Chine Actualités

Chine : Accusé d’avoir dénigré le parti communiste, un journaliste écope de 15 ans de prison

Chine : Accusé D'Avoir Dénigré Le Parti Communiste, Un Journaliste Écope De 15 Ans De Prison

Chine, un journaliste a été condamné à une lourde sentence pour avoir “dénigré” le Parti communiste au pouvoir ainsi que le gouvernement. L’accusation portée à son encontre a été assez considérée par la justice chinoise qui a décidé de lui faire écoper une peine de 15 ans de prison.

 

Chine : Accusé D'Avoir Dénigré Le Parti Communiste, Un Journaliste Écope De 15 Ans De Prison

Il s’appelle Chen Jieren, et il est blogueur. Chen Jieren est un ancien salarié du très officiel Quotidien du Peuple. Cependant, le tribunal populaire du comté de Guiyang dans la province du Hunan (centre), a annoncé dans un communiqué diffusé en ligne avoir condamné le journaliste à 15 ans de prison.

Lire aussi : Recrutement Pour Jeunes Journalistes dynamiques

Chine, journaliste condamné pour “troubles”… 

En effet, Chen Jieren a été condamné « pour crime de provocation aux troubles, d’extorsion, de commerce illégal et de corruption », selon la même Cour, qui compte le faire payer une amende de 7 millions de yuans (près d’un million d’euros).

À lire aussi :   Affaire s3xtape au Cameroun/ Martin Camus MIMB et Wilfried ETEKI en prison

 

Chine, le journaliste accusait des cadres de corruption 

Même si le blogueur est bien reconnu, il a été arrêté en juillet 2018 après avoir mis en cause sur son site la compétence de deux cadres du Parti communiste chinois. Dans ladite publication, Chen Jieren accusait ces deux cadres de corruption.

 

Lire aussi : Coronavirus : un vaccin en préparation en Chine

Les propos se sont avérés assez de plaisants pour les autorités chinoises qui ont décidé d’arrêter  l’épouse et deux frères, ainsi que deux des collaboratrices de Chen Jieren.

 

 

Dans ses attendus, le tribunal déclare que depuis 2015, le condamné avait diffusé sur les réseaux sociaux de « fausses informations » dans le but de soutirer par chantage des fonds à des personnes mises en cause dans ses articles.

À lire aussi :   AstraZeneca: une présentatrice très appréciée de BBC meurt après avoir été vaccinée

 

Chine, Chen Jieren avait “dénigré” le Parti communiste 

Selon le tribunal, Il a aussi « attaqué et dénigré le Parti et le gouvernement, les organes judiciaires et leur personnel ».

 

Chine, demande de libération du journaliste Chen Jieren 

L’affaire impliquera également une association non gouvernementale, le CHRD . Dans un communiqué, l’association Chinese Human Rights Defenders (CHRD) a appelé la justice à libérer immédiatement le journaliste. Elle rappelle que le journaliste avait travaillé auparavant au Quotidien de la jeunesse, au Quotidien de Pékin et au Quotidien du peuple, l’organe du parti au pouvoir. Autant de publications dont il a été renvoyé pour des articles critiques à l’égard du régime.

À lire aussi :   Afrique du Sud : l'ex-président Jacob Zuma sort de prison

 

Lire aussi : Liberté de la presse: Découvrez le classement des pays africains (Reporters Sans Frontières)

« La lourde sanction infligée à M. Chen adresse un avertissement clair aux blogueurs indépendants et aux journalistes citoyens », a commenté CHRD.

 

Chine, très bas niveau de liberté de la presse 

Il est à noter que la Chine occupe le 177e rang mondial sur 180 au classement de la liberté de la presse, selon Reporters sans frontières (RSF). La Chine est ainsi le 177e pays devant l’ Érythrée, le Turkménistan et la Corée du Nord.

 

Lire aussi : Togo : Suspension des médias , un journaliste clashe les organisations de presse

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire