Cet animateur culte de Canal+ est tombé dans la dépression, « Je n’ai plus d’appétit pour rien »


Video player

Pendant un temps, la chaîne privée Canal + est une chaîne de référence, où vont les grandes stars, et une chaîne qui diffuse les programmes les plus grossiers du PAF. Sans aucun doute, en raison de chroniqueurs professionnels, de bulletins météorologiques destructeurs et de thèmes soigneusement rapportés, « Big Daily » est l’une des émissions préférées du public. Plus important encore, toutes ces stars internationales qui vont là-bas pour promouvoir. Antoine de Caunes a souffert d’avoir été expulsé de l’émission et raconte aujourd’hui son histoire.

Canal + : la grande carrière d’Antoine de Caunes

Antoine de Caunes n’a pas besoin de lancer Le Grand Journal en 2013 pour faire connaître au public. En effet, sa carrière débute avec l’émission Chorus à la fin des années 1970, diffusée sur Antenne 2 de 1978 à 1981. Le spectacle était centré sur le rock and roll et était le seul spectacle du PAF à cette époque. De 1987 à 1995, sa carrière décolle avec Canal Plus et Nulle part autre show en émission de chaîne privée car diffusée de manière claire (c’est-à-dire gratuite même pour les non-abonnés). à côté de José Garcia, sont populaires aujourd’hui.

 

Après avoir tenté sa chance au cinéma (il a réalisé plusieurs films dont Coluche, l’histoire d’un homme en 2008), il a accepté l’offre de Canal Plus et a animé Le Grand Journal après le départ de Michel Denisot. Par conséquent, il a pris les commandes de l’émission en août 2013. Mais cette aventure n’a duré qu’un temps. Deux ans, pour être précis. En effet, en 2015, il a été remplacé par Maïtena Biraben. Mais le public ne décolle plus, le spectacle semble être sa propre ombre. Il a finalement cessé le 3 mars 2017. Il a été présenté par Victor Robert, le cinquième et dernier animateur.

 

La dépression d’Antoine de Caunes

Il n’est pas rare qu’un animateur révèle comment il a été licencié par une certaine émission ou chaîne. Comme nous le savons tous, dans cette industrie, tant que le programme peut jouer un rôle, l’hôte semblera inébranlable. Cependant, une fois que le public connaît la faiblesse pendant un moment, les roues tournent rapidement. A On is Live, face à Laurent Ruquier et Léa Salamé, Antoine de Caunes a passé en revue les semaines qui ont suivi son éviction d’une émission. Il était visiblement heureux d’animer :

 

« C’est de la pure dépression. Je n’ai aucun goût pour rien. C’est difficile pour moi de me lever, mais je dois continuer à travailler parce que j’ai du travail à faire chaque semaine. » »

L’animateur n’hésite pas à parler de dépression, il n’hésite pas à utiliser le mot, car cette maladie touche tellement de personnes aujourd’hui. S’il savait qu’il avait un privilège évident (c’est pourquoi il a soigneusement nuancé son discours), alors il serait sage qu’il soit choqué par ce trouble mental après avoir été licencié :

 

« Dans ce genre de travail que vous faites, c’est très étrange. Il faut quand même avancer. Comme on dit ‘La performance doit continuer.’ J’ai une période intermédiaire. J’étais là mais pas là. C’était très douloureux. Je mets la douleur entre guillemets car je ne veux pas la comparer à une très grande douleur, mais il me semble important de la relier car c’est considéré comme une maladie, un défaut. Ça arrive dans Pour tout le monde, on a survécu. »

 

Retour sur la scène de César

 

Comme l’a dit Antoine de Caunes, le spectacle doit continuer. Il continuera à le servir puisqu’il accueillera la 47e cérémonie des Césars le 25 février. Il sait que c’est un exercice dangereux et il a animé plusieurs fois la cérémonie. Canal + semble croire aux valeurs sûres.Après la prestation de Marina Foïs, de nombreux commentaires ont été postés sur les réseaux sociaux. Antoine de Caunes connaît la maison, connaît l’environnement, et tentera sans doute de détendre les spectateurs jugés difficiles.

La chaîne souhaite sans aucun doute voir les téléspectateurs récupérer grâce à lui. L’année dernière, le nombre de spectateurs à la cérémonie était le pire de son histoire. Seulement 1,6 million de téléspectateurs se sont réunis pour découvrir des célébrités masquées (exigence covid). La promotion est donc nécessaire, et personne ne semble en être plus conscient qu’Antoine de Caunes.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Cet animateur culte de Canal+ est tombé dans la dépression, "Je n'ai plus d'appétit pour rien" Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire