Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
CETTE MISE À JOUR DU FIL D’ACTUALITÉ DE FACEBOOK AURA UN IMPACT SUR L’AUDIENCE DES MÉDIAS
01/07/2020 à 13h10 par La redaction

Pour beaucoup d’internautes, Facebook n’est pas seulement une plateforme pour rester en contact avec la famille et les amis, mais aussi un moyen de suivre l’actualité. Et l’algorithme qui définit quel article apparait sur votre écran est celui du fil d’actualité.

Cette semaine, le numéro un des réseaux sociaux annonce une mise à jour de cet algorithme qui donnera plus de priorité à certains types de contenus par rapport à d’autres. Plus précisément, Facebook va donner la priorité aux articles qui sont considérés comme étant la source d’une information (« original reporting »). Et pour identifier ces articles, l’entreprise analysera les sites web. « […] nous examinons des groupes d’articles sur un sujet d’articles particulier et identifions ceux qui sont le plus souvent cités comme source d’origine. Nous commencerons par identifier les reportages originaux dans les actualités en anglais et ferons de même pour les actualités dans d’autres langues à l’avenir », lit-on dans l’annonce de Facebook.

Les contenus qui apparaissent sur le fil d’actualité de Facebook sont des contenus qui sont partagés par les amis, les pages suivies ainsi que les groupes de l’utilisateur. Cela ne change pas. Cependant, lorsque plusieurs articles sur un sujet sont susceptibles d’apparaitre sur ce flux, l’algorithme de Facebook donnera la priorité au contenu qui est considéré comme étant la source de l’information. Et cela aura bien entendu un impact sur la distribution de cette source, et donc sur l’audience. Sinon, Facebook indique qu’il est possible qu’il modifie les critères utilisés, plus tard.

Plus de transparence concernant les auteurs

En plus de prioriser les articles qui sont souvent cités comme étant la source d’une info, Facebook va également pénaliser les sites qui n’indiquent pas qui sont les auteurs de leurs articles. « Nous avons constaté que les éditeurs qui n’incluent pas ces informations manquent souvent de crédibilité auprès des lecteurs et produisent du contenu avec des pièges à clics ou des fermes de publicités, et tous les contenus que les lecteurs ne veulent pas voir sur Facebook », indique le réseau social.

Mais pourquoi Facebook a-t-il pris ces nouvelles mesures ? Le numéro un des réseaux sociaux estime que celles-ci devraient permettre de mettre plus en avant les informations crédibles sur fil d’actualité. Cependant, il semblerait qu’il s’agisse aussi d’un moyen pour le réseau social de faire le ménage en préparation de l’élection présidentielle aux États-Unis (avant laquelle de nombreux contenus de désinformation vont probablement être diffusés sur le réseau social).

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Pour beaucoup d’internautes, Facebook n’est pas seulement une plateforme pour rester en contact avec la famille et les amis, mais aussi un moyen de suivre l’actualité. Et l’algorithme qui définit quel article apparait sur votre écran est celui du fil d’actualité.

Cette semaine, le numéro un des réseaux sociaux annonce une mise à jour de cet algorithme qui donnera plus de priorité à certains types de contenus par rapport à d’autres. Plus précisément, Facebook va donner la priorité aux articles qui sont considérés comme étant la source d’une information (« original reporting »). Et pour identifier ces articles, l’entreprise analysera les sites web. « […] nous examinons des groupes d’articles sur un sujet d’articles particulier et identifions ceux qui sont le plus souvent cités comme source d’origine. Nous commencerons par identifier les reportages originaux dans les actualités en anglais et ferons de même pour les actualités dans d’autres langues à l’avenir », lit-on dans l’annonce de Facebook.

Les contenus qui apparaissent sur le fil d’actualité de Facebook sont des contenus qui sont partagés par les amis, les pages suivies ainsi que les groupes de l’utilisateur. Cela ne change pas. Cependant, lorsque plusieurs articles sur un sujet sont susceptibles d’apparaitre sur ce flux, l’algorithme de Facebook donnera la priorité au contenu qui est considéré comme étant la source de l’information. Et cela aura bien entendu un impact sur la distribution de cette source, et donc sur l’audience. Sinon, Facebook indique qu’il est possible qu’il modifie les critères utilisés, plus tard.

Plus de transparence concernant les auteurs

En plus de prioriser les articles qui sont souvent cités comme étant la source d’une info, Facebook va également pénaliser les sites qui n’indiquent pas qui sont les auteurs de leurs articles. « Nous avons constaté que les éditeurs qui n’incluent pas ces informations manquent souvent de crédibilité auprès des lecteurs et produisent du contenu avec des pièges à clics ou des fermes de publicités, et tous les contenus que les lecteurs ne veulent pas voir sur Facebook », indique le réseau social.

Mais pourquoi Facebook a-t-il pris ces nouvelles mesures ? Le numéro un des réseaux sociaux estime que celles-ci devraient permettre de mettre plus en avant les informations crédibles sur fil d’actualité. Cependant, il semblerait qu’il s’agisse aussi d’un moyen pour le réseau social de faire le ménage en préparation de l’élection présidentielle aux États-Unis (avant laquelle de nombreux contenus de désinformation vont probablement être diffusés sur le réseau social).

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire