »

 

Moi : « Mais cela fera la mille et unième fois ! Changeons les rôles : tu me racontes et je saurai alors si tu m’écoutais attentivement toutes les autres fois. »

 

Elle : « D’accord Nana, ouvre grand tes oreilles surtout. »

 

Je me contenterais de lui sourire…

 

Elle : « Pendant très longtemps, on a lutté contre les mariages précoces et leurs conséquences négatives, mais alors que la solution définitive semblait avoir été trouvée, les chiffres révélaient que le combat était loin d’être terminé. On a donc compris qu’il fallait s’attaquer à la racine du mal pour en finir.  Et sais-tu ce qui a été fait ? »

 

Moi (faisant mine de ne pas savoir) : « Non, mais j’attends que tu me le dises. »

 

Elle : « eh bien, tu sais, ici au pays le problème était beaucoup plus récurrent dans les communautés musulmanes et faisait partie des us et coutumes. L’action première a donc été d’impliquer les chefs traditionnels et religieux dans le combat, en organisant des discussions ouvertes en français mais aussi dans les langues locales ; des dialogues pour expliquer les raisons de la lutte contre le mariage précoce et les inviter à s’y joindre. Cela n’a pas été évident mais c’était important de les rallier à la cause. Après cette étape, des efforts de sensibilisations ont commencé dans les villages. Ils se déroulaient en langues locales et expliquaient les conséquences de ces mariages sur la santé et l’avenir des jeunes filles qui en étaient victimes. Il y avait aussi des séances de discussions entre les hommes et un animateur pour transmettre les valeurs des  ‘vrais hommes’ : ceux qui ne détruisent pas l’avenir de leurs petites sœurs ou filles mais aident à le construire. Et puisque les chefs religieux s’impliquaient aussi, il n’était pas rare de voir des imams prêcher des messages de sensibilisation sur ce sujet pendant la prière, pour expliquer que la mauvaise interprétation des textes religieux était aussi à la base de cette pratique. La nouveauté qui fascinait encore plus ? C’est que dans les différentes communautés, les chefs de quartier ou de village désignaient des personnes qui étaient censées être leurs yeux et oreilles, des jeunes qui étaient à l’affût des nouvelles et qui devaient rapporter l’information au chef dès qu’ils apprenaient que le mariage d’une mineure était en cours de préparation. Grâce à ces informateurs, plusieurs jeunes filles furent sauvées et les parents et futurs maris, une fois interpelés par les autorités locales, devaient accomplir des travaux d’intérêt général comme sanction. Dans le même temps, l’éducation et l’accès des jeunes filles à la santé reproductive ont été développés dans tout le pays pour éviter les grossesses précoces qui étaient souvent une des raisons pour lesquelles une fille entrait en ménage trop tôt. Et puis comme les jeunes adolescentes font souvent physiquement plus vieille que leur âge ; une nouvelle loi a rendu obligatoire la présentation des actes de naissance des deux futurs auprès des autorités pour être sûr qu’ils ne soient pas trop jeunes, aussi bien pour les mariages traditionnels que religieux. Du coup, les systèmes d’enregistrement des naissance ont été améliorés.

 

Moi : « Tu sais, Nana cela ne s’est pas fait en un claquement de doigts, ce fut une lutte de longue haleine qui a également puisé sa force dans les différents programmes de lutte contre la pauvreté et la faim exécutés parallèlement. »

 

Voilà la discussion que j’espère avoir avec ma petite fille en 2050 et je ne désespère pas car quand on coupe les racines d’un arbre, il tombe et ne repousse plus. »

Lire aussi : Competition: Concours de talents verts 2020

À Nihade Assoumanou, s'ajoutent d'autres lauréats venus du Bénin, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, du Malawi, du Cameroun, de l'Ouganda, du Burkina Faso et du Rwanda. Notons que Blog4Dev est lancé en 2014 par l’antenne de la Banque mondiale au Kenya. Ce concours dédié à la jeunesse est devenu régional en 2018.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 283 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire

Il...
Il...
C'est l'émouvante...