Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Concours Blog4Dev ( Banque mondiale) :  la Togolaise Nihade Assoumanou est lauréate
10/06/2020 à 10h16 par Tritech Raheem

La jeune Nihade Assoumanou estime qu'« un mal attaqué à la racine finit par être éradiqué ». Il s'agit du titre de son oeuvre qui lui a permis d'être lauréate à l'édition 2020 du concours Blog4Dev. Le thème de cette année est intitulé : « quelles solutions pour mettre fin aux mariages précoces dans votre pays ?».

 

L'objectif du Blog4Dev de la banque mondiale est de permettre aux jeunes de s'impliquer dans le développement du continent africain. La compétition fournit aux jeunes une plateforme pour partager leurs points de vue et leurs solutions sur des sujets qui leur tiennent à cœur. À propos du mariage précoce des jeunes au Togo, Nihade Assoumanou a pondu un texte dans lequel le jury a pu trouver les remèdes au mal. Voici l'intégralité du texte copié sur la plateforme du concours : https://blogs.worldbank.org/fr/youth-transforming-africa/.

 

« Elle : « Nana, raconte-moi encore une fois comment le Togo est venu à bout des mariages précoces ; je ne me lasse jamais de t’en entendre parler. »

 

Moi : « Mais cela fera la mille et unième fois ! Changeons les rôles : tu me racontes et je saurai alors si tu m’écoutais attentivement toutes les autres fois. »

 

Elle : « D’accord Nana, ouvre grand tes oreilles surtout. »

 

Je me contenterais de lui sourire…

 

Elle : « Pendant très longtemps, on a lutté contre les mariages précoces et leurs conséquences négatives, mais alors que la solution définitive semblait avoir été trouvée, les chiffres révélaient que le combat était loin d’être terminé. On a donc compris qu’il fallait s’attaquer à la racine du mal pour en finir.  Et sais-tu ce qui a été fait ? »

 

Moi (faisant mine de ne pas savoir) : « Non, mais j’attends que tu me le dises. »

 

Elle : « eh bien, tu sais, ici au pays le problème était beaucoup plus récurrent dans les communautés musulmanes et faisait partie des us et coutumes. L’action première a donc été d’impliquer les chefs traditionnels et religieux dans le combat, en organisant des discussions ouvertes en français mais aussi dans les langues locales ; des dialogues pour expliquer les raisons de la lutte contre le mariage précoce et les inviter à s’y joindre. Cela n’a pas été évident mais c’était important de les rallier à la cause. Après cette étape, des efforts de sensibilisations ont commencé dans les villages. Ils se déroulaient en langues locales et expliquaient les conséquences de ces mariages sur la santé et l’avenir des jeunes filles qui en étaient victimes. Il y avait aussi des séances de discussions entre les hommes et un animateur pour transmettre les valeurs des  ‘vrais hommes’ : ceux qui ne détruisent pas l’avenir de leurs petites sœurs ou filles mais aident à le construire. Et puisque les chefs religieux s’impliquaient aussi, il n’était pas rare de voir des imams prêcher des messages de sensibilisation sur ce sujet pendant la prière, pour expliquer que la mauvaise interprétation des textes religieux était aussi à la base de cette pratique. La nouveauté qui fascinait encore plus ? C’est que dans les différentes communautés, les chefs de quartier ou de village désignaient des personnes qui étaient censées être leurs yeux et oreilles, des jeunes qui étaient à l’affût des nouvelles et qui devaient rapporter l’information au chef dès qu’ils apprenaient que le mariage d’une mineure était en cours de préparation. Grâce à ces informateurs, plusieurs jeunes filles furent sauvées et les parents et futurs maris, une fois interpelés par les autorités locales, devaient accomplir des travaux d’intérêt général comme sanction. Dans le même temps, l’éducation et l’accès des jeunes filles à la santé reproductive ont été développés dans tout le pays pour éviter les grossesses précoces qui étaient souvent une des raisons pour lesquelles une fille entrait en ménage trop tôt. Et puis comme les jeunes adolescentes font souvent physiquement plus vieille que leur âge ; une nouvelle loi a rendu obligatoire la présentation des actes de naissance des deux futurs auprès des autorités pour être sûr qu’ils ne soient pas trop jeunes, aussi bien pour les mariages traditionnels que religieux. Du coup, les systèmes d’enregistrement des naissance ont été améliorés.

 

Moi : « Tu sais, Nana cela ne s’est pas fait en un claquement de doigts, ce fut une lutte de longue haleine qui a également puisé sa force dans les différents programmes de lutte contre la pauvreté et la faim exécutés parallèlement. »

 

Voilà la discussion que j’espère avoir avec ma petite fille en 2050 et je ne désespère pas car quand on coupe les racines d’un arbre, il tombe et ne repousse plus. »

Lire aussi : Competition: Concours de talents verts 2020

À Nihade Assoumanou, s'ajoutent d'autres lauréats venus du Bénin, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, du Malawi, du Cameroun, de l'Ouganda, du Burkina Faso et du Rwanda. Notons que Blog4Dev est lancé en 2014 par l’antenne de la Banque mondiale au Kenya. Ce concours dédié à la jeunesse est devenu régional en 2018.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 837 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Alassane Ouattara n’entend pas faire baisser la tension

29/09/2020

Alassane Ouattara...

Au terme de sa visite dans la...
Les Hommes et Femmes les plus admirés au monde en 2020 : Brack et Michelle Obama en tête

29/09/2020

Les Hommes...

L’ancien président des États-Unis, Barack Obama, et...
France: Soro Guillaume craint pour sa vie

29/09/2020

France: Soro...

Ses apparitions publiques dans son lieu d’exil...
Côte d’Ivoire / Affaire fusillade à Bouaké : voici ce qu’il s’est réellement passé

29/09/2020

Côte d’Ivoire...

Dimanche nuit, aux environs de 3 heures...
Côte d’Ivoire: les femmes du FPI répondent à Hamed Bakayoko après ses menaces

29/09/2020

Côte d’Ivoire:...

Les menaces du Premier Ministre Hamed Bakayoko...
Côte d’Ivoire / Grève des travailleurs d’Ecobank : voici la réaction de la direction générale

29/09/2020

Côte d’Ivoire...

Ce matin les employés d’Ecobank sont entrés...
L’actrice japonaise Yuko Takeuchi retrouvée morte chez elle

29/09/2020

L’actrice japonaise...

L’actrice japonaise Yuko Takeuchi est décédée, selon...
Qui est en réalité Victoire Sidémého Dzidudu TOMEGAH-DOGBE - Biographie 2020

29/09/2020

Qui est...

Victoire Sidémého Dzidudu Dogbe Tomegah est née...
Porte-monnaie magique : 02 Béninois en prison après avoir escroqué 02 Camerounais à hauteur de 4 millions FCFA

28/09/2020

Porte-monnaie magique...

La Cour de répression des infractions économiques...
"Les coups d'État au Bénin appartiennent au passé" Patrice Talon

28/09/2020

« Les coups...

Dans une interview accordée à Jeune Afrique...
Togo : le gouvernement se féminise

28/09/2020

Togo :...

Le gouvernement togolais se féminise. De plus...
Côte d'Ivoire : Des questions sur DJ Arafat posées lors d'un examen

28/09/2020

Côte d’Ivoire...

La Direction Général de la fonction publique...
Davido achète un vélo d’une valeur de 2 millions FCFA (Photo)

28/09/2020

Davido achète...

Davido s’offre un vélo de luxe. La...
Guillaume Soro : "Alassane Ouattara m'a proposé de dissoudre mon parti politique"

28/09/2020

Guillaume Soro...

Dans un entretien sur Afrique Media TV,...
Davido achète un vélo à 2 millions de francs CFA

28/09/2020

Davido achète...

L'artiste nigérian Davido  vient de s'offrir un vélo Mercedes...
Mali: le nouveau premier ministre désormais connu

28/09/2020

Mali: le...

Le chef de la transition vient de...
La mort IBK annoncée sur les réseaux sociaux

28/09/2020

La mort...

L'ancien président Ibrahim Boubacar Keita est aux...
Daphné, victime de viol fait de terribles révélations

28/09/2020

Daphné, victime...

Daphné, victime de viol fait de terribles...
Depuis la prison, Sidiki Diabaté clame son innocence

27/09/2020

Le triste...

C'est un triste message envoyé par le...
La mort d'Ibrahim Boubacar Keita ( IBK) annoncée sur les réseaux sociaux

27/09/2020

La mort...

L'ancien président Ibrahim Boubacar Keita est aux...

La jeune Nihade Assoumanou estime qu'« un mal attaqué à la racine finit par être éradiqué ». Il s'agit du titre de son oeuvre qui lui a permis d'être lauréate à l'édition 2020 du concours Blog4Dev. Le thème de cette année est intitulé : « quelles solutions pour mettre fin aux mariages précoces dans votre pays ?».

 

L'objectif du Blog4Dev de la banque mondiale est de permettre aux jeunes de s'impliquer dans le développement du continent africain. La compétition fournit aux jeunes une plateforme pour partager leurs points de vue et leurs solutions sur des sujets qui leur tiennent à cœur. À propos du mariage précoce des jeunes au Togo, Nihade Assoumanou a pondu un texte dans lequel le jury a pu trouver les remèdes au mal. Voici l'intégralité du texte copié sur la plateforme du concours : https://blogs.worldbank.org/fr/youth-transforming-africa/.

 

« Elle : « Nana, raconte-moi encore une fois comment le Togo est venu à bout des mariages précoces ; je ne me lasse jamais de t’en entendre parler. »

 

Moi : « Mais cela fera la mille et unième fois ! Changeons les rôles : tu me racontes et je saurai alors si tu m’écoutais attentivement toutes les autres fois. »

 

Elle : « D’accord Nana, ouvre grand tes oreilles surtout. »

 

Je me contenterais de lui sourire…

 

Elle : « Pendant très longtemps, on a lutté contre les mariages précoces et leurs conséquences négatives, mais alors que la solution définitive semblait avoir été trouvée, les chiffres révélaient que le combat était loin d’être terminé. On a donc compris qu’il fallait s’attaquer à la racine du mal pour en finir.  Et sais-tu ce qui a été fait ? »

 

Moi (faisant mine de ne pas savoir) : « Non, mais j’attends que tu me le dises. »

 

Elle : « eh bien, tu sais, ici au pays le problème était beaucoup plus récurrent dans les communautés musulmanes et faisait partie des us et coutumes. L’action première a donc été d’impliquer les chefs traditionnels et religieux dans le combat, en organisant des discussions ouvertes en français mais aussi dans les langues locales ; des dialogues pour expliquer les raisons de la lutte contre le mariage précoce et les inviter à s’y joindre. Cela n’a pas été évident mais c’était important de les rallier à la cause. Après cette étape, des efforts de sensibilisations ont commencé dans les villages. Ils se déroulaient en langues locales et expliquaient les conséquences de ces mariages sur la santé et l’avenir des jeunes filles qui en étaient victimes. Il y avait aussi des séances de discussions entre les hommes et un animateur pour transmettre les valeurs des  ‘vrais hommes’ : ceux qui ne détruisent pas l’avenir de leurs petites sœurs ou filles mais aident à le construire. Et puisque les chefs religieux s’impliquaient aussi, il n’était pas rare de voir des imams prêcher des messages de sensibilisation sur ce sujet pendant la prière, pour expliquer que la mauvaise interprétation des textes religieux était aussi à la base de cette pratique. La nouveauté qui fascinait encore plus ? C’est que dans les différentes communautés, les chefs de quartier ou de village désignaient des personnes qui étaient censées être leurs yeux et oreilles, des jeunes qui étaient à l’affût des nouvelles et qui devaient rapporter l’information au chef dès qu’ils apprenaient que le mariage d’une mineure était en cours de préparation. Grâce à ces informateurs, plusieurs jeunes filles furent sauvées et les parents et futurs maris, une fois interpelés par les autorités locales, devaient accomplir des travaux d’intérêt général comme sanction. Dans le même temps, l’éducation et l’accès des jeunes filles à la santé reproductive ont été développés dans tout le pays pour éviter les grossesses précoces qui étaient souvent une des raisons pour lesquelles une fille entrait en ménage trop tôt. Et puis comme les jeunes adolescentes font souvent physiquement plus vieille que leur âge ; une nouvelle loi a rendu obligatoire la présentation des actes de naissance des deux futurs auprès des autorités pour être sûr qu’ils ne soient pas trop jeunes, aussi bien pour les mariages traditionnels que religieux. Du coup, les systèmes d’enregistrement des naissance ont été améliorés.

 

Moi : « Tu sais, Nana cela ne s’est pas fait en un claquement de doigts, ce fut une lutte de longue haleine qui a également puisé sa force dans les différents programmes de lutte contre la pauvreté et la faim exécutés parallèlement. »

 

Voilà la discussion que j’espère avoir avec ma petite fille en 2050 et je ne désespère pas car quand on coupe les racines d’un arbre, il tombe et ne repousse plus. »

Lire aussi : Competition: Concours de talents verts 2020

À Nihade Assoumanou, s'ajoutent d'autres lauréats venus du Bénin, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, du Malawi, du Cameroun, de l'Ouganda, du Burkina Faso et du Rwanda. Notons que Blog4Dev est lancé en 2014 par l’antenne de la Banque mondiale au Kenya. Ce concours dédié à la jeunesse est devenu régional en 2018.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 837 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire