Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
[Chronique] Blindés non conformes livrés au Mali : arnaque ou amateurisme ?
16/03/2020 à 09h49 par La redaction

Le ministre malien de la Défense exige le remplacement de certains blindés livrés à l’armée. Encore obscure, l’affaire suscite interrogation, voire indignation.

On dirait la réclamation d’un internaute à une plateforme d’achat en ligne, à la suite de l’acquisition d’une paire de chaussettes ou d’une brosse à dents électrique en mode « satisfait ou remboursé ». La procédure de plainte serait banale si le client n’était pas un État en crise sécuritaire aiguë et si les produits concernés n’étaient pas des blindés.

Dans un communiqué du ministère malien de la Défense et des anciens combattants, rendu public ce 17 février, le gouvernement indique avoir reçu une livraison partiellement « non conforme » de 50 blindés Typhoon – sur 100 commandés –, des véhicules militaires de type « MRAP » (Mine Resistant Ambush Protected) conçus pour résister aux engins explosifs dits « improvisés » et à toutes sortes d’embuscades.

Le document ministériel précise que c’est la « Direction du matériel, des hydrocarbures et du transport des armées (DMHTA), qui, après avoir fait le constat que certains engins livrés ne répondaient pas aux caractéristiques techniques stipulées dans le contrat, s’est abstenue de réceptionner les engins non conformes ». Comme pour les chaussettes ou la brosse à dents, le fournisseur émirati a accepté « le remplacement du reliquat des blindés non conformes », 15 sur 50 livrés. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes des marchands d’armes.

Défaillance politique ?

Pour le grand public agacé et les journalistes interloqués, le communiqué soulève tout de même plus de questions qu’il n’apporte de réponses. La contrariété mâtinée de suspicion est d’autant plus palpable qu’il y a à peine un semestre, un rapport d’audit sur un marché d’avions militaires maliens avait dévoilé un scandale de deux milliards de F CFA de surfacturation.

En attendant d’obtenir plus de détails sur cette affaire de blindés, le bouche à oreille numérique charrie des questionnements : y a-t-il eu défaillance politique dans la chaîne d’acquisition ? Le fournisseur a-t-il cherché à flouer l’une de ces nations africaines ?

Que la non-conformité des blindés ait été identifiée avant validation de la réception pourrait être mis au crédit d’une armée malienne qui démontre ainsi ne pas « boire l’eau par les narine ». C’est essentiel en cette période où celle-ci tente de se réaffirmer, en pleine guerre contre les groupes armés terroristes, quelques jours après l’installation de bataillons « nouvelle formule » à Kidal et à Tombouctou.

C’est primordial, également, au moment où le Mali doit assumer ses choix stratégiques, face à la France mise à l’index et des partenaires du G5 Sahel prudents sur les perspectives de négociation avec les jihadistes. Le « Typhoongate » fera-t-il long feu ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 390 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

USA : Joe Biden nomme une transgenre au poste de ministre adjointe de la Santé

21/01/2021

USA : Joe Biden nomme une...

C'est une nomination phare dans le gouvernement...
Mgr Kpodzro : "J’ai conscience que j’ai déjà les deux pieds dans la tombe"

21/01/2021

Mgr Kpodzro...

"J’ai conscience que j’ai déjà les deux...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Mercredi  le 20 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

  Nous vous proposons un condensé des...
Le pompier Andrea Hall dirige le serment d'allégeance

20/01/2021

Le pompier...

Mis à jour à 13 h 05...
Pourquoi Donald Trump a gracié les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black

20/01/2021

Pourquoi Donald...

DONALD TRUMP - L’un risquait une condamnation...
Togo/ Femme décapitée : la réaction du maire Gomado

20/01/2021

Togo/ Femme...

Le week-end passé, le corps d’une jeune...
roi 12-12

20/01/2021

Mali :...

Le jeune entrepreneur malien Sidi Mouctar Dembélé...
Coupe du monde des clubs: les remplacements supplémentaires seront testés mais en cas de commotion cérébrale

20/01/2021

Coupe du...

  Un nouveau test dans la sphère...
Doingbuzz - DIRECT TV : suivez en direct l’investiture de Joe Biden

20/01/2021

Doingbuzz –...

Sous haute surveillance, suite à l’assaut du...
Coupe du monde des clubs: voici les combinaisons complètes des matches

20/01/2021

Coupe du...

    La Fédération Internationale de Football...
Diary sow

20/01/2021

Diary Sow...

Recherchée depuis le 04 janvier date à...
Kpodzro,Barrigah

20/01/2021

Mgr Kpodzro...

Il arrive que des mésententes et incompréhensions...
Skelly : "J'espère que cette maladie va me tuer"

20/01/2021

Skelly :...

La star ivoirienne, Skelly serait gravement malade....
CHAN 2021: les résultats et les classements dans chaque groupe après la première journée

20/01/2021

CHAN 2021:...

Commencer le samedi 16 janvier, le Championnat...
« Le plus grand parti d’opposition au Togo est l’UFC » dixit Abass Kaboua

20/01/2021

« Le plus...

Connu pour ses sorties retentissantes, le député...
Telegram Application

20/01/2021

États-Unis : Telegram,...

Apple est sous pression. Elle est sommée de...
USA : Lil Wayne bientôt libéré par grâce présidentielle

20/01/2021

USA : Lil Wayne bientôt...

Avant de quitter la Maison Blanche cette...
Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...

Le ministre malien de la Défense exige le remplacement de certains blindés livrés à l’armée. Encore obscure, l’affaire suscite interrogation, voire indignation.

On dirait la réclamation d’un internaute à une plateforme d’achat en ligne, à la suite de l’acquisition d’une paire de chaussettes ou d’une brosse à dents électrique en mode « satisfait ou remboursé ». La procédure de plainte serait banale si le client n’était pas un État en crise sécuritaire aiguë et si les produits concernés n’étaient pas des blindés.

Dans un communiqué du ministère malien de la Défense et des anciens combattants, rendu public ce 17 février, le gouvernement indique avoir reçu une livraison partiellement « non conforme » de 50 blindés Typhoon – sur 100 commandés –, des véhicules militaires de type « MRAP » (Mine Resistant Ambush Protected) conçus pour résister aux engins explosifs dits « improvisés » et à toutes sortes d’embuscades.

Le document ministériel précise que c’est la « Direction du matériel, des hydrocarbures et du transport des armées (DMHTA), qui, après avoir fait le constat que certains engins livrés ne répondaient pas aux caractéristiques techniques stipulées dans le contrat, s’est abstenue de réceptionner les engins non conformes ». Comme pour les chaussettes ou la brosse à dents, le fournisseur émirati a accepté « le remplacement du reliquat des blindés non conformes », 15 sur 50 livrés. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes des marchands d’armes.

Défaillance politique ?

Pour le grand public agacé et les journalistes interloqués, le communiqué soulève tout de même plus de questions qu’il n’apporte de réponses. La contrariété mâtinée de suspicion est d’autant plus palpable qu’il y a à peine un semestre, un rapport d’audit sur un marché d’avions militaires maliens avait dévoilé un scandale de deux milliards de F CFA de surfacturation.

En attendant d’obtenir plus de détails sur cette affaire de blindés, le bouche à oreille numérique charrie des questionnements : y a-t-il eu défaillance politique dans la chaîne d’acquisition ? Le fournisseur a-t-il cherché à flouer l’une de ces nations africaines ?

Que la non-conformité des blindés ait été identifiée avant validation de la réception pourrait être mis au crédit d’une armée malienne qui démontre ainsi ne pas « boire l’eau par les narine ». C’est essentiel en cette période où celle-ci tente de se réaffirmer, en pleine guerre contre les groupes armés terroristes, quelques jours après l’installation de bataillons « nouvelle formule » à Kidal et à Tombouctou.

C’est primordial, également, au moment où le Mali doit assumer ses choix stratégiques, face à la France mise à l’index et des partenaires du G5 Sahel prudents sur les perspectives de négociation avec les jihadistes. Le « Typhoongate » fera-t-il long feu ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 390 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire